30 mai 2014

La Maison de l'arbre joueur, Lian Hearn

Couverture de La maison de l'arbre joueurQuatrième de couverture :
Japon, 1857.
Depuis des siècles, le Japon vit replié sur lui-même. Mais, bientôt, il sera contraint de s'ouvrir aux influences étrangères. Les Occidentaux forcent les portes de l'ancien monde. La révolution couve. L'époque des samouraïs est désormais révolue, le pays est à l'aube d'une ère nouvelle.
La maison de l'Arbre joueur, dans le domaine du Chôshû, où habitent Tsuru et sa famille, n'est pas épargnée par le vent du changement. La jeune femme rêve de s'affranchir du poids des traditions ancestrales et de suivre les traces de son père en devenant médecin. Elle se trouve alors entraînée dans un monde de subversions, d'intrigues politiques et d'amours interdites. Autour d'elle agissent des hommes puissants et passionnés. Leur slogan est Sonnôjôi : «Vénérez l'Empereur, expulsez les étrangers». Leur méthode est la violence.

À travers l'inoubliable destin de Tsuru, symbole de l'émancipation de son pays, l'auteur de la saga best-seller Le Clan des Otori raconte ici une grande histoire d'amour et de guerre, d'hommes et de femmes, dans un Japon fascinant.


***

Je remercie les éditions Folio et Livraddict pour m'avoir permis de lire ce livre.

Lorsque j'ai vu ce bouquin proposé dans le partenariats mon sang de lectrice n'a fait qu'un tour, je suis passée en mode ninja et je me suis précipitée à déposer ma candidature. J'aime beaucoup Lian Hearn que j'ai découvert avec sa superbe série du Clan des Otori qui fut un véritable coup de cœur. En plus le résumé promettait un livre riche en émotion et en action... j'ai donc entamé ma lecture avec beaucoup d'enthousiasme.

Toutefois c'est avec un peu moins d'entrain que j'écris ma chronique. Pour commencer, dès le début de ma lecture j'ai été douchée par le grand nombre de protagonistes aux noms -il faut bien l'avouer- assez ressemblant. Il m'a fallu un peu de temps et de patience pour assimiler l'identité de chacun, heureusement que la plupart des personnages sont répertoriés au début du livre !

On entre donc dans le roman par l'intermédiaire de Tsuru, une jeune japonaise que l'on suit tout au long du récit. C'est une jeune femme pleine de vie, d'espoirs, de rêves et d'ambitions. Elle aspire à échapper à sa condition de femme dans un Japon qui connait de forts changements, de nombreux bouleversements dû à l'arrivée des étrangers (Anglais, Français, Américains...). Je ne sais pas si je me suis réellement attachée à elle mais ce qui est sûr c'est qu'elle est pleine d'humanité tout comme les autres personnages que l'on découvre, puis perd de vue, puis redécouvre à travers les nombreuses péripéties du récit.

Je regrette cependant la densité du roman qui se perdait parfois dans des longueurs, des descriptions qui bien que très jolies ajoutaient une confusion au récit déjà assez complexe comme ça. Au final, je n'ai pas retenu grand chose de cette lecture non pas parce qu'elle n'était pas intéressante mais parce que toutes les actions semblaient mise sur le même plan peu importe leur importance. Je veux dire par là que l'auteure pouvait s'attarder sur des détails insignifiants pendant une page et consacrer le même nombre de lignes à une bataille capitale ou à la mort d'un personnage principal.

Enfin, c'est le seul point négatif du roman qui se trouve rehaussé par la présence d'une belle histoire d'amour et par la magnifique plume de l'auteure qui nous en apprend beaucoup sur la transformation d'un Japon médiéval à un Japon ultra-moderne.

En bref, malgré les longueurs et le côté confus, La maison de l'arbre joueur est un récit touchant et intéressant que l'on soit passionné par le Japon ou non.


Un passage :"Ce sont ces hommes qui sont au coeur de ce récit. Ils ont détruit l’ancien monde et réformé la nation où je vis maintenant, avec leurs rêves et leurs illusions, leur courage et leur sottise, leurs succès imprévus et leurs cruels échecs. Aujourd’hui, ceux d’entre eux qui ont survécu sont célèbres. "

587 pages
7,98 €

27 mai 2014

Marque-page #27



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Aujourd'hui c'est un spécial dragon ! Si vous aimez j'en ai quelques autres en stock alors je pourrais vous les poster :D
A très vite !



23 mai 2014

In my mailbox #5


 

In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine (ou chaque mois) dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


Reçu d'un partenariat sur Livraddict. J'adore cette auteure alors je suis on ne peut plus heureuse :)

Couverture de La maison de l'arbre joueur

Japon, 1857. 
Depuis des siècles, le Japon vit replié sur lui-même. Mais, bientôt, il sera contraint de s'ouvrir aux influences étrangères. Les Occidentaux forcent les portes de l'ancien monde. La révolution couve. L'époque des samouraïs est désormais révolue, le pays est à l'aube d'une ère nouvelle. 
La maison de l'Arbre joueur, dans le domaine du Chôshû, où habitent Tsuru et sa famille, n'est pas épargnée par le vent du changement. La jeune femme rêve de s'affranchir du poids des traditions ancestrales et de suivre les traces de son père en devenant médecin. Elle se trouve alors entraînée dans un monde de subversions, d'intrigues politiques et d'amours interdites. Autour d'elle agissent des hommes puissants et passionnés. Leur slogan est Sonnôjôi
 : «Vénérez l'Empereur, expulsez les étrangers». Leur méthode est la violence. 


Ces trois livres suivants viennent des éditions Le Pré aux Clercs, je les ai reçu grâce à un chouette concours pour l'anniversaire du blog de Méli Le Temps des Livres . Pour l'anecdote lorsque ma maman est arrivée avec le colis j'étais totalement incrédule car je venais de lui dire que je n'attendais rien de la poste ^-^
 
 
L'âge des dragons a sonné le glas de l'humanité. Depuis des décennies, les hommes ne sont plus que des esclaves à la merci d'un système féodal cruel.

Bant Bitterwood a consacré sa vie à chasser et tuer les dragons afin de venger sa famille. Lorsqu'il assassine le fils préféré du roi Albekizan, ce dernier décide d'éradiquer purement et simplement la race humaine… Bitterwood, capturé et emprisonné, met tout en oeuvre pour soulever la rébellion. La lutte s'annonce sanglante.

Couverture : L'âge des dragons, Tome 2 : Dragonforge

(Je ne mets pas le résumé volontairement afin d'éviter de me spolier)
 
 
 
Que vous soyez un fan de l’illustration fantasy à la recherche des talents les plus subtils, les plus originaux et les plus passionnants ou juste un amoureux du beau, L’Art de la fantasy vous comblera.

20 mai 2014

Divergent #cinéma



Tout d'abord, quelques infos pratiques : 

Réalisé par Neil Burger, sortie en 2014.
Avec Shailene Woodley (Tris)Theo James (Quatre) et Kate Winslet
Durée : 2h20
Ensuite mon avis :

Mon avis sur ce film pourrait se résumer en deux mots: TROP BIEN (à prononcer avec une voix rêveuse et des paillettes dans les yeux) (ou en mode groupie hystérique). Et dire que j'ai failli ne pas aller le voir ! Ca aurait été une grave erreur, une très grave erreur.... Parce que ce film c'est de la bombe atomique. Je n'ai pas lu le livre, je ne sais pas si c'est un bien ou un mal mais je peux vous assurer d'une chose : si vous aimez les films d'actions avec des acteurs géniaux... Foncez.
Honnêtement, je ne savais pas vraiment à quoi m'attendre, je lisais plein d'avis hyper enthousiastes sur les blogs, les réseaux sociaux... sans trop y prêter attention par peur d'en attendre trop et d'être ensuite déçue. Mais je n'ai pas été déçue. Pas DU TOUT. En fait, je suis restée accrochée à mon siège pendant 2h20, tendue comme un ressort, le ventre rempli de papillon et passant par un arc-en-ciel d'émotions. J'ai failli pleurer (oui oui je me suis retenue mais c'était VRAIMENT dur), j'ai ri (je crois que c'était un rire nerveux à la réflexion parce que ce film n'a en fait, rien de drôle), j'ai ressenti d'intenses moments d'angoisse et de sublimes instants de grâce (j'adooore quand on met une bonne raclée à une ordure).
En plus, Tris est une héroïne qui m'a vraiment charmée, elle doute de ce qu'elle est, de ce pour quoi elle faite, de ce qu'elle vaut. On la voit évoluer et ça, c'est vraiment cool. Et puis, j'avoue j'ai eu un petit coup de cœur pour Quatre...
(Non mais sérieusement, le film vaut la peine d'être vu rien que pour Theo James, non mais regardez moi ça)

Can’t stop thinking about him <4444444

*bave*

Enfin, vous l'aurez sans doute compris, j'ai absolument a-do-ré ce film, je réclame la suite là maintenant tout de suite.
Mais comme c'est pas possible et bien, je vais aller me jeter dans la trilogie version papier :D



18 mai 2014

Marque-page #26




Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !



16 mai 2014

Animale, Victor Dixen

Couverture de Animale, la Malédiction de Boucle d'OrQuatrième de couverture:

Et si le conte le plus innocent dissimulait l’histoire d’amour la plus terrifiante ?
1832. Blonde, dix-sept ans, est cloîtrée depuis toujours dans un couvent perdu au cœur d’une forêt profonde. Pourquoi les sœurs l’obligent-elles à couvrir ses cheveux d’or et à cacher sa beauté troublante derrière des lunettes sombres ? Qui sont ses parents, et que leur est-il arrivé ?
Alors qu’elle s’enfuit pour remonter le fil du passé, Blonde se découvre un versant obscur, une part animale : il y a au cœur de son histoire un terrible secret.






Ce livre trainait dans ma PAL depuis quelques mois, depuis que je l'avais reçu des éditions Gallimard Jeunesse après l'avoir gagné -à ma grande joie- chez Gala de livres (que je remercie encore une fois ♥).

Sans vraiment savoir pourquoi j'étais un peu effrayée par ce roman. Peut être que j'avais lu trop de critiques hyper positives et que j'avais peur d'être déçue ? Sans doute. Toutefois je dois bien admettre que mes peurs étaient infondées: Animale est une très très bonne lecture et si vous ne l'avez pas lu je ne peux que vous la recommander.

Bien voilà qui est dit, maintenant argumentons un peu. Déjà première chose très importante pour moi: la plume de l'auteur. Et là dessus, vraiment, rien à dire. Victor Dixen a un très beau style, c'est un enchantement de le lire. Ensuite deuxième point crucial: l'intrigue. Mes petits lecteurs-aux-oignons-farcis je peux vous dire que cette intrigue elle déchire bien comme il faut. Ouais ouais carrément. Comme s'il tissait une toile géante, l'auteur nous donne les clés de son histoire alors même que l'on ne sait pas encore à quoi elles vont nous servir. Et ça c'est franchement délicieux et c'est aussi ce qui rend ce roman absolument, totalement, parfaitement... addictif. Je ne vous explique l'enfer lorsque j'ai dû abandonné ma lecture lors de ma petite escapade à Amsterdam, heureusement que j'étais bien occupée :D
Ainsi Victor Dixen nous entraîne dans son monde armé de sa jolie plume mais aussi de ses charmants personnages. L'héroïne, Blonde m'a assez plu, par moment j'ai eu peur qu'elle ne bascule du côté obscure de la force dans le côté "bonjour je suis banale et superficielle aimez-moiii" mais en fait... pas du tout. En même temps avec ce qui lui arrive difficile d'être niaise; Blonde est victime d'une terrible malédiction, la malédiction de Boucle d'Or. Je ne vous en dis pas plus histoire de ne pas vous spoiler. Mais au passage je tiens à faire remarquer que la réécriture du conte de Boucle d'Or est vraiment très bien faite, très originale: l'auteur nous emmène vraiment dans son univers et c'est appréciable.
Pour en revenir aux personnages je ne peux qu'une fois encore saluer le talent de l'auteur qui nous les rend tous attachants par leur réalisme et leur humanité (que ce soit du bon ou du mauvais côté de cette humanité).

Après cette chronique pleine de louanges vous vous attendez peut être à une mention "coup de cœur". En le lisant je ne me posais pas la question tellement cela me semblait évident. Toutefois la fin m'a un chouilla déçue, j'aurais voulu plus de détails, elle m'a paru un peu "facile". Ce petit point négatif est cependant très subjectif et sans doute dû à mon envie que ce roman ne finisse jamais :p

En bref, j'ai été plus que ravie de découvrir Victor Dixen. Animale est un livre poignant, atypique et qui saura vous combler, j'en suis sûre !

Un passage : "Les âmes les plus généreuses ne sont pas toujours celles que l'on pense, dans un monde où un riche aristocrate est prêt à tous les crimes pour sécuriser son bien, où une vieille dame sans famille ni domicile offre ses économies sans une seconde d'hésitation pour une cause qu'elle estime juste..."


437 pages
17,01 €

13 mai 2014

Amsterdam in love

Vous avez peut être remarqué que je n'avais pas été très présente ces derniers temps et pour cause, je suis partie trois jours à Amsterdam avec ma famille qui m'a fait la surprise pour mes 18 ans.
Un mot pour décrire ce séjour: merveilleux.

Et j'ai eu envie de partager avec vous un peu de la beauté de cette ville.

***

Après un voyage en train, je suis arrivée à Amsterdam par la magnifique gare centrale. Puis direction l'hôtel où la raideur et l'étroitesse des escaliers n'ont pas entamé mon enthousiasme ! 
En début d'après-midi j'ai eu la chance d'aller visiter la Anne Frank Huis, autrement dit l'Annexe où la famille Frank et une famille amie se sont cachés pendant 2 ans avant d'être dénoncés aux nazis. J'ai pu voir son véritable journal. Je crois que cette visite me restera longtemps en mémoire.

Le lendemain matin, mardi donc, j'ai visité le Musée Van Gogh. Je ne suis pas spécialement fan des oeuvres de ce cher peintre mais il faut bien reconnaître qu'il avait du talent et certains de ses tableaux m'ont vraiment plu. Ensuite, l'après-midi j'ai pu voir la Tour de la monnaie, le marché aux fleurs (Bloemenmarkt).


Je suis passée dans une immense rue commerçante et je peux vous assurer que si je retournais dans cette ville un jour je passerais des journées entières à faire les magasins *o*
Puis j'ai atterri au Begijnhof, une sorte de résidence privée où se concentrent vieilles maisons, chapelle clandestine et église. J'ai rarement vu d'endroit plus agréable, plus paisible et surtout plus beau ! J'envie vraiment les habitants de ces charmantes demeures ! 



 
 
Le soir j'ai mangé dans un restaurant indonésien, il y en a beaucoup là-bas, rapport à l'histoire du pays :) Et puis le mercredi matin j'ai fait une croisière sur les canaux d'Amsterdam, passant sous quelques uns des 1000 ponts peuplant la ville.
 
 
 
Un vélo sur les milliers que compte la ville
 
 
Et puis, le soir retour chez moi où j'ai pu finir ma lecture que j'avais délaissé pendant ces trois jours. Je ne vous en dis pas plus mais vous donne rendez-vous très prochainement pour une nouvelle chronique !
 

9 mai 2014

Swap plantes et écologies

 
http://img842.imageshack.us/img842/6747/c3tf.png
 
 
Il y a quelques mois je vous parlais du swap que j'organisais sur Livraddict. J'ai donc reçu il y a quelques jours un joli colis de la part de Biblio87, ma binôme.
 
Voici ce que le colis devait contenir : 
-1 livre de la wish-list de votre swappée
-1 livre sur le thème des Plantes (fleurs, légumes, fruits, arbres…) ou de l’Ecologie (la déforestation, le réchauffement climatique, l’agriculture biologique, des conseils pour mieux vivre en adéquation avec notre planète…) ou bien un livre mêlant les deux thèmes.
-2 marque-pages
-Des gourmandises dont au moins une collant au thème
-Une boisson
-Des surprises en rapport avec le thème
-Et bien sûr une jolie carte (fait-main ou non) ou une lettre  
Le budget ne devait pas dépasser 30 €. 
 
Assez de bavardage place aux photos :
 
 
 
Le colis avant déballage
 
 
 
 Le colis après déballage
 
 
- Le livre de ma wish-list Des Fleurs pour Algernon de Daniel Keyes est un excellent choix, il me tentait depuis des siècles !
- Pour le livre sur le thème ma swappée a choisi Into the Wild de Jon Krakauer. J'ai vu le film qui m'avait réellement bouleversé alors je suis curieuse de le lire.
-Les marques-pages me plaisent énormément, l'un pour sa petite phrase qui donne à méditer "La meilleure façon de prendre soin du futur est de prendre soin du présent" et l'autre pour sa superbe illustration.
-Pour la gourmandise ma swappeuse a choisi de me faire découvrir les bonbons à la violette. J'ai goûté et pour tout vous dire j'ai été très surprise mais j'aime beaucoup :D
-Pour la boisson, j'ai eu droit à un assortiment de différents thés qui sentent tous plus bons les uns que les autres.
-Quant aux surprises j'ai reçu un superbe carnet que j'ai hâte de griffonner et que j'aime d'amouur, un kit pour faire pousser un tournesol et un savon à la lavande qui embaume ma chambre
-Et pour finir, une jolie carte et une lettre explicative.

Ce colis était parfait je remercie vivement Julie, je suis ravie d'avoir fait ce swap avec toi :)
 
 
Pour voir le colis que j'ai envoyé c'est par ici


1 mai 2014

Moi après mois... Avril 2014


 Hello may | via Tumblr


Pas de poisson d'avril cette année//Le festival du cinéma espagnol//La jaula de oro ou le film le plus déprimant que j'ai jamais vu//Plus de 13 000 pages vus sur le blog//C'est énorme merci mes petits lecteurs chériiis//Des oraux blancs//Des bonnes notes qui tombent//Le Salon du livre de Montaigu// Avoir envie de faire des friperies//Se faire poser un appareil dentaire//Heureusement, il ne se voit pas//Etre prise dans une école ou on ne voulait pas aller//Hésiter, hésiter, hésiter//Se dire qu'en fait si, on va y aller dans cette école//Conduire, conduire en vue du permis qui se rapproche diablement trop vite//Mon anniversaire//18 ans, quelle horreur//Etre couverte de cadeaux tous plus beaux les uns que les autres//Mais quand même partir à Amsterdam est sans doute le meilleur *o*//Une déco qui déchire, merci Maman ♥//Aller au cinéma voir Qu'Est-ce qu'on a fait au bon Dieu ?//Excellent//En bref, une journée mémorable//Pâques ou comment se gaver de chocolats sans culpabiliser (ou presque)//Fêter son anniversaire en famille////Regarder le dessin animé Dragons//Tomber amoureuse de cette histoire//S'inscrire au swap de l'Avent avec Marinette//Etre trop contente//Vacaaaaances//Aller voir Les Yeux jaunes des crocodiles//Lire, lire, lire//Regarder la saison 2 de Downton Abbey ♥//Connaitre sa swappée pour le mini-swap wish-list n°6//Etre toute heureuse de commencer à préparer le colis//Recevoir un colis qu'on attendait plus//HAPPY//Essayer de travailler un peu//Le BAC est dans sept semaines ma fille



 Juste parce que cette illustration m'a fait rire (et reflète assez bien la réalité aussi, j'avoue)
April ........ May