31 oct. 2013

Happy Halloween

Joyeux Halloween à tous  !

J'ai trouvé des photos rigolotes et un gif sympa que j'avais envie de vous faire partager :)


Une jolie entrée de maison











29 oct. 2013

Marque-page #10



Voici le nouveau marque-page de la semaine, je l'ai mis un peu plus tôt que d'habitude dans la semaine au cas où vous le voudriez pour jeudi. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !


27 oct. 2013

J'ai failli te dire je t'aime, Federico Moccia

Quatrième de couverture :

 Niki va bientôt passer son bac. Avec ses amies, elle est bien décidée à profiter de sa jeunesse et de sa liberté. Défilés de mode, concours de surf, fêtes, courses de voitures improvisées… Tous les moyens sont bons pour s’amuser à Rome, cet été-là. Alex, lui, broie du noir. À trente-sept ans, ce publicitaire talentueux vient de se faire plaquer par sa fiancée ! En plus, voilà que son patron le met en concurrence avec un jeune collègue ambitieux sur une nouvelle campagne publicitaire. Et tout cela ne serait rien si, ce matin-là, il n’avait pas croisé la route de Niki… Ou plutôt si tous les deux ne s’étaient pas rentrés dedans. C’est le coup de foudre réciproque. Juste un petit détail : elle a dix-sept ans. Vingt ans de moins qu’Alex…. 



Il y a quelques temps je proposais à ma partenaire (et copinaute) Topobiblioteca  une lecture commune afin de consolider notre partenariat. Vous l'aurez compris notre choix s'est porté sur J'ai failli te dire je t'aime de Federico Moccia. Il faut dire qu'après l'avis extrêmement enthousiaste de Bouchon je n'avais qu'une envie : mettre la main sur ce bouquin !

Seulement voila, après plus de deux semaines de lecture je ne peux dire qu'une chose : je suis passée à côté. Je n'ai pas réussi à entrer dedans, à m'attacher aux personnages... Pendant ma lecture je passais un bon moment mais une fois le livre refermé je n'avais pas spécialement envie de m'y replonger. 


Pourtant on ne peut pas dire qu'il soit mauvais, loin de là ! L'histoire, l'intrigue, les rebondissements sont là. 
Le style de Federico Moccia m'a parfois un peu agacé, j'ai trouvé certaines tournures de phrases superficielles, tout comme certains dialogues mais rien de bien méchant. Non, vraiment, le problème ne vient pas de là car en y repensant j'ai aussi souvent admiré des passages qui étaient réellement empreints de poésie.

De plus on a à faire avec un un impressionnant panel de personnages, tous différents et relativement fouillés et approfondisJe ne sais pas si je suis totalement sans cœur mais Niki m'a laissée de marbre, sauf peut être lorsqu'elle souffrait et encore. Je ne l'ai peut être pas bien cernée mais je l'ai trouvé assez peu crédible, tantôt superficielle tantôt mature. C'est sans doute là qu'est son intérêt, cette sorte d'ambivalence dans son caractère mais, non, elle ne m'a pas touchée. Par contre j'ai beaucoup plus apprécié Alex, son côté fragile et enfantin m'a ému. Il accepte ses erreurs et tente de les réparer, il est là où on ne l'attend pas : excellent personnage. Quand aux personnages secondaires ils sont tous intéressants à leur manière et je me suis peut être plus intéressée à eux qu'au couple principal (mention spéciale à Mauro et Olly. Cette dernière m'a beaucoup fait sourire).

Le problème tient plus à la longueur du roman. En fin de compte je crois que je me suis ennuyée. J'ai trouvé le roman est un peu plat, fade. Ce n'est pas qu'il ne se passe rien mais il n'y a pas d’événements majeurs, de rebondissements qui relance réellement l'intrigue. Sauf à la fin, qui est vraiment pour moi la meilleure partie du livre et la raison pour laquelle j'ai tout de même envie de lire la suite J'ai failli te dire oui.

En résumé, J'ai failli te dire je t'aime ne m'a pas enchantée comme je l'espérais bien que j'ai passé, somme toute, un bon moment de lecture. Je vous conseille donc de lire cette romance, elle vous séduira peut être plus que moi :)

Un passage : "Mal d'amour. On n'en guérit pas si facilement. Et il n'existe pas de médicaments. Ni de remèdes. On ne sait pas quand ça passe. On ne sait pas non plus combien ça fait mal. Seul le temps fait du bien. Beaucoup de temps. Parce que, plus un amour a été beau, plus la souffrance de la fin sera longue. Comme en mathématiques ; valeurs directement proportionnelles. Mathématiques sentimentales."

Et un extrait que j'ai particulièrement aimé : "Ensuite, la sépulture. Un dernier salut. Une dernière pensée. Et puis plus rien. Pfff. Un petit ballon qui s'éloigne vers le ciel. Silence. Toujours plus loin."      

                           
7,22 €
762 pages

26 oct. 2013

Marque-page #9



Cette semaine je vous ai concocté un marque-page sur le thème d'Halloween. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite ! 


25 oct. 2013

In my mailbox #2

In My Mailbox ! [89]


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren, inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie, et repris par Lilie, chez qui sont regroupés tous les participants. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

***

J'ai donc reçu récemment:

A gauche un partenariat, Zoanthropes, tome 2 de Mathias Rouage.
Et à droite un livre gagné sur le blog Gala de livre tenu par Anne-C (que je remercie encore au passage). Il s'agit d'Animale de Victor Dixen, un livre qui me tentait énormément ! Vous dire que je suis heureuse est un euphémisme ^-^



J'ai également gagné deux jolis marques-pages sur le blog Sa Majesté Bouquine de Sa Majesté Sophia. J'ai vraiment beaucoup de chance je trouve :)



Voilà, pour aujourd'hui, on se retrouve très vite pour une nouvelle chronique (enfin !) :D

22 oct. 2013

Swap Plantes et Ecologie

Oyé, oyé !
*roulements de tambours*

Braves gens je me lance dans une grande aventure ! En effet hier j'ai créé mon premier swap ! Allez suivez-moi je vais vous le présenter comme il se doit...

http://img842.imageshack.us/img842/6747/c3tf.png

Que vous soyez un jardinier accompli ou juste un amoureux de la nature, que vous ayez les deux mains vertes ou que vous aimiez simplement ramasser les champignons, que vous soyez un fervent défenseur de la nature ou que vous vous sentiez concerné par le devenir de notre belle planète… alors ce swap est fait pour vous !

Les dates :
Inscriptions du 21 octobre au 21 janvier
Préparation et envoi des colis du 22  janvier au 22 avril

Je préfère que vous vous mettiez en binômes, je trouve que c’est plus sympa dans le sens où ça permet d’échanger et de créer un peu de lien.

Votre colis devra être composé de :
-1 livre de la wish-list de votre swappée
-1 livre sur le thème des Plantes (fleurs, légumes, fruits, arbres…) ou de l’Ecologie (la déforestation, le réchauffement climatique, l’agriculture biologique, des conseils pour mieux vivre en adéquation avec notre planète…) ou bien un livre mêlant les deux thèmes.
-2 marques-pages
-Des gourmandises dont au moins une collant au thème (soyez inventifs, les plantes sont partout : dans les chewing-gums à la menthe par exemple…)
-Une boisson (le coca est l’ennemi des plantes !)
-Des surprises en rapport avec le thème (vous avez le choix, soyez créatifs)
-Et bien sûr une jolie carte (fait-main ou non) ou une lettre dans laquelle vous expliquerez vos choix :)

Le tout devant entrer dans un budget de 30€ (hors frais de port ou avec les frais de port dîtes moi ce que vous préférez). Je pense que c’est raisonnable et cela évitera les trop grandes différences entre les colis :)



Vous êtes tenté ? Pour vous inscrire c'est par ici !

20 oct. 2013

Marque-page #8



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !



17 oct. 2013

Livres en vue #5

Bonjour bonjour cher lecteur,
voici deux nouveaux bouquins qui me font envie bien que totalement différents :)

L’enfant Meredhian, La dernière Terre, Magali Villeneuve (découvert chez Bouchon des bois)


Couverture La Dernière terre, tome 1 : L'enfant MerehdianQuatrième de couverture:

Un monumental ruban de pierre se dresse en sentinelle
 au bord des brumes éternelles. Les hommes leur ont 
donné un nom : la Dernière Terre. Dans la cité-capitale
 des Cinq Territoires, Cahir, jeune homme frêle, maladif, aux mœurs et aux allures bien éloignées des codes stricts qui font loi autour de lui, subsiste envers et contre la réprobation générale. Il est issu des Giddires, un peuple rejeté, au ban de la paix politique qui unit les autres contrées. Malgré cela, entre intelligence et ingénuité, il parvient à se rapprocher de certains locaux, dont Ghent, fils du Haut-Capitaine à la tête des forces militaires des Basses-Terres. Au fil de ces jours paisibles, s’il advenait un événement capable de bouleverser tous les dogmes établis, quel poids l’existence de Cahir aurait-elle dans la balance des certitudes ? 





Profanes, Jeanne Benameur

Quatrième de couverture :

Ils sont quatre, ils ne se connaissent pas mais ils vont rythmer la vie du docteur Octave Lassalle qui les a soigneusement choisis comme on compose une équipe -- comme avant autour de la table d'opération, mais cette fois-ci, c'est sa propre peau qu'il sauve, sa propre sortie qu'il prépare. Ensemble, cette improbable communauté progressivement tissée de liens aussi puissants qu'inattendus, franchira un seuil, celui des blessures secrètes. 
Un hymne à la vie et un plaidoyer pour la seule foi qui vaille : celle de l'homme en l'homme.

15 oct. 2013

La vie d'Adèle #cinema

Il y a quelques jours j'ai été voir un film. Devinez lequel... Indices : il fait beaucoup parler de lui, il est très controversé et Palme d'Or du Festival de Cannes 2013.

Oui oui je vous parle bien de La Vie d'Adèle !





Tout d'abord, quelques infos pratiques

Réalisé par Abdellatif Kechiche.
Tiré du roman graphique Le bleu est une couleur chaude de Julie Maroh.
Les deux actrices principales sont Léa Seydoux (Emma) et Adèle Exarchopoulos (Adèle).
Durée : 2h55

Ensuite mon avis :

Magnifique, intense, éblouissant, touchant. Voilà quelques qualificatifs pour un film qui, à priori, ne me tentait pas plus que ça. 
D'un réalisme à donner le tournis, le réalisateur nous embarque dans la vie d'une jeune lycéenne qui se cherche et découvre la vie, petit à petit, avec des hauts et bas. Certains diront que le réalisateur accumule les clichés mais, au contraire, il montre la réalité de nos vies quotidiennes (vraiment on s'y croirait !) et je pense que cela donne une grande force au film.
En fait, La Vie d'Adèle est un film très fort émotionnellement. Vous pourrez ne pas être touché autant que moi mais, personnellement, j'ai bien failli me mettre à pleurer deux fois (et pourtant il m'en faut beaucoup).
Enfin, on pourrait sans doute critiquer les nombreuses scènes de sexe présentes dans le film mais, honnêtement, elles ne m'ont en rien choquées.

En conclusion, je vous conseille ce film qui m'a remué par sa finesse et est pour moi un véritable coup de cœur :)


12 oct. 2013

Marque-page #7



Voici le nouveau marque-page de la semaine. A ceux qui aime les chevaux :) 
A très vite !







9 oct. 2013

Un air de peinture #3- Alfred Stevens

Aujourd'hui, partons à la découverte d'un peintre du XIXéme siècle, Alfred Stevens un peintre belge.

Il est né en mai 1823 à Bruxelles.
Son tableau Ce que l’on appelle vagabondage attire l’attention de Napoléon III lors de l’exposition universelle de 1855 et pousse celui-ci à revoir la façon dont son armée arrête les vagabonds, au bénéfice de l’image de l’armée plutôt qu’à celui des vagabonds cependant.
Pendant un temps, peut-être pour imiter Delacroix qui était très apprécié, ses thèmes historiques et son goût pour le kitsch oriental en font un peintre académique.
À partir de 1860, il change de sujet et il connaît un énorme succès grâce à ses tableaux de jeunes femmes habillées à la dernière mode posant dans des intérieurs élégants.
Il fait un triomphe à l'Exposition universelle de Paris de 1867 où il reçoit la Légion d'honneur. Il est autant à l’aise à la cour impériale de Napoléon III et dans la haute société que dans les milieux artistiques et bohèmes de la capitale. C'est un ami intime de Manet, de Baudelaire et Delacroix.
Il influence James Whistler avec il partage un enthousiasme pour les estampes japonaises. Il peint aussi des marines et des scènes côtières dans un style plus libre, presque impressionniste.
Il arrête de peindre à partir des années 1890 suite à des problèmes de santé et il meurt à Paris en 1906.
Ses tableaux ont été très populaires jusqu'en Amérique, où les tout-puissants Vanderbilt aux Etats-Unis en achetèrent plusieurs. 
(source ici)

La Parisienne japonaise, 1872

A la campagne, 1867



Jeune femme lisant, 1856

File:Stevens Alfred Reverie c1878 Oil On Canvas.jpg
Rêverie, 1878


J'espère que cet article vous aura plu :)
A très vite ;)

6 oct. 2013

Retour de vide-grenier #1


Ce matin j'ai fait le vide-grenier de ma ville. Voici les trouvailles qui ont éclairé ma journée (pour seulement 1,50€ quand on dit que les plaisirs les plus simples sont les meilleurs) ! Vraiment, j'aime les vides-greniers :)



Bon courage pour la semaine à venir  

5 oct. 2013

Rose, Tatiana de Rosnay

Quatrième de couverture :

Paris sous le Second Empire. Les ambitieux travaux d'Haussmann détruisent des quartiers entiers, générant des milliers d'expropriations douloureuses. Loin du tumulte, Rose Bazelet mène une vie paisible, au rythme de sa lecture du Petit Journal et de ses promenades au Luxembourg. Jusqu'au jour où elle reçoit la fatidique lettre du préfet : sa maison, située sur le tracé du boulevard Saint-Germain, doit être démolie. Liée par une promesse faite à son mari, elle ne peut se résoudre à partir. Contre le baron, contre l'empereur, Rose va se battre pour sauver la demeure familiale qui renferme un secret jalousement gardé…



Ce livre est arrivé dans ma PAL il y a quelques mois grâce à ma maman qui me l'a gentiment offert (coeur). En fait en lisant la quatrième de couverture je n'étais pas plus emballée que ça, j'étais simplement curieuse de connaître ce fameux secret mentionné à la fin. Et puis je me suis rendue compte que l'auteur était la célèbre Tatiana de Rosnay (mais si vous savez, celle qui a écrit Elle s'appelait Sarah (que je n'ai pas lu, d'ailleurs)) et là mon intérêt à été piqué au vif : j'allais enfin pouvoir me faire une idée sur cette écrivain dont on parle tant !

Bref, je me suis décidée à le sortir de ma bibliothèque il y a quelques jours et l'ai lu très rapidement, tournant les pages sans vraiment m'en rendre compte. 

Tout d'abord, parlons de l'atmosphère de ce livre : empreinte de douceur, d'une nostalgie teintée de souvenir, elle très agréable. Le lecteur a l'impression de flotter au milieu d'une vie au dénouement tragique et qui finalement, n'aura pas été aussi lisse qu'on peut le penser au premier abord, Tatiana de Rosnay nous livrant les indices au goutte-à-goutte. 

Ensuite, les personnages : Rose bien sûr, l'héroïne, dont on suit le cours de la pensée par l'intermédiaire de la très longue lettre qu'elle écrit à son mari bien-aimé. J'ai beaucoup aimé ce personnage, sa force et son courage, son élégance en toutes circonstances... Oui je me suis beaucoup attachée à elle. Les personnages secondaires sont aussi très intéressants, ils ont tous une véritable dimension humaine grâce à la plume talentueuse de Tatiana de Rosnay.
Je dois avouer que maintenant je comprends mieux l'engouement général autour de cette auteur ! L'auteur nous emmène où elle veut, si facilement que ça en est hallucinant. 

En bref, je ne peux que vous conseillez cette lecture dans laquelle on entre sans se poser de questions et dont on ressort fasciné !


Un passage :
"Mon bien-aimé, 
Je peux les entendre remonter notre rue. Un grondement étrange, menaçant. Des chocs et des coups. Le sol qui frémit sous mes pieds. Et les cris, aussi. Des voix d'hommes, fortes, excitées. Le hennissement des chevaux, le martèlement des sabots. La rumeur d'une bataille, comme en ce terrible mois de juillet si chaud où notre fille est née, cette heure sanglante où la ville s'est hérissée de barricades. L'odeur d'une bataille. Des nuages de poussière suffocants. Une fumée âcre. Terre et gravats. "





6,90 €
252 pages






4 oct. 2013

Marque-page #6



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !



1 oct. 2013

Moi après mois... September 2013

Sur une idée de Moka dont je suis régulièrement le blog, j'inaugure un nouveau rendez-vous, plus personnel, sur ma vie, mes envies & co !



Courir 20 min//Une pré-rentrée au goût doux-amer//Un emploi du temps qui donne des ailes//Philo philo vais-je t'aimer ?//Un livre agaçant//Des profs chouettes//Une année qui va être folle//Un très vilain rhume//Des partenariats géniaux//Un cours de danse géniallissime//Déjà envie d'être en vacances//Préparation swap Halloween//Un agenda qui arrive en retard//Un nouveau portable//Boire du thé au coquelicot//Films//Les Seigneurs vs Les Beaux Gosses//Thelma et Louise pour relever le niveau//Une immersion dans le monde d'Apple//Une coque trop chou//Reprise de la danse//Achat de nouvelles demi-pointes//Repetto my love//Coudre coudre coudre//Allez plus que cinq vaccins et c'est fini !//Acheter un unique bouton//Une papeterie magnifique, grandiose, pire que génial//Pleurer comme si la fin du monde était arrivée lorsqu'on efface son blog par inadvertance//Des muffins et une magnifique carte pour l'anniversaire d'une amie//Une note géniale en espagnol//Un avenir un peu flou qui se précise cependant//Plein de concours//Instagram peut être un jour?//Bosser, bosser, bosser//Commencer le code//Faire des marques-pages originaux//Manger des gaufrettes Milka en se disant que les gens sont vraiment complexes//Se sentir ridicule en jouant au Badminton//Des envies de films qui se précisent//Une fin de mois qui se finit en beauté avec un nouveau livre qui arrivera bientôt dans ma BAL (on dit merci Anne-C ^-^)