29 avr. 2016

Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n'en as qu'une, Raphaëlle Giordano

"La vie est un cadeau. C'est pour ça qu'on l'appelle présent."


Camille, trente-huit ans et quart, a tout, semble-t-il, pour être heureuse. Alors pourquoi a-t-elle l'impression que le bonheur lui a glissé entre les doigts ? Tout ce qu'elle veut, c'est retrouver le chemin de la joie et de l'épanouissement. Quand Claude, routinologue, lui propose un accompagnement original pour l'y aider, elle n'hésite pas longtemps : elle fonce. À travers des expériences étonnantes, créatives et riches de sens, elle va, pas à pas, transformer sa vie et repartir à la conquête de ses rêves...










A l'instant où j'ai vu la couverture de ce roman j'ai su qu'il ne ferait pas long feu dans ma PàL. Je sentais qu'il allait me plaire et pour tout vous dire, je ne me suis pas trompée, j'ai adoré ce livre !
Par contre, je dois avouer que j'ai eu un peu de mal à écrire ma chronique car il touche à un point très sensible de ma personnalité. Pour être honnête, je me suis tellement reconnue dans ces pages que j'ai même hésité à vous en parler ! Et puis, je me suis dit que ce serait très égoïste de ma part de ne pas partager avec vous cette superbe découverte car elle peut réellement aider ses lecteurs.

Alors alors... Tout d'abord, sur la forme : entre roman et guide, je ne saurais pas vraiment dire ce qu'est ce livre... Le plus exact serait sans doute de dire qu'il s'agit d'un guide déguisé en roman. Quant à la plume de l'auteur, c'est un mélange entre fluidité et douceur, j'ai adoré certains passages, vraiment sublimes.

Enfin, entrons dans le vif du sujet ! De quoi parle ce livre ? De routinologie. Oui oui (arrêtez de plisser les yeux d'un air suspicieux promis c'est sérieux). Je vous mets un passage du livre pour que vous compreniez mieux :
— Vous souffrez probablement d’une forme de routinite aiguë.
— Une quoi ? 
— Une routinite aiguë. C’est une affection de l’âme qui touche de plus en plus de gens dans le monde, surtout en Occident. Les symptômes sont presque toujours les mêmes : baisse de motivation, morosité chronique, perte de repères et de sens, difficulté à être heureux malgré une opulence de biens matériels, désenchantement, lassitude… 
— Mais… Comment vous savez tout ça ?
— Je suis routinologue. 
— Routino-quoi ? 

Ce livre donne donc des clés pour sortir de ce mal être, pour arriver à saisir ce bonheur qui semble constamment nous échapper. Tout au long du livre au suit Camille, une femme qui a tout pour être heureuse, à qui tout semble sourire dans la vie mais qui est pourtant au bord de l'implosion. C'est impressionnant à quel point j'aurais aimé rencontrer un routinologue moi aussi, vraiment. Parce que si cet ouvrage nous livre des clés pour nous en sortir par nous même (il y a même un récapitulatif à la fin) c'est tout de même plus simple lorsque quelqu'un vous pousse. Je ne pensais pas parler de cela un jour sur mon blog, mais je crois que, parfois, je suis moi même atteinte de routinite : cette sensation d'avoir tout pour être heureuse mais de ne pas l'être et ce sentiment de culpabilité sous-jacent... Je ne sais pas si je suis la seule par ici à ressentir cela, en tout cas ce livre prouve que je ne suis pas la seule sur cette planète et rien que pour ça je crois que je ne remercierais jamais assez Raphaëlle Giordano (que j'ai d'ailleurs rencontré au Salon du Livre de Montaigu et qui est vraiment adorable !).

En bref, ce livre est une pépite pour voir la vie du bon côté et peut être, essayer de goûter au bonheur de savoir profiter de la vie !

Un passage : "Vous n'imaginez pas le nombre d'analphabètes du bonheur ! Sans parler de l'illettrisme émotionnel ! Un véritable fléau... Ne pensez-vous pas qu'il n'y ait rien de pire que cette impression de passer à côté de sa vie faute d'avoir eu le courage de la modeler à l'image de ses désirs, faute d'être resté fidèle à ses valeurs profondes, à l'enfant qu'on était, à ses rêves ?
... La capacité au bonheur se travaille, se muscle jour après jour. Il suffit de revoir son système de valeurs, de rééduquer le regard qu'on porte sur la vie et les évènements."

14,90€
224 pages

22 avr. 2016

Concours Vide-PàL #2




Coucou mes chers lecteurs ! 
Chose promise, chose dû, aujourd'hui je reviens avec la seconde édition de mon concours Vide-PàL.
Le concept est toujours le même : vous faire gagner des livres qui sont dans ma PàL depuis une éternité et que je ne lirais sans doute jamais ! Autant qu'ils aillent entre les mains d'une personne qui saura leur accorder l'attention qu'ils méritent :)


Les conditions pour participer : 

♥︎ Remplissez ce questionnaire : clique
♥︎ Le gagnant sera tiré au sort et annoncé sur ce blog. Si je n'ai pas de nouvelles dans les 72h, un nouveau tirage au sort sera effectué.
♥︎ Le concours est ouvert à la France métropolitaine.
♥︎ Une seule participation par foyer.
♥︎ Je décline toute responsabilité en cas de problèmes avec le colis.
♥︎ Le concours se termine le 12 mai 2016 à minuit.

Bonne chance ♥

17 avr. 2016

Phobos, tome 2, Victor Dixen


ILS CROYAIENT MAITRISER LEUR DESTIN.

Ils sont les douze pionniers du programme Genesis. Ils pensaient avoir tiré un trait sur leurs vies d’avant, pour devenir les héros de la plus fabuleuse des odyssées.
En réalité, ils sont les victimes de la plus cruelle des machinations.

ELLE CROYAIT MAITRISER SES SENTIMENTS.

Sur Mars, Léonor espérait trouver la gloire et, pourquoi pas, l’amour. Elle pensait pouvoir ouvrir son cœur sans danger.
En réalité, elle a ouvert la boîte de Pandore du passé.
Même si les souvenirs tournent au supplice, il est trop tard pour oublier.



Garantie sans spoilers

Je ne sais pas si vous vous souvenez de ma chronique sur le tome 1 de cette saga mais je vous y parlais du sublime coup de coeur que j’avais eu pour ce livre et de l’impatience qui me rongeait à l’idée d’avoir le tome 2 en ma possession.
Pour ne rien vous cacher je l’ai eu à Noël et je l’ai lu quelques jours après, ne pouvant attendre une seconde de plus. Et puis, les chroniques s’enchaînant et les semaines passant, je ne trouve que maintenant le temps de vous parlez de cette merveille (car non je n’ai pas été déçu du tout du tout par ce deuxième tome, largement à la hauteur de mes espérances).

A vrai dire, en le débutant je n’avais aucune appréhension ni peur de la déception. Je savais que ce roman serait bon tout simplement parce que je connais le talent de Victor Dixen et que je ne voyais pas pourquoi il commencerait à le perdre. 
En fait, ce tome 2 s’inscrit en parfaite continuation du premier tome, il est taillé dans la même veine, le même bois (très solide le bois hein, style séquoia du Canada quoi).
Bref, j’ai adoré retrouver ces personnages, ils sont tellement intéressants ! Léonor surtout, est décidément un personnage que j’apprécie énormément malgré son côté un peu « sauveuse sacrifiée sur l’autel des bonnes intentions » (j’ai parfois l’impression que les auteurs ne peuvent pas s’empêcher de rendre leurs héroïnes un peu trop « parfaites »).

Encore une fois, j’ai été bluffé par l’habileté de Victor Dixen à tenir son lecteur en haleine. Il utilise des procédés très proches de ceux de la télé, du cinéma (d’ailleurs je rêverais que Phobos soit adapté olala) et c’est, entre autre, ce qui rend cette saga si originale. Le concept de téléréalité est également encore très bien exploité, on découvre un peu plus l’envers du décor et c’est vraiment vraiment dingue.

Je ne veux surtout pas vous spolier mais si vous ne pouviez pas retenir votre impatience à la fin du tome 1, je peux vous garantir qu’à la fin de ce tome-ci vous serez sur les rotules haha
Cette fin… aaaaaah ! Horrible ! Heureusement (ou malheureusement, je ne sais pas cela me paraît tellement loin) le troisième et dernier tome sort en novembre. Et pour nous faire patienter d’ici là, un tome intermédiaire (ou complémentaire comme vous voulez) sortira en juin pour nous en apprendre davantage sur les vies passées de nos 12 aventuriers de l’espace (je vous dis pas comment je suis dans les starting block hihi)


En bref, cette fois je vous la fais courte : je veux la suite !

Un passage : "C'est comme une enquête du Club des cinq, ces livres que je dévorais dans ma jeunesse en Écosse ! continue-t-elle.
Sauf que vous êtes six, et même sept avec moi... Le Club des sept, oui, ça me plaît bien !
- Eh ben moi, ça me fait gerber ! rétorque Kelly, dont le franc-parler n'a jamais aussi bien reflété mon propre ressenti. Je n'ai jamais entendu parler de vos vieux bouquins. Niveau littérature, je vous vois plutôt comme la sœur jumelle de Voldemort : méchante comme une teigne, vicieuse comme un serpent, la tronche ravalée à la truelle."
Harry Potter, ça oui, on l'a toutes lu, c'est un classique.
La comparaison de Kelly est bien trouvée ! Encouragée par nos rires, elle renchérit aussitôt : 
"- Quand je vous vois, quand je vous entends, j'ai juste envie de crier : À dégager ! Expelliarmus !"


17,90 €
496 pages


13 avr. 2016

Althea & Herby's Challenge



Coucou mes chers lecteurs !
En janvier dernier, je vous parlais de ma nouvelle partenaire Althea et du challenge que nous avions créés toutes les deux. Pour mémoire le thème du premier trimestre était l’hiver et il m’a plutôt inspiré, je vous laisse voir ça !

☁︎ Côté lectures ☁︎



☁︎ Côté films ☁︎

 Je suis assez contente également et j’ai décidé de vous faire un petit avis pour chaque film.

Le grand partage


C’est un film que j’ai vu en début d’année, il ne m’a pas marqué plus que cela. Le message qu’il véhicule est assez joli, là-dessus no problem, on a tous compris qu’habiter dans 200 mètres carrés à deux ce n’était pas correct lorsque des gens mourraient de froid dehors. Mais je m’attendais à davantage d’humour, j’avoue avoir été un peu déçue sur ce point. J’ai l’impression que la bande annonce contenait toutes les séquences drôles du film. En gros, un film sympathique que je vous conseille pour vous détendre (mais sans plus).


Les 5 légendes

Depuis le temps que je voulais le voir celui-là, pour le coup je n’ai pas été déçu. C’est un dessin animé très réussi, d’abord esthétiquement parlant, c’est simple, pour moi il est magnifique (je suis très attachée au style du dessin, à l’ambiance générale du film et celui-ci correspondait totalement à mes goûts). Et puis, sur le fond, wahou, comme c’était bien pensé et original (j’ai adoré le clin d’oeil à la petite souris, c’est d’ailleurs à ce moment là que je me suis souvenue que les Etats-Uniens avaient une coutume différée de la nôtre et ça m’a beaucoup amusé) (oui il m’en faut peu). Je vous recommande à 100% ce dessin animé, surtout en période hivernale, il est vraiment parfait pour une soirée cocooning sous la couette avec des chocolats à portée de main !

Le dernier loup


C’est un film qui se passe en Mongolie, pays froid par excellence, ça compte non ? Je ne sais pas vraiment quoi penser de ce film, je l’ai trouvé à la fois profondément triste et cruel mais aussi parfois long et ennuyeux. A la fin je me suis presque dit : tout ça pour ça ? Un point positif tout de même : les paysages de Mongolie sont absolument superbes et rien que pour ça je vous invite à regarder ce film. Pour ça et pour l’immersion dans une culture totalement différente de la notre, si fascinante et respectueuse de la nature !


Prochain thème : l'Ecosse ! Là, ça se corse pour moi. Je compte lire Outlander mais je n'ai pas d'autres idées de lectures et je ne parle même pas des films ^^'  Alors si avez des suggestions je suis preneuse :)




10 avr. 2016

Le temps des loups, Claude Merle



1513. Nicole, une jeune paysanne de l’Aubrac, vit comme la plupart des montagnards dans la terreur des loups qui attaquent les fermes par grands froids et déciment les troupeaux. Un jour, en se promenant, elle découvre un louveteau blessé.Au lieu de l’achever, comme l’exige la loi, elle le soigne et le nourrit. Entre la fille et le loup naît alors une amitié qui va transformer leur vie et modifier les mentalités.











Je remercie les éditions Bulles de Savon pour cet envoi.

Je vous avais parlé de ce petit livre lors de ma précédente chronique sur Génération Mur, que j’avais reçu en même temps, en vous disant que j’espérais être tout autant conquise par Le temps des loups. A vrai dire, si j’ai apprécié ma lecture, j’aurais pensé être davantage captivée par cette histoire qui avait pourtant tout pour me plaire. 

Nicole, jeune paysanne du XVIème siècle, aide ses parents dans leur modeste ferme. Plusieurs fois, ils se font sauvagement attaquer par les loups et, à l’instar de sa famille, Nicole apprend à vouer une haine féroce à ses bêtes sanguinaires qui ravagent leur troupeau. Mais un jour, elle tombe sur ce petit loup à l’air si innocent et… elle le sauve. S’ensuit toute une aventure bien ficelée, bien trouvée, vraiment je n’ai rien à redire sur l’intrigue, le problème n’est pas là.
Ce qui m’a empêché de réellement adorer ma lecture c’est la plume de l’auteur ou plutôt la façon dont est racontée l’histoire. C’est un style… Comment vous expliquer ? Enfantin est le mot qui me vient à l’esprit mais pas dans le sens où le vocabulaire employé serait trop simple. Non c’est plutôt qu’il dit les choses sans laisser aux lecteurs la possibilité d’imaginer. Il montre au lieu de suggérer. Je ne sais pas si voyez ce que je veux dire mais par exemple à la place d’écrire « Elle le regarda avec des yeux écarquillés » il écrit « Elle était surprise ». Et c’est cela qui m’a dérangé, qui a ôté un peu de charme a cette histoire cependant touchante.

Parce que mine de rien, sur le fond, je ne vois aucun point négatif à soulever, le fil de l’histoire est cohérent, les personnages sont intéressants, l’univers recherché et travaillé : on voit que l’auteur s’est vraiment documenté avant d’écrire. Malgré tout, j’ai plutôt eu l’impression de lire un conte qu’un roman. Il m’a manqué les émotions, les sentiments, un supplément d’âme pour être conquise.

Toutefois, je suis absolument certaine que ce court roman plairait beaucoup aux plus jeunes lecteurs, c’est d’ailleurs le public visé, donc pour moi il rempli tout à fait sa mission.

En bref, Le temps des loups a été une agréable lecture que je recommande chaudement à un public de jeunes ados (et moins jeunes) !


Un passage : "Et soudain, je sais. Il est minuit lorsque les loups attaquent. Ces monstres affamés descendent de la montagne quand le froid anéantit le gibier. Ils fracassent les portes et dévorent tout ce qu'ils trouvent. Cette malédiction se répète tous les vingt ans environ. C'est le temps des loups, le temps du sang et des larmes."


13,90 €
177 pages

6 avr. 2016

Time to choose #3



Le Time to Choose est un rendez-vous initialement proposé par Galleane qui consiste chaque mois à choisir trois livres de sa PàL et d'en lire au moins un.





J'ai lu :

Malheureusement aucun, quel échec !



Bon j'espère réussir un peu mieux ce challenge ce mois-ci (en même temps ce serait difficile de faire pire).
En mars je souhaitais faire passer ma PàL de 34 romans en attente à 30. C'est cependant là aussi un échec cuisant puisqu'elle est passée à 40 livres à lire... mon Dieu !
Alors pour ce mois-ci je vise 37 allez, soyons modestes et réalistes ^^

Bonnes lectures à vous ♥︎

3 avr. 2016

Livre Paris 2016

Coucou mes petits lecteurs chéris ♥︎


Alors oui, je sais, mon recap' du Salon vient un peu tard mais comme on dit "mieux vaut tard que jamais" non ? C'était la première fois que je me rendais au Salon du livre de Paris et je suis plus que ravie de mon expérience, je ne pourrais sans doute pas y retourner l'année prochaine (si tout se passe bien je serais à l'étranger pour mes études), aussi j'ai essayé d'en profiter un maximum !

J'ai décidé de vous faire un petit recap' sous une forme un peu plus ludique qu'un long texte.
Allons-y !
Le Livre Paris c'était :
*Ne pas trouver les romans de Victor Dixen qu'ils me manquaient et aller le rencontrer sans livre à dédicacer.
*Mais parler avec lui et lui dire tout le bien que je pense de ses oeuvres. C'est un auteur vraiment charmant et très gentil.
*Rencontrer l'éditrice des Editions Talents Hauts.
*Se goinfrer en mangeant une crêpe au nutella.
*Faire la queue pendant deux heures pour voir Sophie Audoin-Maminokian tout en discutant avec une amie de longue date.
*Ne pas regretter d'avoir attendu autant : cette auteure est vraiment adorable, elle prend le temps de parler avec chacun et est vraiment à l'écoute.
*Recevoir un petit carnet trop joli de sa part.
*Avoir mal aux pieds et à l'épaule mais être heureuse d'être entourée de livres.
*Marcher des kilomètres et se perdre environ 50 fois.
*Croiser Cyril Dion et lui dire à quel point son film Demain m'a plu, m'a touché et redonné espoir.
*Découvrir des maisons d'éditions moins connue comme celles de L'Homme sans nom ou du Chat Noir.
*Avoir envie de craquer pour à peu près une centaine de livres mais repartir seulement avec deux (oui je suis très raisonnable je sais ^-^).

Voici mes petites acquisitions dont je suis totalement in love



Et pour finir, voici une courte vidéo que j'ai réalisé pour vous montrer un peu à quoi ressemblait le Salon, j'espère qu'elle vous plaira ♥︎


Et voilà, c'est tout pour ce Salon, je vous souhaite de belles lectures et vous dit à très vite ♥︎

1 avr. 2016

Moi après mois... Mars 2016


Bonjour joli monde ♥︎

Ce mois-ci je ne me sentais pas de faire un moi après mois, comme d'habitude. Parce que je ne vis pas quelque chose d'habituel. Je n'ai non plus pour habitude de vous raconter énormément ma vie, parce que je ne suis pas comme ça, parce que je n'ai pas toujours des choses passionnantes à dire. Mais aujourd'hui, en ce 1er avril qui semble me regarder d'un air cynique et profondément mauvais, il s'est passé quelque chose de terrible, quelque chose de grave et de cruelle. La personne que j'aime le plus au monde, mon amoureux, mon amour, mon cher amour, a perdu sa maman.
Je ne veux pas assombrir votre journée ou votre soirée selon l'heure à laquelle vous me lisez, je ne veux pas vous rendre triste parce que le but premier de ce blog est plutôt de véhiculer de la joie, mais j'aimerais simplement vous rappeler que la vie est précieuse et injuste. Alors  profitez en, encore et encore et ne vous laissez pas accabler par des détails.
Je ne sais pas si j'ai raison de vous parler de ce terrible moment de ma vie mais j'avais l'impression de devoir justifier mon silence de cette semaine. Maintenant vous savez. Alors je voudrais simplement vous demandez une chose : tournez-vous vers vos proches, ou qu'ils soient, et dites leur que vous les aimez, là maintenant tout de suite. Dites leur tout l'amour que vous avez pour eux. Parce que parfois, la vie vous enlève des êtres chers sans raison apparente, brutalement et sans prévenir. Juste comme ça. Elle se plante devant vous et elle vous arrache le coeur. 
Je ne savais pas que la mort pouvait surgir ainsi et vous prendre des personnes si généreuses et aimantes. 
Je ne pensais pas que voir souffrir celui qu'on aime pouvait être si douloureux.  Se sentir si impuissante, si inutile... Si je pouvais prendre ne serait-ce qu'une peu de sa peine je le ferais, croyez moi. Mais je ne peux pas. Je ne peux pas. 

Je vais essayez de reprendre un rythme normal de publication, je ne vous garanti rien cependant. 

Je vous embrasse et vous remercie d'être là et de me lire, prenez soin de vous même et de vos proches.
A très vite,

Léa.