29 sept. 2013

Marque-page #5



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Il est assez simple... Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !



27 sept. 2013

The Versatile Blogger Award


Bonjour à toi petit lecteur de mon coeur,

Récemment j'ai été taguée par Mlle Mathilde (merciiiiii) du blog Ma malle aux livres que j'aime beaucoup et que je vous invite chaleureusement à aller visiter :)


Voici les règles :

・ Célébrer l’initiative en arborant fièrement le logo en haut du post dédié.
・ Remercier chaleureusement le blogueur, la blogueuse qui vous aime et vous le fait savoir.
・ Lister sept petites choses vous concernant.
・ Nommer Quinze blogueurs méritants.
・ Prévenir les quinze Blogueurs que vous avez exprimé tout votre amour à leur intention par un petit message sur leur blog.


Alors... Que vais-je bien pouvoir vous raconter sur moi ? 

1. Je fais de la danse classique depuis 1 an, je m'y suis mise sur le tard mais j'adore ça ! Du coup je suis passée à 3 heures par semaine pour progresser plus vite. 

2. J'ai fait 11 ans d'équitation. J'ai arrêté cette année parce que je ne supporte plus les cours en club. Dans l'idéal je voudrais mon cheval à moi pour pouvoir progresser avec lui en dressage et établir une véritable relation par le biais de l'éthologie.

3. Je me sens très concernée par l'avenir de ma planète et je pense que tous le monde devrait l'être. On ne le répétera jamais assez mais de simples gestes assemblés peuvent faire beaucoup. 

4. J'ai un chien, un Berger des Shetlands que j'aime d'amouuuur ^-^ 




5. Cet été je me suis mise sérieusement à la couture. J'aime beaucoup même si mes créations restent modestes :)

6. Je lis depuis... que je sais lire. J'ai commencé avec les Shelties et depuis je ne me suis jamais arrêtée. 

7. J'ai fait l'inverse de la plupart des blogueuses. J'ai toujours eu envie d'avoir un blog et l'idée d'en faire un sur mes lectures m'est venue naturellement :) C'est après avoir créé le mien que j'ai découvert que mon idée n'était pas du tout originale haha

Maintenant voici les blogs que je tague parce que je les suis depuis un certain temps très régulièrement et qu'ils sont absolument merveilleux :

1. Topobiblioteca
2. Bouchon des Bois
3. Les lectures de Marinette
4. Lalibrosphère
5. Ephémère
6. Books All Around
7. Les Lectures d'Ana
8. La Boite à Evasion
9. Au fil des pages de Nath
10. Les lectures de Julie
11. L'Antre des livres
12. La Vie telle qu'elle me passionne

Si vous l'avez déjà fait ou que vous n'avez pas envie de le faire, pas de problème :) 

25 sept. 2013

Livres en vue #4

Aujourd'hui je vous présente deux nouvelles tentations !

Les Fiancés de l’Hiver : La Passe-Miroir, Christelle Dabos

couvertureQuatrième de couverture :

Sous son écharpe élimée et ses lunettes de myope, Ophélie cache des dons singuliers : elle peut lire le passé des objets et traverser les miroirs. Elle vit paisiblement sur l’arche d’Anima quand on la fiance à Thorn, du puissant clan des Dragons. La jeune fille doit quitter sa famille et le suivre à la Citacielle, capitale flottante du Pôle. À quelle fin a-t-elle été choisie ? Pourquoi doit-elle dissimuler sa véritable identité ? Sans le savoir, Ophélie devient le jouet d’un complot mortel.








Un avion sans elle, Michel Bussi


Quatrième de couverture :

Lyse-Rose ou Emilie ? Quelle est l'identité de l'unique rescapé 
d'un crash d'avion, un bébé de trois mois ? Deux familles, 
l'une riche, l'autre pas, se déchirent pour que leur soit reconnue la paternité de celle que les médias ont baptisée Libellule. Dix-huit ans plus tard, un détective privé prétend avoir découvert le fin mot de l'affaire, avant d'être assassiné, laissant derrière lui un cahier contenant tous les détails de son enquête. Du quartier parisien de la Butte-aux-Cailles jusqu'à Dieppe, du Val-de-Marne aux pentes jurassiennes du mont Terrible, le lecteur est entraîné dans une course haletante jusqu'à ce que les masques tombent. Hasards et coïncidences ne sont-ils que les ricochets du destin ? Ou bien quelqu'un, depuis le début, manipule-t-il tous les acteurs de ce drame ?



22 sept. 2013

Marque-page #4



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !



21 sept. 2013

Hygiène de l'assassin, Amélie Nothomb


Voici une nouvelle chronique en cette fin de soirée plutôt tardive. Mais avant de vous laissez la découvrir je dois vous raconter quelque chose. J'ai eu il y a quelques minutes la plus grande frayeur de ma vie. Tenez vous bien. J'ai effacé mon blog. Oui oui. Je me suis embrouillée dans les adresses mails et hop! j'ai fait supprimer. C'est là que je me suis rendu compte à quel point ce blog comptait pour moi et combien je n'ai pas envie de le perdre. Jamais. Et ce blog ne serait rien sans vous, qui me lisez et me laissez des commentaires qui me réchauffe le coeur à chaque fois. 
Voila alors je tenais à vous dire un grand MERCI.
Et après cette affreuse péripétie je peux assurer que vous risquez de me lire pendant encore un bon bout de temps :)

***
                                        

Quatrième de couverture :


Prétextat Tach, prix Nobel de littérature, n’a plus que deux mois à vivre. Des journalistes du monde entier sollicitent des interviews de l’écrivain que sa misanthropie tient reclus depuis des années. Quatre seulement vont le rencontrer, dont il se jouera selon une dialectique où la mauvaise foi et la logique se télescopent. La cinquième lui tiendra tête, il se prendra au jeu.
Si ce roman est presque entièrement dialogué, c’est qu’aucune forme ne s’apparente autant à la torture. Les échanges, de simples interviews, virent peu à peu à l’interrogatoire, à un duel sans merci où se dessine alors un homme différent, en proie aux secrets les plus sombres.
Dans ce premier roman d’une extraordinaire intensité, Amélie Nothomb manie la cruauté, le cynisme et l’ambiguïté avec un talent accompli.




Ce livre est arrivé dans ma PAL il y a quelques mois, à l'occasion du mini-swap wish-list. Le choix de ma swappeuse m’avait beaucoup plu même si j’ai déjà eu plusieurs surprises (bonnes comme mauvaises) avec Amélie Nothomb : avec elle on ne sait jamais à quoi s'attendre. C'est sans doute ce qui fait son charme.

Bref. Le roman débute avec une petite mise en situation puis les interviews de journalistes triés sur le volet s’enchaînent. Il faut savoir que tout le roman ou presque est constitué de dialogues : cela ne m'a pas gêné, au contraire, j'ai trouvé que ça ajoutait une certaine originalité au roman bien qu'il n'en manque pas, je vous le garantit. 

Au début du roman j'avoue ne pas avoir été embarquée plus que ça, je lisais les pages sans vraiment entrer dans le livre. Pire, au fur et à mesure de ma lecture je m'ennuyais de plus en plus, me demandant franchement où Amélie Nothomb voulait en venir à la fin ! Vers le milieu du livre je me suis même dit que ce livre serait une déception de plus, que vraiment je ne voyais pas ce que les gens lui trouvait... Grosse déprime quoi ^^'

Quand soudain... La magie Nothomb a opéré *o* Non sans blague, l'histoire est devenue follement intéressante, captivante même, je ne pouvais plus lâcher ce livre qui me tombait pourtant presque des mains à peine quelques pages en avant ! Je n'en revenais pas (et je n'en reviens toujours pas), d'un coup je voulais à tout prix en savoir plus sur ce Prétextat Tach qui m'agaçait voire me rebutait carrément au début du livre. Il faut dire que ce personnage est pour le moins... étonnant. Complètement immergé dans son monde, sans liens avec l'extérieur, replié sur lui-même, arrogant... Mais ce qu'il s'est mis à raconter vers la fin du livre m'a littéralement fasciné. Je voulais ABSOLUMENT connaître le fin mot de l'histoire. 
L'autre personnage intéressant et qui, lui, m'a plu dès le début est la dernière personne qui interview Prétextat. C'est elle l'élément déclencheur qui crée une véritable surprise et qui, finalement, enrichit considérablement le roman lui donnant à mon sens, tout son intérêt.

En conclusion, je suis retombée dans mon amour pour Amélie Nothomb. Si vous aussi en lisant "Hygiène de l'assassin" vous êtes tenté de le jeter par la fenêtre, de le brûler sauvagement ou bien d'arracher chacune de ces pages une à une et les manger... Ne le faîtes pas. D'abord pour votre santé et ensuite parce qu'il se pourrait bien qu'il vous surprenne !


Un passage: "-Vous seriez né condamné ?
- Oui, monsieur, comme un vrai héros tragique. Qu’on vienne encore me parler de la liberté humaine.
- Quand même, vous avez bénéficié d’un sursis de quatre-vingt-trois ans.
- D’un sursis, exactement.
- Vous ne nierez pas que vous avez été libre, pendant ces quatre-vingt-trois années ? Par exemple, vous auriez pu ne pas écrire…
- Est-ce que, par hasard, vous me reprocheriez d’avoir écrit ?
- Ce n’est pas ce que je voulais dire.
- Ah. Dommage, j’allais commencer à vous estimer."


5.60€
222 pages

16 sept. 2013

Les Matchs de la rentré littéraire 2013






Youpiiii ! Les Matchs de la rentrée littéraire par Price Minister sont de retour cette année encore ! L'année dernière j'avais eu la chance de chroniquer "Une place à prendre" de J.K Rowling :D

Voici la sélection 2013:

Après une certaine hésitation j'ai finalement choisi "La lettre à Helga" de Bergsveinn Birgisson auteur qui m'est totalement inconnu et que j'ai vraiment hâte de découvrir.
Si vous souhaitez participer c'est par ici !


14 sept. 2013

Marque-page #3



Je vous laisse en ce samedi brumeux avec un nouveau marque-page dont la forme change légèrement des précédents.
J'espère que vous aimerez :)






A bientôt !

12 sept. 2013

Quand souffle le vent du Nord, Daniel Glattauer


Quatrième de couverture :
Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros. Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant… Savoureuse et captivante, cette comédie de mœurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux.
"Un des dialogues amoureux les plus enchanteurs et les plus intelligents de la littérature contemporaine." Der Spiegel.
"Quand souffle le vent du nord enchantera les lecteurs à l’instar du best-seller épistolaire, Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates, dont il a l’esprit et le piquant." Olivia de Lamberterie, Elle.



Lors du mini-swap wish-list n°4 ce roman était dans la wish-list de ma swappée. Il m'a interpellé, alors je lui ai offert. Et puis il est totalement sorti de ma tête jusqu'à ce que je le croise dans ma bibliothèque. Comme il me tentait toujours autant je l'ai emprunté et lu... très très rapidement !

Je suis absolument d'accord avec la citation d'Olivia de Lamberterie dans la quatrième de couverture. J'avais adoré "Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates" et j'ai a-do-ré "Quand souffle le vent du Nord". En fait je crois que j'aime bien le genre épistolaire. C'est comme si on entrait dans l'intimité des personnages, qu'on lisait des choses alors qu'on en avait pas le droit... Ce doit être mon coté curieuse qui ressort haha

Ce roman est tout à fait dans l'air du temps, il pose le sérieux problème des nouveaux moyens de communications. Des moyens de communications dit "virtuels" mais qui engendrent des sentiments qui, eux, sont bien réels.

Au niveau des personnages, j'ai adoré Leo, son côté ironique, son intelligence, sa façon de parler, sa fragilité. Emmi m'a beaucoup agacé mais je n'ai pas pu m'empêcher de l'aimer aussi, elle et son besoin de tout contrôler, son détachement qui n'est qu'un leurre. Je crois que je me suis un peu reconnue en elle. Elle montre une personnalité forte à l'écrit mais elle est un peu lâche dans la vie réelle. Elle est vraiment attachante, vraiment... humaine.

Et puis, je crois que ce qui est le plus incroyable dans ce roman c'est qu'une telle richesse et une telle densité arrive à passer seulement à travers des mails. On visualise directement les personnages, leur psychologie, leur manière de penser... rien qu'à leur façon d'écrire. Daniel Glattauer est vraiment excellent, il manie les différents styles d'écriture avec une telle aisance que ça en est impressionnant !

Ce roman retrace une histoire d'amour à l'image des temps modernes: à la fois excessivement fragile et en même temps, forte à l'excès. C'est léger, beau, touchant.
Si je n'avais qu'un mot pour décrire ce bouquin ce serait sans doute : merveilleux.

A lire de toute urgence :)

Un passage : 

"Objet : Bonjour


Bonjour monsieur Leike, je voulais juste vous dire que les gens de Like ne m’envoient plus leur magazine. Seriez-vous intervenu ? Quoi qu’il en soit, vous pourriez vous manifester. Par exemple, je ne sais toujours pas si vous êtes professeur. En tout cas, Google ne vous connaît pas, ou alors il vous cache bien. Et votre humour, va-t-il un peu mieux ? Après tout, c’est le carnaval, la concurrence est à peu près nulle. Bises, Emmi Rothner."

6,75€
348 pages

9 sept. 2013

Interview #Coralie Martin auteure de L'Impératrice Némésis



Il y a quelques jours je vous parlais de L'Impératrice Némésis, un livre qui m'avait gentiment été proposé par son auteur, Coralie Martin. 
Et puis, prise d'une inspiration subite j'ai décidé de jouer à la journaliste en proposant à Coralie Martin une petite interview ! 
En espérant que cela vous plaira, bonne lecture :)

***

Bonjour Coralie, merci d'avoir accepté cette interview ! Pour les lecteurs qui ne vous connaissent pas encore pourriez-vous vous présenter en quelques lignes ?
Bonjour, merci à toi pour cette interview Herbe Folle !
Alors, je m’appelle Coralie Martin et suis psychomotricienne dans un centre d'éveil spécialisé en neurologie et en EHPAD dotés d’une unité de vie Alzheimer. J’apprécie beaucoup pouvoir faire de nouvelles rencontres et discuter de tous les sujets possibles. Je suis également l’auteur de L’Impératrice Némésis, un roman tout jeune sorti en Mai 2013.

Racontez-nous... comment êtes-vous devenue écrivain ?
J’étudie les vampires depuis quelques années maintenant alors, c’était un sujet de prédilection pour moi. Quand au « comment » je ne peux pas vous répondre : ce roman m’est tombé dessus. A compté de dix heures par jours, j’ai écris sa trame en un mois. Il a fallut trois ans de correction ensuite ^^

D’où vous est venue l’inspiration pour ce roman ?
Après maintes années de lecture vampiriques, de légendes et de recherches, je me suis rendue compte qu’on perdait un peu le côté folklorique et horrifique de nos chers cadavres ambulants. C’est pourquoi il n’y a guère d’amourettes dans mon roman, mais plus un « retour aux sources » que j’ai placé, sans vraiment m’en rendre compte, au Moyen-âge.

Qu’est-ce qui a été le plus difficile dans l’écriture de L’Impératrice Némésis ?
La remise en question constante que j’ai eue. C’est étrange mais je n’en étais jamais satisfaite et même maintenant, je changerai des choses je crois… Pour ce qui en est du deuxième, en cours d’écriture, j’ai moins de difficultés car les chroniques m’aident beaucoup à me corriger. Merci à vous !

Vos personnages sont-ils inspirés de personnes réels ?
J’aimerai bien rencontrer « Le Maître » dans la réalité… Mais non, ils sortent tout droit de mon imagination.

Avez-vous des petits secrets d’écrivains, des petites manies ?
Actuellement, j’ai du mal à me poser et à écrire, je ne sais pas pourquoi. Alors, je prends mon ordinateur portable et vais chez ma mamie. Pas de connexion internet, un réseau catastrophique et la grand-mère qui m’oblige à travailler, c’est parfait !

J’imagine que vous aimez lire, quels sont vos livres préférés, ceux qui vous ont marqué ?
Mes livres préférés sont Cyrano de Bergerac d’Edmond Ronstand et Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Pour ce qui est des livres qui m’ont marqués, deux me viennent de suite en tête. Le premier est Enfernité de Brodi Ashton qui a brisé mon cœur par sa beauté et son histoire (j’ai un cœur d’artichaut…) et dont je n’ai toujours pas lu la suite. Le second est Les Monologues du Vagin d’Eve Ensler qui est un délice lorsqu’on les lie à voix haute. Je souhaiterai pouvoir oser faire cette expérience dans un lieu public, pour voir la réaction des gens… 

J’ai appris récemment que L’Impératrice Némésis avait une suite. Pouvez-vous nous en parler ou est-ce encore trop tôt ?
 Je peux déjà vous en parlez un peu, mais la fin n’est pas encore écrite. On s’attarde sur Le Maître, on apprend même son passé ! Marie est encore vivante, bien que sa situation ne soit pas des plus confortables. Quand aux créatures de la nuit, on voyage un peu plus à travers leurs cultures. Et il y a plus de dialogues ! ^^
Ah si, dernière chose : logiquement, l’action se passera au XXème siècle.

Aimeriez-vous que votre roman soit adapté au cinéma ?
 Si je peux avoir un droit de regard et essayer d’influencer le casting pour avoir mes acteurs et actrices préférés dedans, ce serait génial ! Mais bon, déjà qu’il plaise à plein de monde sera suffisant à mon bonheur…

Quelles sont vos passions à part l’écriture ?
La lecture passe en premier. Ensuite, les ami(e)s, le sport (je suis ceinture noire de taekwondo), j’essaie d’apprendre à dessiner et, depuis peu, les cartes Magic.

Avez-vous d'autres projets en cours, ou à venir ?
J’ai ma première rencontre auteur-lecteur le 28 Septembre au Dame C à Lille, je dois terminer le second roman, j’ai déjà des idées pour le troisième (mon esprit va plus vite que mes doigts) et je dois faire tout ça en même temps que mon travail alors… Je vote pour dormir un peu entre temps. 

Le mot de la fin ?
Merci de m’avoir accordé du temps, j’espère que le livre vous plaira. Sans ça, pour ceux et celles qui veulent discuter, je suis disponible sur ma page FB à cette adresse : https://www.facebook.com/auteurcoraliemartin

 

8 sept. 2013

Coup de vent du dimanche #concours

En ce dimanche maussade je viens pimenter un peu votre vie en vous faisant part d'un joli concours organisé sur le blog Flight of Swallow mettant en jeu cinq livres que je vous laisse découvrir en cliquant juste en dessous.




A bientôt pour une nouvelle chronique :)

7 sept. 2013

Marque-page #2



Bonjour,
voici comme promis le marque-page de la semaine :)





En espérant qu'il vous plait !
A très vite.

5 sept. 2013

Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien (et de tous ses maris, plus un), Francis Dannemark

 Quatrième de couverture :
« J'ai rencontré ma tante en novembre 2001, le jour de l'enterrement de sa sœur. L'enterrement de ma mère, pour le dire autrement. Je savais qu'elle s'appelait Alice mais je ne la connaissais pas. Je connaissais encore moins l'histoire extravagante et fascinante de sa vie et de ses maris. Je ne lui ai pas demandé d'ouvrir la malle de ses souvenirs et de ses secrets ; elle l'a fait quand même. »
Quand Paul rencontre pour la première fois sa tante Alice, elle a soixante-treize ans. Elle est anglaise et veuve. De nombreuses fois veuve. Elle va lui raconter les joies et les peines de son incroyable existence aux quatre coins du monde. Et lui apprendre qu'amour peut rimer avec grâce et humour – même quand la vie est en larmes.


 
J'ai découvert ce livre grâce à l'émission "La Grande Librairie" sur la 5 où une libraire le présentait avec beaucoup d'entrain.

Histoire d'Alice est un roman court dans lequel Paul, le narrateur, écoute sa tante Alice lui raconter sa vie. Cela peut paraître un peu simplet dit comme ça, mais ce serait sous-estimer le côté passionnant et peu banal de la vie d'Alice. En effet celle-ci a eu un nombre incroyable de maris, tous (bien sûr) différents mais tous aimants. Ils lui ont tous appris quelque chose, ils ont tous laissé une trace dans sa vie.


La façon d'écrire de l'auteur est simple, brève. Il utilise des mots communs, un langage courant... on pourrait penser qu'il privilégie le fond sur la forme. Mais je pense que c'est surtout un moyen de retranscrire de manière naturelle les paroles d'Alice : il adopte sa façon de parler. D'ailleurs cette façon de parler nous en dit long sur le personnage. Alice n'a peur de rien, ne se pose pas de questions. Elle est là, dans le présent, elle vit et advienne que pourra !


Quand aux autres personnages (les maris d'Alice surtout) ils sont bien dessinés, on cerne vite leur personnalité, qui ils sont, d'où ils viennent... Mais, honnêtement, le lecteur n'a pas le temps de s'attacher à ces hommes. On commence à peine à les connaître qu'ils sont déjà morts ! Au moins, me direz-vous, comme ça on ne pleure pas toutes les vingts pages ! Enfin plus sérieusement, c'est selon moi le point négatif du roman. 

On dirait que l'auteur s'est dépêché d'écrire son roman ou alors, qu'il n'avait pas envie de s'étendre plus. C'est sans doute un choix qu'il a fait là, peut être de peur que le lecteur ne se lasse. Seulement à chaque mari je me disais "déjà ?", j'aurais voulu avoir plus de détails, que le roman soit plus développé en fait. Parce que vraiment, il a beaucoup de potentiel.

En fin de compte, Histoire d'Alice qui ne pensait jamais à rien est un roman sympathique, léger et divertissant mais dont on ressort avec un goût de trop peu dans la bouche !


Un passage : "Je ne rêvais pas de voir le monde, je ne rêvais que de me marier. Je crois que je peux dire que la vie a été généreuse à mon égard. Quand je pense à mes maris, je sais qu’ils ont été mes amants, mes amis, de merveilleux compagnons, mais je crois aussi qu’ils ont été mes anges et je n’arrive plus vraiment à penser à l’un sans penser aux autres."


13,30€
184 pages


3 sept. 2013

Insaisissables #cinéma

Aujourd'hui, parlons cinéma pour la deuxième fois sur ce blog avec un film que j'ai beaucoup apprécié, j'ai nommé *roulements de tambours* Insaisissables !



Insaisissables... Aux premières secondes de la bande annonce j'ai su que ce film me plairait. Et je ne me suis pas trompée. 

Tout d'abord, quelques infos pratiques

Réalisé par Louis Leterrier.
Les quatre cavaliers sont joués par Dave Franco, Jesse Eisenberg,  Isla Fisher, Woody Harrelson 
Dylan Rhodes, l'agent du FBI est joué par Mark Ruffalo 
Et pour la note frenchie on retrouve Mélanie Laurent.

Ensuite mon avis

Ils sont donc quatre magiciens, indépendants d'abord puis réunit par quelqu'un dont ils ignorent tout. Je trouve que les acteurs étaient brillants et plusieurs répliques m'ont tiré un sourire. Entre courses-poursuites et coups de théâtre, Insaisissables est un film prenant, haletant, sans aucun temps mort. Il ne laisse pas au spectateur le temps de reprendre ses esprits, il est époustouflant de qualité, les tours de magie sont vraiment très impressionnants et les effets spéciaux bien fait. Ce film est extrêmement bien ficelé, toutes les scènes ont leur importance et sont liées pour aboutir à un retournement de situation des plus fracassant ! 

Je ne vous en dit pas plus si ce n'est que je vous conseille vivement de le voir :)