Articles

Affichage des articles du juillet, 2017

Maresi, Maria Turtschaninoff

Image
Parmi ces femmes, elle avait trouvé un refuge. Aujourd’hui, elles sont toutes menacées.
Une île invisible depuis la mer, balayée par les vents. Une communauté de femmes, de fillettes, d’anciennes. Une communauté de sœurs. Toutes ont fui la fureur du monde et, parfois, la brutalité des hommes. Et toutes sont venues se placer sous la protection de la magie ancestrale de ce lieu. Sur cette terre de femmes, Maresi, adolescente libre, avide de connaissance et soucieuse des autres, peut s’épanouir, sans crainte de l’avenir. D’autant que, sur ces rivages, nul homme n’a le droit de poser le pied. Mais un jour, une nouvelle fille vient demander l’asile. Qui est-elle ? Et qui la poursuit ?

Je remercie les éditions Rageot pour ce bel envoi.
Je dirais que c'est d'abord l'esthétique de ce roman qui m'a intrigué : sombre avec des illustrations étranges et des dimensions hors-normes (il est vraiment très large !). Hors-norme on peut dire que ce livre l'est aussi. C'est une petite …

♥︎ Challenge 100 pages par jour ♥︎

Image
(non ce gif n'a pas de lien clair avec le sujet, je l'aimais bien c'est tout, après tout je fais ce que je veux c'est mon blog)
Oyé oyé braves gens !  Depuis le temps que je voulais rédiger cet article, je me dois d'être un peu solennelle (si si vraiment). Comme le titre vous a déjà magistralement spolié je vais faire abréger l'insoutenable suspens et vous révéler un challenge que je me suis lancée depuis le 12 mai (quand je vous disais que j'avais VRAIMENT du retard). Ce challenge consiste donc à lire 100 pages par jour.  Voilà vous pouviez y aller cet article est fini... 
En effet, en rentrant d'Angleterre j'ai été saisi d'un certain malaise en voyant l'état de ma pile à lire (le genre de malaise qui ressemble plus ou moins à la sensation de se faire écraser par un montagne si voyez ce que je veux dire) (je vous met une image au cas où ce ne serait pas le cas)

Parce que ce jour là ma PàL contenait 65 romans soit environ 27 144 pages (oui j'ai…

Les Dieux du tango, Carolina de Robertis

Image
Février 1913. Leda a dix-sept ans. Elle quitte son petit village italien pour rejoindre en Argentine son cousin Dante, qu’elle vient d’épouser. Dans ses maigres bagages, le précieux violon de son père. Mais à son arrivée, Dante est mort. Buenos Aires n’est pas un lieu pour une jeune femme seule, de surcroît veuve et sans ressources : elle doit rentrer en Italie. Pourtant, quelque chose la retient… Leda brûle d’envie de découvrir ce nouveau monde et la musique qui fait bouillonner les quartiers chauds de la ville, le tango, l’envoûte. Passionnée par ce violon interdit aux femmes, Leda décide de prendre son destin en main. Un soir, vêtue du costume de son mari, elle part, invisible, à travers la ville. Elle s’immerge dans le monde de la nuit, le monde du tango. Elle s’engage tout entière dans un voyage qui la mènera au bout de sa condition de femme, de son art, de la passion sous toutes ses formes, de son histoire meurtrie. Un voyage au bout d’elle-même.

Tout d'abord, je remercie les é…