28 avr. 2017

Week-end à 1000 - 28 au 30 avril 2017


Le week-end à 1000 est un challenge organisé par Lili Bouquine. L'idée est de lire 1000 pages le temps d'un week-end - vendredi soir à partir de 19h, jusqu'au dimanche à minuit. A savoir aussi que le week-end à 1000 est ouverts à tous. Il n'est absolument pas réservé aux blogueurs. 

Comme on ne peut pas dire que je sois submergée par le travail (bien qu'à ce rythme je vais bientôt l'être mais passons), j'ai décidé de me lancer ce gros challenge. Cela me motivera à sortir de Jane the Virgin et Riverdale et Gilmore Girls et  

Sans plus attendre je vous montre ma petite sélection de livres à lire durant ce week-end :





Fleur de Neige = 378 pages
Les Maîtres du vent = 430 pages
Saisis ta chance Bartholomew Neil = 378 pages 

Ce qui nous fait un total de 1186 pages. Je ne pense pas réussir à lire les trois livres et je ne le souhaite d'ailleurs pas car étant actuellement en Angleterre je n'aurais ensuite plus rien à lire jusqu'au 12 mai haha


______________________________

♥︎ Vendredi 22h30 - 0h30 ♥︎
J'ai commencé Fleur de neige et à l'heure où j'ai refermé le bouquin j'avais lu 100 pages

♥︎ Samedi ♥︎
Seulement 32 pages de plus de lues à 18h30... Je vais essayer de me rattraper ce soir ! 

26 avr. 2017

Appuyer sur étoile, Sabrina Bensalah

Quelques saisons ? Quelques mois ? Avril ne sait pas combien de jours il reste à sa mémé avant "d'appuyer sur Etoile". Un jour, à l’hôpital, mémé lui expose son rêve : s'éteindre en haut d'une montagne. Assez près des étoiles pour les toucher. Projet fou ? Impossible ? Sauf qu'Avril a justement l'énergie qui déplace les montagnes... La mort gagnera sans doute, à la fin ; mais elle a affaire à deux sacrées combattantes.










Tout d'abord je remercie les éditions Sarbacane pour ce magnifique envoi.

Appuyer sur Etoile... un titre un peu mystérieux, n'est ce pas ? Ne vous inquiétez pas, vous en trouverez assez vite la signification... Et vous comprendrez alors que ce livre est bien plus profond que ce que sa couverture quelque peu enfantine et naïve ne pourrait le suggérer à première vue. 

Avril... D'habitude j'ai un peu de mal avec les héroïnes mais cette fille... Elle m'a prise aux tripes vraiment, avec ses cheveux aux couleurs changeantes, avec son humour décapant, avec ses punchlines et son discours so "body positif". Qu'est-ce que je l'ai aimé ! En fait, soyons clairs j'ai aimé tous les personnages de ce roman. Mais Avril avait ce petit grain de folie en plus vous voyez ? Ce petit grain de folie qui a rendu ce roman si unique et précieux à la fois. 

A vrai dire, en voyant que le roman était l'oeuvre de Sabrina Bensalah j'ai eu un peu peur car j'avais été assez déçu par son premier roman publié chez Sarbacane également : Vers le bleu. Je suis toutefois heureuse de pouvoir vous dire que je me suis définitivement réconciliée avec l'auteure et que je la remercie pour avoir réussi à me faire passer un merveilleux moment de lecture. Sa plume douce et franche m'a absolument enchantée et je vous garantis que si ses personnages étaient réels je lui aurai déjà demandé leurs numéros pour les rencontrer haha

En bref, Appuyer sur Etoile est un roman doudou dont on ressort avec des étoiles dans les yeux et des papillons dans le ventre.


Un passage : Un visage marqué, c’est bien plus qu’une question de beauté. Chaque ride est une ligne de vie. Vous voyez celle qui court le long de vos yeux ? C’est un sillon creusé par une larme de joie quand votre fils est né. Et celle-ci, cette ride un peu plus longue tout près de votre bouche ? C’est votre appétit de vivre.

15, 50 €
224 pages

15 avr. 2017

Harry Potter and the cursed child, J.K Rowling, J. Tiffany & J. Thorne


D'après une nouvelle histoire originale de J.K. Rowling, John Tiffany et Jack Thorne, la nouvelle pièce de théâtre de Jack Thorne, "Harry Potter et l'Enfant Maudit" est la huitième histoire de la saga Harry Potter et la première histoire de Harry Potter officiellement destinée à la scène. La première mondiale de la pièce aura lieu à Londres dans un théâtre du West End le 30 juillet 2016.


Être Harry Potter n'a jamais été facile et ne l'est pas davantage depuis qu'il est un employé surmené du Ministère de la Magie, marié et père de trois enfants. Tandis que Harry se débat avec un passé qui refuse de le laisser en paix, son plus jeune fils, Albus, doit lutter avec le poids d'un héritage familial dont il n'a jamais voulu. Le destin vient fusionner passé et présent. Père et fils se retrouvent face à une dure vérité : parfois, les ténèbres surviennent des endroits les plus inattendus. 




Croyez le ou non mais dans mon Université anglaise il y a une librairie. Oui oui vous avez bien lu (et même qu'ils vendent des Funko Pop et des mugs Harry Potter) (les anglais ont vraiment des bons côtés). Bref, vous imaginez bien que j'y passe des heures et je n'ai pas pu résister à l'idée de commander ce magnifique objet-livre en version originale ! 

Pour celles qui me connaissent bien (même très très bien) vous savez que je ne lis habituellement pas en VO (oui c'est très paradoxale d'aller faire un semestre en Angleterre mais de ne pas vouloir lire en VO... pour être honnête c'est de la pure flemme !). Enfin, toujours est-il que je me suis dit qu'une pièce de théâtre sur HP devrait me motiver suffisamment : simplicité + peu de textes = une lectrice flemmarde heureuse.

Je me suis donc vaillamment lancée à l'assaut de cette lecture et... j'ai mis environ un mois à le lire tout en m'interdisant de lire quoi que ce soit d'autre avant de l'avoir fini (sinon je l'aurai lâchement abandonné) ce qui explique mon maigre bilan du mois de mars. 
Malgré tout, après une grande vague de motivation j'ai enfin réussi à venir à bout de cette pièce qui m'a finalement laissé une impression vaguement amère.

Sans vous spolier je dirais que je n'ai pas accroché avec Albus dont les choix plus que douteux m'ont souvent laissé perplexe. Je n'ai pas non plus véritablement retrouvé le Harry Potter dont je me souvenais... Certes le temps fait évoluer les personnes mais là je l'ai juste trouvé fade et sombre. Par contre j'ai beaucoup aimé un personnage secondaire dont je tairais le nom mais pour ceux qui auraient déjà lu la pièce je pense que vous savez à qui je fais allusion ! Il est la petite lumière de cette histoire ! 

Au niveau de l'intrigue on ne peut pas dire non plus que j'ai été particulièrement satisfaite. Je pense qu'elle convenait parfaitement au format de pièce de théâtre qui impose beaucoup plus de contraintes qu'un récit romanesque, mais je ne peux pas m'empêcher de regretter qu'il n'y ai pas plus de détails, plus d'originalité... A vrai dire je suis certaine que j'aurais préféré voir la pièce plutôt que de la lire (mais apparemment tout est complet haha).

En bref, même si ma lecture a été plaisante et que je ne la regrette pas, j'ai davantage eu la sensation de lire une fanfiction qu'une réelle suite de cette sublime qu'est Harry Potter. Je vous conseille donc cette lecture si comme moi vous voulez vous lancer dans la lecture en VO et que vous êtes curieux, mais pour les plus mordus, n'ayez pas trop d'attentes ;) 

Un passage : “DUMBLEDORE: Harry, there is never a perfect answer in this messy, emotional world. Perfection is beyond the reach of humankind, beyond the reach of magic. In every shining moment of happiness is that drop of poison: the knowledge that pain will come again. Be honest to those you love, show your pain. To suffer is as human as to breathe.” 

9 avr. 2017

Moi après mois... Mars 2017



Courir après sa lettre de recommandation // Boucler les dossiers d'inscriptions aux écoles de commerce // Aller voir 50 nuances plus sombres // Mission accomplie pour ce film // Entre niaiserie extrême et scènes hot // Quand on y pense c'est un mélange assez étrange // Les examens qui arrivent // Deux oraux la même semaine à présenter // Pas évident de s'adapter aux exigences anglaises // Mais ça a été // Plus que trois et vacaaaances // La reprise du sport //  Parce que le régime anglais ne me profite pas du tout // Abdos intensifs // Visite d'une autre ville // Chester ou la petite ville anglaise à haut potentiel de mignonnitude // Tomber sous le charme de l'architecture moyenâgeuse // Acheter son premier Tsum Tsum au Disney Store // Un petit Winnie l'Ourson // Avoir hâte de rentrer en France pour découvrir tous les livres qui s'entassent dans sa boîte aux lettres // Des soirées anglaises qui tournent mal // Un petit restau aux airs d'été // Se dire que vraiment les anglais ne savent pas mettre du fromage dans leur Cheeseburger // Aller faire du trampoline // Avoir des courbatures comme pas possible le lendemain // Et s'entrainer encore et toujours pour les concours d'école de commerce...