Lavinia, Ursula K. Le Guin


Comme Hélène de Sparte j’ai causé une guerre. La sienne, ce fut en se laissant prendre par les hommes qui la voulaient ; la mienne, en refusant d’être donnée, d’être prise, en choisissant mon homme et mon destin. L’homme était illustre, le destin obscur : un bon équilibre.



Dans l’Énéide, Virgile ne la cite qu’une fois. Jamais il ne lui donne la parole. Prise dans les filets du poète qui n’écrira l’épopée des origines de Rome que des siècles plus tard et sans avoir le temps de l’achever avant sa mort, Lavinia transforme sa condition en destin. De ce qui sera écrit elle fait une vie de son choix. Et cela dans la douceur amère et la passion maîtrisée que suscite son improbable position : elle se veut libre mais tout est dit.


Je remercie les éditions L'Atalante pour cet envoi.


Lavinia... Depuis le temps que j'avais envie de le lire celui-là ! Lorsque je l'ai vu dans le catalogue des éditions L'Atalante je n'ai pas hésité une seconde (surtout quand on voit la beauté de cette édition, une couverture en imitation cuir les amis ça ne se refuse pas !). J'avoue que je ne saurais toutefois pas dire si j'ai aimé ou non ce roman. Je crois que c'est le genre de livre dans lequel on se perd, qui brouille nos repères et qui nous laisse sans mots à la fin.
Je ne sais pas si je l'ai aimé mais ça n'a pas vraiment d'importance. 
Je me demande si une partie de mon incompréhension face à ce livre n'a pas été dû à mon manque de référence culturelles antiques. C'est bien possible.

Malgré tout j'ai réussi à saisir le sens de l'intrigue, le message de l'auteure et à me laisser embarquer dans son univers si particulier. Ne me demandez pas de le décrire, je ne pourrais que vous dire qu'il est sibyllin et éphémère, entrecoupé et clairvoyant... Il faut lire Lavinia pour comprendre.

Somme toute on peut dire qu'Ursula K. Le Guin sait interpeller son lecteur et le mener par le bout de sa plume pleine de mystères et d'incantations d'un autre temps. 

En bref, Lavinia est un ovni littéraire, un roman inclassable, hors des genres et hors du temps. A découvrir !

Un passage : "Tout ce que je voulais, en allant-là bas, c'était dormir dans ce silence, entourée par les esprits, dans le numem d'Albunea. Une nuit-là bas me clarifiait le coeur et me calmait l'esprit, et je pouvais rentrer accomplir mon devoir."


320 pages
23,00 €

Aucun commentaire:

Publier un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥