Le dernier des nôtres, Adélaïde de Clermont-Tonnerre


« La première chose que je vis d'elle fut sa cheville, délicate, nerveuse, qu'enserrait la bride d'une sandale bleue... »

Manhattan, 1969 : un homme rencontre une femme.

Dresde, 1945 : sous un déluge de bombes, une mère agonise en accouchant d'un petit garçon.
Avec puissance et émotion, Adélaïde de Clermont-Tonnerre nous fait traverser ces continents et ces époques que tout oppose : des montagnes autrichiennes au désert de Los Alamos, des plaines glacées de Pologne aux fêtes newyorkaises, de la tragédie d'un monde finissant à l'énergie d'un monde naissant... Deux frères ennemis, deux femmes liées par une amitié indéfectible, deux jeunes gens emportés par un amour impossible sont les héros de ce roman tendu comme une tragédie, haletant comme une saga.





Je remercie les éditions Le Livre de poche pour cet envoi. 

Je m’essaye à un nouveau type de chronique aujourd’hui ! J’espère que ça vous plaira. 

5 RAISONS DE LIRE 
Le dernier des nôtres 

1. Parce que l’intrigue est dingue. Elle mêle deux histoires avec brio, l’une passée et l’autre présente, les deux incroyable de justesse. On entre dans le roman comme on entrerait en plein milieu du deuxième acte d'une pièce de théâtre : c'est brutal et savoureux, l'auteure nous emportant dans un tourbillon de vie.

2. Parce qu’il y a de l’amour dans ce livre, du vrai, du bel amour, celui qui chamboule et qui reste en tête après qu’on est refermé le livre. Ce genre d’amour qui laisse rêveur et qu’on ne peut pas s’empêcher d’envier un peu. 

3. Parce que les personnages sont plein d’audace et qu’ils vivent sans s’excuser. En plus, ils sont bien travaillés avec chacun une façon d’être et de penser propre et une psychologie toute en nuances. Je les ai aimés, détestés, j’ai été triste et heureuse pour eux, bref ils sont vivants et en lisant ce livre je me suis sentie vivante aussi.

4. Parce que si vous aimez les histoires de secrets de famille, de non-dits, de tromperies et de mensonges... ce livre est fait pour vous. 

5. Parce que la plume de Adélaïde de Clermont-Tonnerre est ravissante et élégante et que c’est un plaisir de la lire. 

En bref, vous n’avez aucune raison pour ne pas lire ce roman alors foncez !

Un passage : "Depuis que l'Homo sapiens est sorti de sa caverne, le monde n'a jamais été tendre avec personne, mais l'honnêteté et la délicatesse se révélaient, à New York, particulièrement handicapantes. J'avais décidé de lui apprendre à se défendre. Il s'était assigné la mission de me civiliser."

7,90 €
480 pages


Commentaires

  1. Il me tente. Je n'avais pas vu qu'il était sorti en poche.

    RépondreSupprimer
  2. J'aime beaucoup ce nouveau genre de chronique, tu as réussi à me convaincre en 5 points. En même temps j'aime quand les histoires présentes et passées s'entremêlent et les secrets enfouis, alors je ne peux que l'ajouter à ma wish list !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh merci ! Je suis ravie de t'avoir donné envie de le lire :)

      Supprimer
  3. Il est sympa ce format de chronique, j'aime bien !
    Bon, par contre, je t'avoue que ce n'est pas vraiment mon genre de lecture... ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Chouette, merci beaucoup :)
      C'est pas grave, il en faut pour tous les goûts ^^

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥

Posts les plus consultés de ce blog

Café ! Un garçon s'il vous plaît, Agnès Abécassis

Horizon Crash, Scott Westerfeld

Marque-page #44