31 janv. 2016

Moi après mois... Janvier 2016


Se faire couper les cheveux pour bien commencer l'année// Envoyer des CV par milliers// Prier pour trouver un job d'été//Mr Selfridge//Une série symptahique//Le Grand Partage//Pas très réussi//Faire développer des centaines de photos//Vendre des choses devenues inutiles//Avoir envie que 2016 sois une belle année//La Nuit des temps de Barjavel qui trotte dans la tête//Reprise tristounette//Nouvelle organisation pour le blog//Plus d'efficacité, plus de contenu//Danse//Voir ses progrès et être contente//Manger davantage bio//Papoter des heures avec une amie//Ca fait du bien//Merci Maman d'être là//Être amoureuse//Dans le désordre de Marion Brunet//Le bazar dans ma tête//Oral de stage//Courir//McDo//Vouloir voir le film Demain//Mais se rendre compte qu'il ne passe pas au cinéma//Un chocolat Jeff de Bruges trop bon//Merci S.//Etre déjà submergée de travail alors qu'on a repris les cours que depuis une semaine//Un livre qui donne envie de voir la vie du bon côté//Ces morts et ces blessés//La vie n'est pas tendre//Trouver le master que l'on veut faire//Se rendre compte qu'on est quand même sacrément ambitieuse//Se demander si on a les moyens de ses ambitions//Les 5 légendes//Le Dernier loup//Vouloir étendre sa culture cinématographique//L'appel de l'ange//Mon premier Musso//Greg Romano (du Golden Moustache) dans ma fac//Bien rire//Une soirée sans son amoureux//Etrange//New Girl ou la série qui est censée me faire réussir le TOEFL//Gagner un concours chez Livresse des mots//Merci !//Attendre ses résultats de partiels//Les voir repousser d'une semaine//Bande de sadiques//Se sentir perdue//Alors c'est ça grandir ? Avoir peur du futur et regretter le passé ?
 
 
sur une idée de Moka
 


27 janv. 2016

Coeur Guimauve, Cathy Cassidy

               

Je vous retrouve aujourd'hui avec une chronique bien plus tendre et légère que celle de la semaine dernière ! 
Bon, je sais qu'à 19 ans je parais un peu vieille pour lire la saga des Filles au chocolat mais ...



Ces jolis livres sont tellement divertissants, frais, agréables à lire et bien pensés... Pourquoi m'en priver ? 

Coeur Guimauve c'est l'histoire de Skye, la soeur jumelle de Summer. Ce personnage m'avait beaucoup intrigué dans le premier tome, je la trouvais pleine d'extravagance, de mystère, avec son petit grain de folie charmant ! C'est donc avec plaisir que j'ai pu la découvrir un peu mieux. Je trouve très intéressant d'avoir le point de vue de chacune des filles au chocolat les unes sur les autres : on se rend compte que cette fille qui semble si sûre d'elle ne l'est en fait pas tant que ça et je trouve que c'est très réaliste (parce que oui cette fille sublime qui te nargue avec ses mensurations de princesse Disney a aussi des complexes et des problèmes dans sa vie, si si promis !)

De plus, j'ai beaucoup aimé le récit qui entourait Skye, un mélange de mystères, d'Histoire, d'amour, et de vieilles robes... en somme tout pour me plaire !

La plume de Cathy Cassidy m'a également séduite, fluide et simple, tout ce qu'il me fallait pour me remettre des partiels ! Oui on peut dire que Coeur Guimauve a eu un effet "pansement" sur mon cerveau sérieusement au bord de l'overdose juridique croyez-moi !

Je sais que la saga a été adapté en BD mais je trouve que ces petits livres seraient vraiment parfait en dessins animés ! 
J'ai hâte de lire la suite qui arrivera sans doute un de ces quatre dans ma PàL (bien qu'elle n'en ai pas franchement besoin haha

En bref Coeur Guimauve est un deuxième tome réussi, dans la continuité du premier, tout en douceur et gourmandise : on y plonge avec délice et on en ressort avec des envies de marshmallow...



Un passage : " Je la regardais pour savoir ce que je ressentais; si elle souriait, je souriais aussi. Si elle pleurait, j'essuyais ses larmes, je la prenais dans mes bras et j'attendais que le chagrin qui me serrait la poitrine s'efface.
ça peut paraître niais, mais quand elle souffrait, je souffrais aussi.
Je pensais que les choses ne changeraient jamais. Et pourtant... "


295 pages
14,50€
(existe en poche)

23 janv. 2016

Marque-page #39



Voici le nouveau marque-page de la semaine !
J'espère qu'il vous plaira. Dites moi ce que vous en pensez !
A très vite ♥


20 janv. 2016

Dans le désordre, Marion Brunet

Quatrième de couverture : 
Ils sont sept. Sept qui se rencontrent en manif, dans la révolte, dans le désordre, refusant la vie qu'on leur impose. Ils décident de vivre ensemble, en squat et en meute. Et au cœur de la meute, il y a Jeanne et Basile, qui découvrent l'amour, celui qui brûle et transporte.















Cette chronique est longue, je m’en excuse, d’habitude j’essaye de faire au plus court et concis mais avec ce livre, franchement, impossible. Une seule chose est certaine avec ce roman : il ne vous laissera pas indifférent. Il a remué trop de choses en moi, des choses qui me tiennent à coeur, il a mis à mal les valeurs auxquelles je suis attachée, les idées auxquelles je crois… Je vais être honnête avec vous : ce livre m’a profondément énervé. Je ne me suis absolument pas reconnue dans les mentalités des personnages qui, à mon avis, ont des idées totalement idéalistes : ce n’est pas un reproche que je peux leur faire, heureusement qu’on a tous des idéaux auxquels on croit ! Là où le bas blesse cependant c’est dans le manque de cohérence dans leurs idées d’abord mais aussi entre leurs idées et ce qu’ils font. 
Je n’ai pas aimé ce roman mais, en même temps, je l’ai adoré. Parce que j’adore qu’on me force à réfléchir, à exprimer mon point de vue, à débattre ne serait-ce qu’intérieurement.
Dans le désordre est un livre qui m’a révolté, vraiment. Je n’ai pas envie, non, je ne peux pas vous faire une chronique comme j’en ai l’habitude parce que ce roman n’est pas habituel. Je ne peux pas vous parler de l’intrigue excellente, de la plume tranquille et piquante de Marion Brunet. Je ne peux pas car je sens que ce roman demande plus que ça, ce roman est un appel du pied pour nous faire réagir, alors je vais réagir. Pour la première fois depuis que je tiens un blog j’appréhende de poster un article. J’ai peur de vos réactions mes chers lecteurs ! Je me sens un peu timide, un peu anxieuse, peur des jugements, que cela vous déplaise, que mes idées vous choque pas ou vous blesse mais surtout que vous trouviez ma chronique déplacée. Parce qu’à travers une lettre que j’adresse aux personnages de Marion Brunet, je vais tenter de vous expliquer pourquoi ce roman m’a tant révolté (et ce, sans vous spolier !). 

Chers Jeanne, cher Basile, chers vous tous, 

Nous sommes pareil. Moi aussi j’ai la rage de vivre dans un monde meilleur, de changer les choses, de faire bouger les mentalités, de briser les codes et de faire tomber les barrières. Mais je n’ai pas la même vision que vous sur la façon d’y arriver. 
Ce que je vais vous dire va peut être vous paraître brouillon, mal dit, mal formulé, peut être naïf ou idéaliste… Mais je ne serais jamais plus naïve que vous chers Jeanne, Basile et vous tous. Et je vais vous dire pourquoi…

Parce que, pour moi, la vraie révolution ce n’est pas de faire du mal aux autres mais le contraire.

Que vous squattiez une maison, très bien, seulement c’est illégal. C’est du vol. Vous utilisez un bien qui ne vous appartient pas, vous l’endommagez et ce, sans pensez une seule seconde aux personnes que vous blessez, aux personnes pour qui cette maison a de la valeur. 

Que vous voliez dans les magasins, très bien, seulement c’est encore illégal. Mais vous n’êtes plus à ça près, hein ? Le problème voyez vous, c’est que la nourriture que vous volez, c’est la même que ceux que vous rejetez, mange… Faire votre potager, glaner dans les poubelles, là je dis oui, oui ce sont des actes de rébellion concrets et sérieux. Se rebeller contre le gâchis, vouloir consommer de façon plus saine, là je dis oui et encore oui. Mais manger des pizzas volées ? Sérieusement, ça c’est un acte de rébellion pour vous ? Tout le monde mange des pizzas, seulement vous, au lieu de les payer, vous les volez, et au passage vous volez des gens qui ne vous ont rien fait (du moins directement). Voyez-vous, pour moi, le véritable moyen de faire avancer les choses, de lutter contre la mal-bouffe par exemple, serait plutôt de ne PAS consommer de pizzas : à grande échelle cela aurait un réel impact sur le monde. 
La « vraie » révolution aujourd’hui, pour moi, ce sont tous ces gens qui mangent bio, qui visent le zéro déchet, qui fournissent leur propre électricité, qui utilisent leur vélo plutôt que leur voiture. Ce sont ces gens qui tentent de vivre autrement, à leur échelle, en respectant autrui. Eux, ont compris comment réellement faire bouger le monde, comment le révolutionner et ce, en partant d’un simple constat : qui dit pouvoir dit argent, qui dit argent dit pouvoir d’achat. Et qui détient ce très fameux pouvoir d’achat ? Nous ! Nous les consommateurs avides. Ce sont nous qui détenons l’arme suprême, l’arme capable de changer nos lendemains. A mon sens acheter bio ou ne serait-ce que local (parce que j’entends arriver l’argument : « oui mais le bio c’est cher » ce qui n’est pas toujours vrai mais passons) a bien plus d’impact que des manifestations qui tournent mal. 
Votre consommation a bien plus d’impact que votre bulletin de vote. Je ne sais plus qui à dit cette phrase, mais à mon sens, elle résume tout.
Si tout le monde achetait bio, ne pensez-vous pas que les rayons bio des grands magasins n’occuperaient pas qu’un pauvre m² mais tout l’espace disponible ?
Si personne n’achetait McDo y aurait-il toujours des fast food ?
Si tout le monde voulait son éolienne ne pensez-vous pas que les chercheurs (et derrière eux les entreprises) feraient en sorte qu’elles soient bien plus performantes qu’aujourd’hui ? 
Des solutions existent pour rendre le monde meilleur mais ce n’est pas en embêtant le monde, en combattant la police ou en ne tenant pas compte des règles de vie fondamentales de notre société qu’on y arrivera. Voler dans les magasins, squatter une maison et faire des fêtes tous les soirs ne rend pas le monde meilleur. Cela ne crée pas non plus d’emplois. Par contre, orienter son pouvoir d’achat dans la recherche d’un monde plus sain, d’un monde plus authentique, plus solidaire, plus propre, d’un monde qui voit plus loin que sa petite personne, c’est la promesse d’investissements et donc, de nouveaux emplois (oui on dirait un discours politique mais détrompez-vous, ce que je vous dis là n’a rien de politique, il s’agit simplement de ma façon de voir les choses, de ma logique et d’un pur raisonnement).

Et puis, autre idée absurde : tuer des banquiers, des patrons richissimes… Non mais quel intérêt sérieusement ? Chers personnages, vous n’abolirez pas le capitalisme ainsi, non vraiment, pas du tout. Si ce que vous voulez vraiment, c’est tuer le capitalisme, il suffit d’une chose : utiliser les mécanismes du capitalisme.
Il ne faut pas être en conflit avec le monde, il faut être dans le monde pour le changer. Comment voulez-vous dérégler une machine si vous vous tenez loin d’elle ? Elle continuera à fonctionner pendant que vous vous agiterez dans votre bocal. Au contraire, il faut entrer dans ses tripes, dans son intimité, dans son coeur, dans son cerveau pour la détruire, si c’est la destruction qui vous intéresse. Mais vous pouvez aussi tout bonnement l’orienter dans le bon sens. Faire que cette énorme machine, monstre de nos égoïsmes accumulés, produise de bonnes choses. Vous savez, on arrête pas le progrès. Mais vous pouvez tout simplement orienter le progrès dans le bon sens. 

Un passage : Le frisson roule et remonte le long de son dos à mesure qu'elle entend à nouveau les cris, slogans intenses qui résonnent par des milliers de voix. Basile attrape sa main, croise ses doigts dans les siens. Ils sont une poignée, ils sont des milliers. Ils sont deux, elle et Basile dans le reste du monde. Ca pourrait durer une vie entière, elle pense.


251 pages
15,50 €

16 janv. 2016

Partenariat + Challenge


Hi everybody ! 
Je reviens vers vous en ce joli samedi soir pour vous faire part d'une nouvelle encore plus jolie (oui je suis dans une phase de positive attitude les amis, ça vient de ma dernière lecture dont je vous parlerais incessamment sous peu (c'est-à-dire dans 3 mois)).

Bref, il y a quelques semaines Althea du blog Althea in Wonderland a lancé un appel aux partenariats, appel auquel j'ai répondu avec joie aimant énormément son univers (non mais ta bannière Althea sérieusement !)
Après avoir échangé quelques dizaines de mails, j'ai découvert une personne tout à fait charmante et je suis donc très heureuse de pouvoir vous annoncer notre partenariat *o*


Quelques autres dizaines de mails plus tard, nous avons également décidé de mettre en place un challenge plutôt original qui réunit deux de nos passions : les livres et les séries !

Le principe :
Tous les 3 mois nous devrons lire 2 ou 3 livres et regarder 2 ou 3 films ou une saison de série sur un thème précis.
Et pour notre premier thème nous avons choisi... l'hiver (parce que l'hiver c'est beau, ça brille, y a pas de pollens, c'est Noël, on peut manger gras sans complexer ni culpabiliser, on est heureuse à la moindre parcelle de chaleur, on a une bonne excuse pour hiberner et je n'entends plus cette phrase horripilante (en général prononcée avec la mine choquée-outrée qui va avec) quand je veux aller au cinéma "Quoi s'enfermer dans une salle par un siii beau temps ?!"). Vous l'aurez compris je suis raaaavie de ce thème ! 

Maintenant il va juste falloir que je trouve des livres et des films, ayant un lien plus ou moins proche avec l'hiver (c'est une autre paire de manches moi je vous le dis) ! Si vous avez des suggestions n'hésitez pas ♥︎



14 janv. 2016

Odette Toulemonde et autres histoires, Eric-Emmanuel Schmitt

Quatrième de couverture :
"Cher monsieur Balsan,
Je n'écris jamais car, si j'ai de l'orthographe, je n'ai pas de poésie. Or, il me faudrait beaucoup de poésie pour vous raconter l'importance que vous avez pour moi. En fait, je vous dois la vie. Sans vous, je me serais tuée vingt fois.
Odette"

La vie a tout offert à l'écrivain Balthazar Balsan et rien à Odette Toulemonde. Pourtant, c'est elle qui est heureuse. Lui pas. Leur rencontre fortuite va bouleverser leurs existences.

Huit récits, huit femmes, huit histoires d'amour. De la petite vendeuse à la milliardaire implacable, de la trentenaire désabusée à une mystérieuse princesse aux pieds nus en passant par des maris ambigus, des amants lâches et des mères en mal de filles, c'est une galerie de personnages inoubliables qu'Eric-Emmanuel Schmitt poursuit avec tendresse dans leur quête du bonheur.


Odette Toulemonde et autres histoires, est un recueil de nouvelles qui trainait dans ma PàL depuis des lustres… Prise d’une envie de faire diminuer cette pile envahissante, je me suis décidée pour ce livre d’Eric-Emmanuel Schmitt. 
J’avais déjà lu un livre de cet auteur, Oscar et la dame Rose, je savais donc déjà que sa plume était de qualité et sans vouloir trop m’avancer je supposais que sa prose serait d’un même niveau. Je suis plutôt heureuse de ne pas m’être trompée, j’ai passé un bon moment de détente, ce recueil de nouvelles étant une lecture légère et rapide, en somme tout ce qu’il me fallait à ce moment là ! 
J’ai aimé certaines nouvelles plus que d’autres, j’avoue que celles finissant mal ne m’ont pas marqué, ayant un peu de mal avec les fins aux goût amer. 

Par contre je salue le talent d’Eric-Emmanuel Schmitt qui en quelques lignes arrivent à nous faire visualiser un personnage dans toute sa complexité, à instaurer une ambiance particulière et à créer une histoire intense, haletante et pleine de suspens en quelques pages. Les auteurs de nouvelles m’impressionnent toujours pour cela !

J’avoue que je ne suis pas très inspirée pour cette chronique, je rajouterais seulement que ces nouvelles sont tirées d’un film éponyme qu’il faudrait que je vois !

En bref, ce recueil de nouvelles fut une agréable lecture, je vous le conseille si aimez lire des nouvelles et surtout, si vous aimez Eric-Emmanuel Schmitt. 

Un passage : "Régulièrement la nuit, j'avais envie d'avaler des somnifères pour en finir. Puis un jour, je vous ai lu. C'est comme si on avait écarté les rideaux et laissé entrer la lumière. Par vos livres, vous montrez que, dans toute vie, même la plus misérable, il y a de quoi se réjouir, de quoi rire, de quoi aimer. Vous montrez que les petites personnes comme moi ont en réalité beaucoup de mérite parce que la moindre chose leur coûte plus qu'aux autres. Grâce à vos livres, j'ai appris à me respecter. A m'aimer un peu. A devenir l'Odette Toulemonde qu'on connaît aujourd'hui: une femme qui ouvre ses volets avec plaisir chaque matin, et qui les ferme chaque soir aussi avec plaisir."

288 pages
19,30 €

9 janv. 2016

In my mailbox #14




In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine (ou chaque mois) dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.

*** 

 Coucou mes petits hiboux ! Mon Dieu deux IMM si rapprochés mais où va le monde ? Je crois que mes proches veulent la mort de ma PàL haha

J'ai donc reçu en guise de cadeaux de Noël de la part de mon amoureux les tomes 2 et 3 du Cas Jack Spark (je n'ai pas encore le 1 mais il arrivera très bientôt donc je vous l'indique par anticipation) de Victor Dixen (et si vous connaissez mon amour pour cet auteur vous savez que mon amoureux a tapé dans le mille !)




Puis de la part de sa maman j'ai reçu : 


Et voilà c'est tout pour cette fois (et c'est déjà beaucoup trop pour le régime de ma PàL) (mais je ne m'en plains pas, j'adore recevoir de nouveaux livres haha)
A très vite ♥︎

6 janv. 2016

Superglu pour coeur brisé, Julie Grêde

"C'est déjà tellement rare de s'aimer. Il faut laisser les gens s'aimer."

Quatrième de couverture :
Un chagrin d’amour t’a brisé le coeur, tu aimerais qu’on te foute la paix et que l’on cesse de te dire qu’il serait temps de « passer à autre chose ».
Oui, en gros, tout le monde te bassine avec ça.
Et comme si ça ne suffisait pas, juste la nuit où tu parviens enfin à dormir un peu paisiblement, tu te réveilles en sentant une présence dans ta chambre : une espèce de nana-spectre affublée d’une tablette Apple rose fuchsia à paillettes se tient près de toi et prétend qu’elle va te guérir de ton chagrin d’amour.
Superglu te servira de guide, à travers notre culture populaire, pour réparer ton petit coeur meurtri.






Je remercie les éditions La Boîte à Pandore pour cet envoi. 

Superglu pour coeur brisé est un petit livre guimauve-marshmallow dans lequel on a envie de croquer à pleine dents, un petit livre doux comme un nuage qui met du baume au coeur et de bonne humeur. Que vous soyez en pleine dépression post-rupture, célibataire ou en couple ce livre saura vous séduire par le pep’s et la fraîcheur qu’il renferme.

Superglu pour coeur brisé c’est l’histoire de toi, petite lectrice et de nous toutes les femmes, qui un jour ont eu ou auront le coeur brisé. A travers différents récits d’histoires d’amour Superglu va t’aider a remonter la pente ! J'ai a-do-ré le personnage de Superglu, à la fois profondément cliché avec sa tablette rose et sa naïveté mais aussi très profonde dans les histoires qu'elle raconte et les conseils qu'elle veut te donner, à toi lectrice !

J'ai passé un très bon moment avec ce petit livre qui se dévore en un rien de temps (bon j'ai moins apprécié les spoilers sur Friends haha). J'attribue une mention spéciale à la façon dont la narration est menée. C'est sans doute la première fois que je lis un livre rédigé à la 2ème personne du singulier. Pari réussi en tout cas, ce "tu" donnes une véritable touche d'originalité à ce livre qui n'en manquait déjà pas ! De plus, la plume de Julie Grède est tout à fait charmante et pour avoir discuté un peu avec elle par mail, je dois dire que sa gentillesse se retrouve dans le récit.

Ma chronique n'est pas très longue parce que d'une, ce livre est assez court et de deux, je ne vois pas de point noir à soulever.

Si vous avez envie de vous détendre, de vous divertir, de vous plonger dans un monde rose, romantique et qui vous redonnera foi en l'amour alors ce livre devrait vous plaire ! Et si vous sortez d'une rupture douloureuse j'irais jusqu'à dire qu'il vous FAUT ce livre : il vous fera sourire et vous montrera que la vie peut être belle malgré votre chagrin ♥ 



Un passage : "Et si c'était le Prince charmant promis dans les contes de fées de ton enfance ? Raté ! Tu devrais le savoir depuis le temps, les Princes, c'est seulement au rayon "biscuits"."


13,90 €
145 pages

1 janv. 2016

Moi après mois... Décembre 2015



Examens, examens, examens//Être déprimée par le droit//Hâte d'avoir les résultats de ce semestre//Être enfin en vacances//Hunger Games//So sad que ce soit fini//Regarder Miss France avec son amoureux//Se nourrir exclusivement de chocolats//Et de cookies//Regarder La Reine des neiges en famille le soir de Noël//Un sapin et des pompons//Ouvrir ses jolis cadeaux//Bruncher//Orange is the new black//Une série assez glauque mais... intriguante//Avoir des lunettes//Moi, moche et méchant 2//Revoir une amie qu'on avait pas vu depuis un an//Lire, lire, lire enfin//Faire du rangement//Optique Zéro Déchet//Revoir une autre amie et parler, parler, parler sans voir les heures défiler//Courir et apprécier ça//Visiter la Maison Radieuse de Le Corbusier//Tellement intéressant//Un Nouvel An étrange//Une amie au coeur brisé//Un cousin accidenté//Une année qui commence bizarrement ! 

sur une idée de Moka


Quelques résolutions pour cette année sur le blog :

- Faire baisser ma PàL à 5 livres
- Publier une chronique par semaine
- Vous proposer toujours plus d'articles et de contenus différents 

Je vous souhaite une très jolie année, pleine de bonheur et de santé pour vous et vos proches ♥︎