25 oct. 2014

Marque-page #32



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites moi ce que vous en pensez :)
A très vite !
 
 

19 oct. 2014

Concours des 150 fans Facebook

EDIT: concours repoussé jusqu'au samedi 8 novembre à minuit !

Coucou ♥
Et bien nous y voilà, la barre des 150 likes a été franchie sur Facebook ! Je ne vous remercierais jamais assez, cela me fait tellement plaisir vous ne pouvez pas imaginer ♥
Alors chose promis, chose dû, j'ai contacté les éditions Sarbacane qui ont gentiment mis un lot à ma disposition.
 
 
J'ai donc choisi de vous faire gagner A copier 100 fois de Antoine Dole. Je ne l'ai pas lu mais je sais qu'il a plu sur la blogosphère. Et puis il touche à un thème d'une actualité brûlante ;)
 
 
« Papa m’a dit 100 fois comment il fallait que je sois. » Et surtout, « pas pédé ». La consigne est claire et quand le narrateur se fait harceler par les gros bras du collège, il n’a qu’à se débrouiller tout seul. Heureusement que Sarah est là, qui n’a pas peur, elle. Pour le baume au coeur, c’est bien. Mais la question reste : comment gagner l’amour d’un père qui vous rejette pour ce
que vous êtes ?







Vous voulez participez ? Voici le règlement et la marche à suivre:
 
♠ Envoyez un mail à cette adresse : herbysbooks@gmail.com en indiquant "concours" dans le titre et en me donnant vos coordonnées (nom, prénom, adresse).
♠ Le gagnant sera tiré au sort et annoncé sur ce blog. Si je n'ai pas de nouvelles dans les 72h, un nouveau tirage au sort sera effectué.
♠ Le concours est ouvert à la France métropolitaine.
♠ Une seule participation par foyer.
♠ Les Editions Sarbacane et moi-même déclinons toute responsabilité en cas de problèmes avec le colis.
♠ Le concours sera ouvert jusqu'au lundi 3 novembre à minuit  8 novembre à minuit !
♠  Les personnes qui aiment ma page Facebook bénéficieront d'un +1 tout comme celles qui viennent régulièrement sur le blog :) N'oubliez pas de me donner votre nom ou pseudo pour que je vous reconnaisse ^^
 
Bonne chance ♥

12 oct. 2014

Le confident, Hélène Grémillon

"On peut cacher son malheur au milieu de gens malheureux, pas au milieu de gens heureux."


le confidentQuatrième de couverture :
Camille vient de perdre sa mère. Parmi les lettres de condoléances, elle découvre un étrange courrier, non signé. Elle croit d'abord à une erreur mais les lettres continuent d'arriver, tissant le roman de deux amours impossibles, de quatre destins brisés. Peu à peu, Camille comprend qu'elle n'est pas étrangère au terrible secret que cette correspondance renferme.

Dans ce premier roman sur fond de Seconde Guerre mondiale, Hélène Grémillon mêle de main de maître récit historique et suspense psychologique.

 Le confident a obtenu cinq prix littéraires et été traduit en dix-huit langues.




Impressionnant. Voilà le mot qui m'est venu à l'esprit alors que je refermais ce livre. Comment vous expliquer ce que Le confident m'a fait ressentir ? Je ne saurais être assez persuasive pour vous décrire la claque que j'ai pris.

Pourtant à la base ce roman m'attirait moyennement, ni la couverture ni le résumé ne m'enthousiasmaient plus que ça. Et puis, au détour d'une conversation avec une amie passionnée de lecture, celle-ci me l'a vivement recommandé en me précisant combien ce livre l'avait marqué. Mon Dieu, comme je la comprends !

Prévoyez du temps devant vous si vous souhaitez le lire parce qu'une fois en mains il vous sera impossible de le lâcher ! Je ne vous dirais rien de l'histoire, vous en savez déjà largement suffisamment par la quatrième de couverture. En effet c'est le suspens absolument haletant, absolument insoutenable qui fait la force du récit. Les erreurs naissent souvent de certitudes. Cette phrase tirée du roman le résume parfaitement, mieux elle l'incarne à merveille. Parce que ce livre c'est ça : des certitudes sans cesse érigées et sans cesse détruites par de nouvelles.

Hélène Grémillon a un style assez simple, authentique, ni léger ni plombant. Je dirais qu'elle a une écriture... honnête. Cela peut sans doute paraître un peu bizarre mais au vu du récit, j'ai envie de dire heureusement que son écriture est honnête parce que l'honnêteté chez ses personnages je la cherche encore !

Parlons tiens de ses personnages. Enfin plutôt non, n'en parlons pas trop, je ne voudrais pas vous gâcher votre lecture. En tout cas, si vous aimez les personnages travaillés, exploités, avec une psychologie extrêmement fouillée, ce livre est fait pour vous !

Terrifiant, dérangeant, perturbant, poétique, magnifique, magistral, grandiose, étrange... Je ne sais pas quel qualificatif est le plus adéquat, tous correspondent à leur manière à une facette de ce livre. Enfin, arrêtons là, je crois que vous avez saisi que ce livre est un coup de cœur intersidéral.

Lisez Le confident. C'est une bombe.

Un passage : "Un jour, j'ai reçu une lettre, une longue lettre pas signée. C'était un évènement, car dans ma vie je n'ai jamais reçu beaucoup de courrier. Ma boîte aux lettres se bornant à m'annoncer que la-mer-est-chaude ou que la-neige-est-bonne, je ne l'ouvrais pas souvent. Une fois par semaine, deux fois les semaines sombres, où j'attendais d'elles, comme du téléphone, comme de mes trajets dans le métro, comme de fermer les yeux jusqu'à dix puis de les rouvrir, qu'elles bouleversent ma vie. Et puis ma mère est morte. Alors là, j'ai été comblée, pour bouleverser une vie, la mort d'une mère, on peut difficilement mieux faire. "

7,40€
311 pages

5 oct. 2014

In my mailbox #7




In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine (ou chaque mois) dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


***
Coucou les filles (si j'ai un lecteur masculin qu'il se manifeste maintenant ou se taise à jamais) !
En ce-moment j'ai vraiment très peu de temps pour lire, la fac c'est assez prenant ^^' Mais j'ai quand même trouvé le moyen de faire une nouvelle acquisition :D

Pierre Rabhi a vingt ans à la fin des années 1950, lorsqu'il décide de se soustraire, par un retour à la terre, à la civilisation hors sol qu'a commencé à dessiner sous ses yeux ce que l'on nommera plus tard les Trente Glorieuses. En France, il contemple un triste spectacle : aux champs comme à l'usine, l'homme est invité à accepter une forme d'anéantissement personnel à seule fin que tourne la machine économique. L'économie ? Au lieu de gérer et répartir les ressources communes à l'humanité en déployant une vision à long terme, elle s'est contentée, dans sa recherche de croissance illimitée, d'élever la prédation au rang de science. Le lien viscéral avec la nature est rompu ; cette dernière n'est plus qu'un gisement de ressources à exploiter – et à épuiser.
Au fil des expériences, une évidence s'impose : seul le choix de la modération de nos besoins et désirs, le choix d'une société libératrice et volontairement consentie, permettra de rompre avec cet ordre anthropophage appelé "mondialisation". Ainsi pourrons-nous remettre l'humain et la nature au cœur de nos préoccupations, et redonner enfin au monde légèreté et saveur.
 

1 oct. 2014

Moi après mois... Septembre 2014

F&E

Rentrée//Synonyme de nouveau départ//Habiter seule//Des heures et des heures de cours//Faire des rencontres//Plein de rencontres//Soirée d'intégration//Faire des pompes et se prendre de l'eau, de la farine et des œufs//Youhouuu vive la vie étudiante//Aller en boîte de nuit pour la première fois//Commencer à être sérieusement débordée//Se pointer à 19h dans un bar...//La honte//Finir en beauté la soirée//Aller boire un verre avec de nouvelles amies//Nos étoiles contraires//Bouuuuh trop bien ce film//Se surprendre à aimer le droit//Se dire que ce n'est pas vraiment une surprise//Se demander si on va y arriver//Pression pression//Aimer son école//Se sentir bien dans ses études//Etre à sa place//Danse classique ♥//Etre entourée de personnes drôles et gentilles//Ca change//Pizza party//Un air de piano//Si je reste//♥/Essayer la zumba avec sa maman//Ne pas avoir envie de retenter l'expérience//Ecouter de la musique classique en faisant des fiches//Good bye September ! See you soon summer