30 mars 2014

Marque-page #23



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !




28 mars 2014

In my mailbox #2

Bonjour amis lecteurs :)

Récemment j'ai eu l'opportunité de faire des folies à la Fnac ce dont je ne me suis pas privée comme vous pouvez vous en douter.
Je vous laisse découvrir en image la première partie de mon butin constitué de 5 livres en tout.



In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine (ou chaque mois) dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Couverture de La Sélection, Tome 2 : L'Élite

La Sélection de 35 candidates s'est réduite comme peau de chagrin, et désormais l'Élite restante n'est plus composée que de 6 prétendantes. L'enjeu pour ces jeunes filles ? Convaincre le Prince Maxon, le Roi et la Reine ses parents, qu'elles sont les mieux à même de monter sur le trône d'Illéa, alors que deux factions de rebelles veulent faire tomber la monarchie.

Pour America Singer, demeurer au palais est encore plus compliqué : ses sentiments envers Maxon viennent se heurter à l'amour qu'elle éprouve depuis l'enfance pour Aspen, garde royal qu'elle croise tous les jours dans les galeries, et à son sens aigu de la justice trop souvent déçu par les décisions royales...

Entre intrigues de cour, dilemmes tragiques et loyautés divisées, America navigue à vue dans la tourmente, en quête du déclic qui changera à jamais le cours de sa vie...

Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Les Liaisons dangereuses

La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l’apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d’une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s’est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la « petite Volanges » et le jeune Danceny.

25 mars 2014

Rosemary's Baby, Ira Levin

Couverture : Un bébé pour RosemaryQuatrième de couverture :

Un cinq-pièces au Bradford, en plein coeur de New-York, quel bonheur pour un jeune couple! Mais peu de temps après l'arrivée de Rosemary et de Guy, une jeune fille se jette par la fenêtre. Une étrange odeur règne dans les appartements. Quant aux voisins, leurs yeux sont bizarres, leurs prévenances suspectes. Guy lui-même change, et sa jeune femme, poursuivie par des rêves atroces, lutte en vain contre une terreur grandissante. Que deviendra, dans ces conditions, le bébé de Rosemary?



Acheté dans un vide-grenier sur les conseils de ma prof de français de 3ème, Rosemary's Baby traînait mollement sa couverture racornie dans ma bibliothèque depuis un certain temps. De temps à autre il attirait mon regard, mais l'envie de le lire ne me prenait jamais. On aurait pu continuer longtemps comme ça, seulement Wolf's Rain  est passée par là et l'a sélectionné pour le challenge Livra'deux pour Pal'addict.
Grand bien lui en a pris car je suis enfin débarassée  j'ai beaucoup aimé !

N'étant pas fan à la base des romans d'horreur j'avais une certaine appréhension à ce niveau là. Seulement, soyons clair et net, je n'ai absolument pas eu peur. J'ai à peine esquissé un frisson lors des plus hauts moments de tension du roman (ce n'est pourtant pas faute d'être peureuse). L'atmosphère est glauque certes, mais au final il ne se passe rien de très violent ou de dégoûtant. Simplement, on sent une tension sous-jacente qui ne demande qu'à exploser... et qui explosera dans toute sa splendeur à la fin. Fin que j'ai beaucoup apprécié au passage. Même si elle part un peu en n'importe quoi au moins tout s'explique. 

Cette absence de peur s'explique sans doute par la plume de l'auteur: fluide, douce, agréable... Ira Levin nous emmène là où elle veut sans la moindre difficulté, on la suit comme on suivrait un chemin rassurant. Il faut dire aussi que le récit est prenant, on a envie d'en savoir toujours plus, de percer les mystères des personnages, le mystère du Bradfort (l'immeuble où se passe la majorité de l'action). A mon avis, l'élément le plus intéressant du livre n'est autre que l'intrigue elle-même.

Je me suis particulièrement attachée à Rosemary. Au début je la trouvais relativement vide, un peu niaise mais au fur et à mesure qu'avance l'intrigue elle prend de la profondeur, de la vie en fait, je ne sais pas trop comment expliquer ça mais on la sent de plus en plus réelle, de en plus proche de nous. J'imagine que c'est l'effet de la présence du bébé: il l'humanise.
Quant aux autres personnages ils ont tous ce petit quelque chose qui les rend intéressant et qui fait qu'on a envie de les découvrir davantage. Je pense que cela tient au talent de l'auteure en fin de compte.

En bref, Rosemary's Baby fut une lecture très agréable, je suis heureuse de l'avoir lu. C'est un classique que je vous recommande, ne faîtes pas comme moi, n'ayez pas peur de sa réputation de roman hyper lugubre et horrifiant parce qu'au final il n'est pas si méchant que cela !

Un passage : "Ce n’était pas une excuse très convaincante, ni très valable. Guy préféra inventer une histoire de contrat qu’il venait de signer avec une Compagnie de Théâtre aux Armées qui devait partir pour une tournée de quatre mois au Vietnam et au Moyen-Orient. Un des acteurs s’était cassé la hanche, et si lui, Guy, qui avait déjà tenu ce rôle ailleurs, ne le remplaçait pas au pied levé, la tournée serait retardée d’au moins deux semaines. Et quand on pensait à tous ces pauvres gars en train de patauger dans les rizières en face des communistes... Sa femme irait pendant ce temps-là chez ses parents, à Omaha. Il se répéta deux fois sa petite histoire, puis se leva et alla au téléphone."

8.55€
288 pages




Challenge classique 2

18 mars 2014

Livres en vue #9


Salut everybody !
Je suis désolée de ce silence, je reviens de deux semaines de vacances intenses, la première à Paris et l'autre au ski (première fois, je vous laisse imaginer mes chutes ahaha). En tout cas je reviens complètement cramée du visage rayonnante de motivation et je vous prépare tout plein d'articles :D Je passerais faire un tour aussi sur vos blogs en fin de semaine, voir un peu toutes les nouveautés !




Anna et le French Kiss, Stéphanie Perkins (découvert chez Les Chroniques de Johanne)

Anna avait prévu de passer son année de terminale chez elle, à Atlanta, avec ses copines, son récent petit copain et son job au cinéma d’'art et essai de la ville. Mais ses parents ont décidé qu’'elle devait voyager et l'’ont envoyée pour un an au lycée américain de Paris.
Fraîchement débarquée en France, Anna, réservée, maladroite et ne parlant pas un mot de français, se sent complètement perdue. Et quand elle tombe sous le charme d’Étienne, un jeune franco-américain totalement craquant, c’est la panique… D’autant plus que celui-ci a déjà une petite amie.
Un instant tentée de se replier sur elle-même, Anna ne pourra rester longtemps insensible à la vie autour d’elle. Sa gourmandise, sa curiosité et sa générosité l’emportant sur sa timidité, elle devra faire face au bel Étienne, quels que soient les sentiments que ce dernier éprouve pour elle…




La petite communiste qui ne souriait jamais, Lola Lafon


Retraçant le parcours d'une fée gymnaste, qui, dans la Roumanie des années 1980 et sous les yeux émerveillés de la planète entière, vint, en son temps, mettre à mal guerres froides, ordinateurs et records, ce roman est le portrait d'une enfant, puis d'une femme, évadée de la pesanteur, sacralisée par la pureté de ses gestes et une existence intégralement dévolue à la recherche de la perfection. En mettant en exergue les dévoiements du communisme tout autant que la falsification, par les Occidentaux, de ce que fut la vie dans le bloc de l'Est, ce récit, lui-même subtilement acrobate, est aussi une passionnante méditation sur l'invention et l'impitoyable évaluation du corps féminin.

8 mars 2014

Les filles pensent que..., Lucie de Paola


Quatrième de couverture :
Perchées sur dix centimètres de talons ou en Converse, les filles pensent ! Et leur cerveau est en perpétuelle ébullition. Lucie de Paola, une jeune trentenaire qui connaît les hommes sur le bout des ongles, nous dévoile tous ses secrets pour survivre dans la jungle du célibat. Elle soulève les questions que l’on s’est toutes posées : pour ou contre coucher le premier soir ? Passer la nuit chez lui ou chez soi ? On le rappelle ou on attend ? Les hommes sont-ils, eux aussi, des princesses ? Avec sa plume décapante, Lucie déchiffre les codes de la séduction dans l’impitoyable chasse au prince charmant, et elle n’y va pas de main morte : « un mec qui nous trompe est un mec qui ne nous mérite pas », « les séducteurs adorent jouer mais ne tombent jamais amoureux »… Un livre indispensable pour éviter de se réveiller à côté d’un crapaud !
. .

Il y a quelques semaines je recevais un colis de Gagathe, à l'occasion d'un mini-swap. Vu son titre et sa couverture pour le moins alléchants, il n'a pas fait long dans ma PAL !

Lucie de Paola tient le blog de Les Filles Pensent Que… (très sympa au passage)  et a été élue meilleur blogueuse catégorie "Love and Sexe" par la magasine ELLE.

A vrai dire je suis un peu embêtée pour qualifier ce livre; si ce n'est pas un roman je pense pas que le terme de documentaire convienne non plus ! En effet, ce livre est découpé en plusieurs parties (par exemple "Après une rupture...") dans lesquelles l'auteure prodigue mille et uns conseils avisés, illustrés par des mises en situations pertinentes. Ce bouquin est un concentré de bonne humeur. Il est écrit avec passion et humour et il s'en dégage une véritable énergie, très porteuse, qui donne envie d'aller de l'avant.

Que vous soyez une célibataire endurcie qui ne croit plus à l'amour ou une romantique trop prompte à tomber amoureuse (excusez ces extrêmes, c'est juste pour dire que TOUTES les filles peuvent le lire), ce livre saura vous combler. Sans tomber dans les "girly guimauve" (mais si vous me comprenez) et en évitant les clichés faciles et habituels, ce livre étonne, amuse et se lit d'une traite.

Petit plus il est illustré par une dessinatrice que j'adore, Maureen Wingrove alias Diglee.

Cette chronique est assez courte mais je crois avoir dit l'essentiel... A part de foncer le lire, mais je pense que vous l'aurez compris :D



126 pages

5 mars 2014

Livra'deux n°8 (février/mars/avril)



Le principe:
En binôme, chacun choisi dans la PAL de l'autre, trois livres :
* Qu'il a lu et aimerait faire découvrir à son partenaire
* Dont il aimerait avoir l'avis d'un ami
* Des titres qui vous interpellent pour leur résumé... 
Sur ces trois livres, vous en choisissez un et dans un délai imparti, vous devez le lire et en faire un avis.


J'avais déjà participé une fois, pour cette édition je suis avec Wolfsrain.

J'ai donc choisi dans sa PAL les trois livres suivants :

    Couverture L'Échange
-Mansfield Park, Jane Austen --> parce que j'aime Jane Austen et que je souhaitais un avis sur ce bouquin
-L'Etrange voyage de Monsieur Daldry, Marc Levy --> parce que j'avais beaucoup aimé ce Marc Levy
-L'Echange, Brenna Yovanoff --> parce qu'il m'intrigue

Elle lira L'Etrange voyage de Monsieur Daldry

Wolfsrain a choisi dans ma PAL :


Couverture Un bébé pour Rosemary  Couverture Les Portes du secret, tome 1 : Le Poison écarlate 


Et je lirais Rosemary's Baby !

2 mars 2014

Moi après mois...Février 2014

Hello march




Découvrir les joies d'admission post-bac//Ne pas comprendre pourquoi on en fait tout un plat//Assister à un spectacle où toute la salle rigole//Sauf moi//Les clowns ne m'ont jamais fait rire//Deux semaines intensives//Révisions, révisions, révisions...//Plus de vie, plus de vie, plus de vie//Un bac blanc que j'espère réussi//L'enfant sauvage de François Truffaut//Un après-midi décontractant// Ranger et écouter de la musique//Deux portes ouvertes d'universités//Choisir entre sa raison et son cœur//Vouloir débuter le chinois puis opter pour l'italien//Avoir une sensation d'irréalité//Commencer le cycle de course de durée au lycée//L'horreur absolue//Recommencer à lire et s'en donner à cœur joie//Reprendre le blog doucement//Plein de chroniques prévues//Eragon en tête//L'Etranger en BD//Une journée longue comme des pierres//Se sentir vide//Un soin du visage pour se détendre//Pas si détendant que ça//Aller chez le coiffeur//En ressortir bouclée et avec dix centimètres de cheveux en moins//Sniiiif//Travail//Fatigue//Vivement les vacances//Conduite, conduite//Une sale note en philo//Lire//Préparer ses vacances//VACANCES//Quitter février sans regrets