29 sept. 2016

Bonjour Tristesse, Françoise Sagan

La villa est magnifique, l'été brûlant, la Méditerranée toute proche. Cécile a dix-sept ans. Elle ne connaît de l'amour que des baisers, des rendez-vous, des lassitudes. Pas pour longtemps. 


Son père, veuf, est un adepte joyeux des liaisons passagères et sans importance. Ils s'amusent, ils n'ont besoin de personne, ils sont heureux. La visite d'une femme de cœur, intelligente et calme, vient troubler ce délicieux désordre. Comment écarter la menace ? 



Dans la pinède embrasée, un jeu cruel se prépare.

C'était l'été 1954. On entendait pour la première fois la voix sèche et rapide d'un "charmant petit monstre" qui allait faire scandale. La deuxième moitié du XXe siècle commençait. Elle serait à l'image de cette adolescente déchirée entre le remords et le culte du plaisir.



C'est Salmacis d'Emmanuelle de Jésus qui m'a fait découvrir ce petit roman. Elle ne parlait si bien que lorsque je l'ai vu à la Fnac pour quelques euros, je n'ai pas hésité. C'est simple, Bonjour Tristesse avait tout pour me plaire : un titre intriguant, un décor estival et des personnages torturés. Et pour le coup je n'ai pas été déçu, je l'ai lu presque d'une traite. Françoise Sagan nous plonge dans une atmosphère doucereuse, une atmosphère de peaux tendrement réchauffées par le soleil, de chaleur molle et de baisers volés.

Elle écrit comme on ne le fait plus, avec une simplicité factice, maniant les mots avec une modestie feinte. Oui, vraiment, Françoise Sagan a une plume charmante ; bien plus, hélas, que ces personnages. Cette Cécile... mon Dieu, c'est tout juste si elle ne m'a pas collé des frissons d'horreur. Au moins, si vous avez mauvaise conscience, cette jeune écervelée vous rassura tout de suite sur votre bonté. L'immersion dans ses pensées m'a à la fois transportée et vaguement écoeuré. Je crois que c'était là le souhait de l'auteure : arriver à procurer au lecteur un vague dégoût mêlé de fascination pour Cécile et son père.

Cécile est un être frivole, inconstant, léger qui vit dans une bulle dorée qu'elle ne quitterait pour rien au monde. J'ai réellement adoré la façon dont l'auteure a travaillé ses personnages, ils sont tellement humains, tellement faibles et friables.

De plus, Sagan m'a émerveillé par la façon dont elle a su dresser en quelques dizaines de pages un tableau extrêmement précis des humeurs et comportements humains. On pourrait la croire pessimiste mais, au fond, on sait qu'elle n'est que réaliste et on ne peut lui en vouloir de nous infliger ce petit livre cruel. 


En bref, je vous recommande chaudement cette courte lecture qui saura ravir votre coeur de lecteur par sa douceur moite et sa nostalgie ravissante qui n'appartient qu'à l'été. 

Un passage : "Vous vous faites de l'amour une idée un peu simpliste. Ce n'est pas une suite de sensations indépendantes les unes des autres..."
Je pensais que toutes mes amours avaient été ainsi. Une émotion subite devant un visage, un geste, sous un baiser... Des instants épanouis, sans cohérence, c'était tout le souvenir que j'en avais.
"C'est autre chose, disait Anne. Il y a la tendresse constante, la douceur, le manque... Des choses que vous ne pouvez pas comprendre."

4,95 €
160 pages

19 sept. 2016

La collection DUAL, éditions Talents Hauts

Salut, mes chers lecteurs !
Aujourd'hui je reviens avec non pas une mais deux chroniques et pas des moindre, puisque c'est la collection DUAL des éditions Talents Hauts qui est mise à l'honneur.
J'ai reçu ces petits romans au début de l'été et si j'ai lu très vite A perfect wedding, j'ai un peu plus traîné la patte pour Un lazo de sangre... En effet, j'ai arrêté l'espagnol depuis 2 ans et la reprise fut... laborieuse ! Autant je n'ai eu aucun problème de compréhension pour l'anglais autant j'ai pas mal ramé pour l'espagnol.


La très française et très bourgeoise Astrid et son futur époux écossais Patrick fêtent leurs fiançailles dans un restaurant chic du 7e arrondissement de Paris. Mais la fête vire à l'aigre : Dan arrive en retard de Londres, Bérénice est vexée par les piques d'Astrid et le futur marié a la tête ailleurs. Quant à Dorothy, elle cache un secret explosif.
Mon avis :
Une histoire que j'ai dévoré en une bouchée ! Désopilante, hilarante, on ne se rend même pas compte qu'on lit en anglais tellement on a envie de savoir comment cette comédie (que dis-je, cette farce !) va finir. On s'attache aux personnages en un clin d'oeil et on regarde cette vieille bande de potes se déchirer avec un petit côté voyeuriste absolument délicieux !



 Violeta hérite d'une maison de famille en Espagne. Elle y trouve un portrait de l'une de ses ancêtres et rencontre Armand qui exerce sur elle une étrange fascination. En fouillant dans les souvenirs de son aïeule, Violeta découvre la malédiction qui pèse sur les femmes de la famille et comprend qu'il y des liens de sang plus forts que les liens familiaux...

Mon avis :
Un peu plus jeunesse, cette histoire reste tout aussi passionnante et les illustrations rendent la lecture encore plus agréable ! J'ai été heureuse de trouver à la fin un lexique ainsi que des petits quizz et des informations supplémentaires sur le récit. C'est vraiment un petit livre très complet et très intéressant ! 


***

En bref, je vous conseille de tout cœur cette collection si vous souhaitez vous remettre doucement mais sûrement aux langues étrangères. Le système des chapitres alternés est très motivant et je trouve que c'est un bon moyen de se rassurer avant de se lancer dans la VO (surtout si comme moi, vous avez des petits soucis de motivation haha)


96 pages
7.60 €

14 sept. 2016

Marque-page #43



Voici un nouveau marque-page, tout simple pour le coup :) 
J'espère qu'il vous plaira, dites moi ce que vous en pensez !
A très vite ♥



10 sept. 2016

Le jardin du repos, Pa Kin

Le Jardin du repos est un îlot de lumière et de tendresse dans l'oeuvre de Pa Kin, sans doute parce que les personnages principaux en sont deux enfants et une jeune femme pleine de sensibilité. L'un est le fils d'un homme riche qui a dilapidé sa fortune au jeu puis achevé de mal tourner en se faisant jeter en prison pour vol. Pourtant l'enfant ne peut se détacher de ce père indigne dans la faiblesse duquel il décèle les signes d'une humanité que n'ont ni sa mère ni son frère aîné, enfermés dans leur préjugés. L'autre, dont le père est veuf et adore son fils, se conduit au contraire en égoïste capricieux, gâté par une grand-mère qui ne pardonne pas au père de s'être remarié avec une femme jeune, belle et intelligente. Le sort va frapper les deux enfants, de façon aussi différente que sont leurs natures...

Le jardin du repos est un livre qui se déroule dans la Chine du XXè siècle. Je lis rarement de lire se passant sur le continent asiatique ou ayant pour thème l'Asie non par choix conscient mais plus parce que je n'ai pas le réflexe d'aller vers ce type de livre. Donc si vous avez des titres à me donner n'hésitez pas (autre que Le Clan des Otori qui fut un coup de coeur monumental).
Pa Kin, romancier chinois célèbre, nous emmène au coeur d'une société bourgeoise chinoise vieillissante. Pour cela il plante un décor ravissant : une maison grandiose et les protagonistes : une femme qui n'a pas conscience de sa bonté et de sa valeur, un écrivain en quête de sens et de sa propre utilité et deux enfants diamétralement opposés. Ce sont des personnages atypiques, simples en apparence mais qui sous la plume de l'auteur m'ont apparu comme décalés, riches dans leur complexité. J'ai aimé découvrir cette Chine ancienne, traditionnelle, en plein déclin face à la conquête de l'Occident et de sa modernité. 
Et puis, j'ai été dépaysé par la plume de Pa Kin, cette façon d'écrire typiquement asiatique et tellement charmante.
Le Jardin du repos est un roman agréable, parfait à lire à l'ombre d'un figuier, le soleil transparaissant entre ses grandes feuilles vertes. 
Je ne dirais pas que j'ai adoré ce livre, ce ne serait pas exact, mais dire que j'ai été transporté à une autre époque, dans une autre culture et que j'ai adoré ce dépaysement, me paraît bien plus parlant. 

 En bref, un livre loin de mes habitudes de lecture et qui a su me faire voyager.

Un passage : « A mon avis, je n'en ai plus pour longtemps à vivre. Après ma mort, je ne sais combien de temps ce jardin et toutes ces choses seront préservées. Je ne suis pas rassuré avec vous. Ce n'est qu'aujourd'hui que je comprends que laisser à ses héritiers des biens sans leur léguer de principes moraux est peu sûr. Ai-je donc été idiot toutes ces années ! »

8€
308 pages

6 sept. 2016

Time to choose - Septembre 2016



Le Time to Choose est un rendez-vous initialement proposé par Galleane qui consiste chaque mois à choisir trois livres de sa PàL et d'en lire au moins un.

***

・Ma sélection d'août・






・Ma sélection de septembre・


Un mois bien chargé que ce mois d'août ! Et mes lectures n'ont malheureusement pas été aussi nombreuses que je l'aurais voulu, bien que je n'ai connu aucunes déceptions :)
Ma PàL est passée à 39 livres, ça y est j'ai passé la barre des 40, youhou ! J'ai donc lu Anna Karénine, un sacré pavé de presque 1000 qui m'a pris beaucoup beaucoup de temps mais que je suis ravie d'avoir découvert !

Et vous, quels sont vos prochaines lectures ? 

1 sept. 2016

Moi après mois... Août 2016


Emménager dans son nouvel appartement//Avec Lui//Regarder avec délice la saison 5 de Downton Abbey//Partir dans le sud//Provence mi amor//Une piscine un peu froide//Une bonne raison pour faire des longueurs// Quel bonheur ce soleil//Visiter les jolis petits villages//Le Pont du Gard//Etrenner ces sandales en plastique pour se tremper les pieds dans le Gardon//Une démonstration de Tango Argentin//Et toujours, partout ces militaires//Qu'ils doivent avoir chaud//Un spectacle équestre//Une balade à cheval//Trouver un nouveau sac de cours//Back to my home//Which one ?//Fêter des noces d'or//Aménager et décorer son petit chez-soi pour s'y sentir bien avec Lui//Se faire bronzer aux Sables d'Olonnes//Acheter des niniches//Accueillir une étudiante bulgare avec qui on parle depuis juillet//Aussi gentille dans la réalité que derrière un écran//Comme des bêtes ou le dessin animé adorable//Etre heureuse de voir que la chaîne Youtube fonctionne bien//Même si, il faut le dire, ça prend du temps//Finir ce fichu rapport de stage, enfin ! Libération !//Chercher sa future école avec angoisse//Comment savoir ce qu'on veut faire ?//Aller visiter une abbaye et faire une balade en barque sur la Venise Verte accompagnée d'une nuée d'étudiants étrangers//Attendre encore et toujours de savoir dans quel pays on sera en janvier//Faire une razzia chez H&M//Bonne rentrée à tous :)

 Sur une idée de Moka