28 févr. 2014

Je suis sa fille, Benoît Minville

Couverture Je suis sa filleQuatrième de couverture :

C'est l'histoire de Joan, qui a été élevée par son père sur fond de hard rock et de westerns. C'est l'histoire du père de Joan, un visage de plus écrasé par le Grand Capital. C'est l'histoire de Hugo, le meilleur ami de Joan, qui décide de l'accompagner pour quand elle hurle : Il faut que ça change ! Je veux que ça s'arrête ! On va tuer le Grand Patron ! Deux ados embarqués dans un road-trip ébouriffant, sur la N7 direction Nice... Ils ne savent pas ce qui les attend. L'aventure. L'amour. Les rencontres. Fuck la crise, vive la vie.





J'ai reçu ce livre dans le cadre des partenariats avec Livraddict et les éditions Sarbacane. Je les remercie de leur confiance et de cette lecture qui fut franchement agréable.

Au début, j'ai été légèrement perdue parce que l'auteur ne nous explique pas vraiment dans quel contexte temporel ni spatial il nous plonge. Il balance son lecteur dedans et le laisse se débrouiller avec quelques maigres indices. Je pense que ce léger flou est voulu : il nous laisse ainsi nous imaginer notre propre univers. Cependant j'ai cru comprendre que l'intrigue se déroule à notre époque.

Ensuite, les personnages. J'avoue que l'héroïne si je puis dire, Joan, m'a un peu agacée. D'un côté, je comprenais sa haine, sa douleur, mais d'un autre côté, ses réactions, ses pensées qui tournaient en boucle et puis, le fait qu'elle soit décrite comme très belle par l'auteur, tout ceci ne me l'a pas rendu très sympathique. Au passage, je ne vois vraiment pas le rapport entre elle et la fille de la couverture ?!

Cependant les autres personnages m'ont beaucoup plus, à mon sens ils étaient bien plus intéressants (après c'est une affaire de goût). Hugo, son meilleur ami, notamment m'a fait sourire, il est vraiment profond, il possède un véritable charisme. Et puis son frère, Vasco, m'a carrément fait rire : vraiment marrant, le pauvre, Hugo lui mène la vie dure !

Et puis, l'intrigue.. Je pense qu'on peut la considérer comme un point fort du roman. Il s'agit en effet d'un road-trip, bien mené, bien ficelé, dans lequel on ne s'ennuie pas: les événements coulent, glissent et on suit les héros avec plaisir.

En fin de compte j'ai vraiment apprécié ce livre. En le refermant je n'en avais pas l'impression mais en y repensant il me laisse un très bon souvenir. A lire :D

Un passage : "En bonne intoxiquée, je sens déja monter de mes entrailles l'appel du Royal Deluxe et dégaine le nom de mon deux-étoiles habituel.

Il secoue la tête et me répond, d'un air blasé horriblement horripilant, qu'aucun McDo ne "vient polluer" la Nationale 7.
- Question d'exception culturelle, ma belle."

14,16€
253 pages

25 févr. 2014

L'Etranger, Jacques Ferrandez

J'avais repéré cette BD au CDI il y a quelques jours. N'ayant jamais lu d'œuvre de Camus (et n'ayant pas la motivation pour me lancer), je me suis dis que cette BD serait une bonne idée pour découvrir un peu l'univers d'Albert Camus. Alors, ni une ni deux j'embarque la chose et la lit en à peine 2 heures.
 
Bon. Je tiens à préciser, que si à la base je ne suis pas une grande amatrice de BD, je respecte tout à fait le long travail de Monsieur Ferrandez. Seulement voilà... Je n'ai pas aimé.
Non pas que ma lecture ait été spécialement laborieuse, simplement je ne m'y suis pas retrouvée. Je n'ai pas été happée, touchée, prise aux trippes... enfin vous comprenez le truc.
Je vais cependant essayer d'être un minimum constructive.
 

Tout d'abord, le graphisme. Remarquables vraiment, là-dessus rien à dire, le trait est soigné et j'aime assez le style du dessinateur (même si j'ai eu un peu de mal avec les couleurs à la longue).
 
Le problème, en fait, c'est l'histoire en elle-même. Peu claire, voire carrément brouillonne, j'avais parfois du mal à suivre le fil de l'intrigue. Et puis, plus grave encore (enfin grave ne tombons pas non plus dans le dramatique) c'est sans doute mon manque TOTAL d'empathie, que ce soit de sympathie ou d'antipathie (oui ça fait beaucoup de "thie"), pour les personnages. Je ne sais pas si c'est une volonté de l'auteur, un choix ou je ne sais quoi, mais ses personnages de papier et bien... sont restés sur le papier. Je les aient trouvés distants, froids, un peu incompréhensibles... en fait, sans âmes. Je ne saurais pas comment vous expliquer, cela m'arrive de temps en temps de me sentir un peu indifférente face aux personnages, mais à ce point jamais. Je pense que c'est une affaire de ressenti, il se peut que vous ne partagiez pas mon avis et je serais ravie de discuter avec vous si avez lu cette BD (ou pas d'ailleurs) ! Je suis curieuse de connaître d'autres points de vue :)
 
De plus, comme je l'ai indiqué plus haut je n'ai pas lu l'œuvre originale. Il me semble qu'il faudrait cependant que je m'y plonge, cela me permettrait peut être d'apporter un éclairage nouveau sur cette œuvre et qui sait, de mieux la comprendre.
 
Un passage :

 
Challenge classique 2

23 févr. 2014

Marque-page #22



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites-moi ce que vous en pensez :)
A très vite !





(oui encore un renard... Désolé, ils sont tellement irrésistibles ^^)


19 févr. 2014

Eragon, Christopher Paolini


Quatrième de couverture : 
Eragon mène une vie simple, jusqu'au jour où il ramasse dans la forêt une étrange pierre bleue. Le garçon découvre qu'il s'agit d'un oeuf et assiste bientôt à la naissance...d'un dragon ! En décidant de l'élever, il devient Dragonnier, héritier d'une caste d'élite que le terrible roi Galbatorix veu éliminer. Eragon n'a que seize ans, mais le destin du royaume de l'Alagaesia est entre ses mains.










Dans le cadre d'une lecture commune avec Livresquement, nous avions choisi de lire Eragon. Pour ma part, il s'agissait plutôt d'une relecture, puisqu'il y a 7 ans (j'ai eu un choc, j'avoue, j'ai l'impression que c'était hier), je l'avais déjà lu. J'avais, pour tout vous dire, eu un véritable coup de coeur. 
Cependant le temps a passé, les livres se sont enchaînés et je n'ai acheté le tome 2 (qui me faisait pourtant extrêmement envie) que récemment (2 ans pour être exacte...).

Enfin, si à cette seconde lecture je n'ai pas autant aimé ce livre qu'à la première (je n'avais en fait que 11 ans à l'époque), je me suis toutefois laissée entraîner avec plaisir dans les aventures palpitantes d'Eragon et Saphira, sa dragonne. 

Eragon est un personnage auquel il est facile de s'attacher. Il est jeune, peu sûr de lui, doute et se trompe. Au final, même s'il possède une puissance extraordinaire, il reste... humain.
Les autres personnages sont également intéressants, je citerais en particulier Brom le conteur qui n'en finit pas de nous intriguer tout au long du roman. Mais au-delà de lui, tous les personnages ont une véritable personnalité avec plusieurs facettes et les pages se tournent toutes seules : on a envie de découvrir qui ils sont, vers quoi les emmène l'auteur.

Ensuite, si je devais retenir un point fort du roman c'est bien l'univers qu'à créé Christopher Paolini. Si vous aimez les dragons, les nains, les elfes, les épopées fantastiques et les combats sanglants (en somme la fantasy), je n'ai qu'un mot à vous dire : foncez! 
On sent que l'auteur a travaillé, pensé son récit et son monde. L'intrigue est bien ficelée, il n'y a pas de temps morts, les rebondissements se succèdent et on suit le couple Eragon-Saphira dans toute l'Alagaësia, tremblant avec ou pour lui.

Quant à sa plume, je ne m'en plaindrais pas, c'est fluide, ça roule, même si j'ai trouvé le début plus hésitant. Et, je le confesse, il m'est arrivé de passer très vite sur des descriptions. Mais cela vient de moi je pense, je n'ai jamais vraiment apprécié les descriptions bien que ce soit très nécessaire. 

En résumé, ce premier tome est plein de charme et très prometteur pour la suite que je vais me dépêcher de lire :D

Un passage : "- Avant la naissance des pères de vos arrière-grands-pères, reprit Brom, la Confrérie des Dragonniers existait déjà. Protéger et surveiller nos terres grâce aux dragons et aux pouvoirs que ceux-ci leur conféraient, telle était la mission de ses membres. Durant des milliers d’années, ils s’en acquittèrent avec honneur. Leurs prouesses dans les batailles étaient sans équivalent, car chaque Dragonnier avait la force de dix soldats. Ils étaient immortels, ou presque : seul l’acier pouvait les transpercer ; seul le poison pouvait les terrasser. Ils se servaient de leur puissance pour accomplir le bien – et seulement le bien ; aussi, sous leur tutelle, des villes prospères s’érigèrent-elles. Tant que les Dragonniers assurèrent la paix, l’Alagaësia fut florissante. C’était un âge d’or. Les elfes étaient nos alliés, et les nains nos amis ; la richesse et la joie de vivre irradiaient des cités. Hélas, cela ne pouvait durer… "



6€
679 pages

La chronique de Livresquement : ici

17 févr. 2014

Livres en vue #8

Coucou mes lecteurs chériiiiis ! Vous m'avez manqué, j'irais faire un tour sur vos blogs d'ici la fin de la semaine, j'ai du retard à rattraper :) En attendant de publier une véritable chronique, je vous poste un petit article sur des livres qui me font très en vie !
 
 
 
 
 
Divergent, Veronica Roth  
 
Couverture de DivergentDans un monde où on ne peut appartenir qu’'à une seule faction parmi 5, une jeune fille apporte le chaos.

Dans un Chicago post-apocalyptique, la société est divisée en 5 factions : les Altruistes, les Audacieux, les Sincères, les Érudits et les Fraternels. Chacune est consacrée au culte d'’une vertu dans l’'espoir de créer une civilisation parfaite.

Les enfants grandissent dans la faction où ils sont nés. À 16 ans ils doivent choisir qu'elle sera la leur, pour la vie. Avant de prendre cette décision, ils passent des tests pour connaître la vertu la plus proche de leur personnalité.

Pour Beatrice, issue d'’une famille Altruiste, le choix s'’annonce plus difficile encore. Son choix ne sera pas sans conséquences. Il apportera le chaos mais lui fera aussi découvrir l’'amour...
 
La Révolte de Maddie Freeman, Katie Kavinsky 
 
Couverture de La révolte de Maddie FreemanMaddie vit dans un monde où tout est virtuel, les arbres, l'école, les flirts, on ne s'aventure jamais au-dehors. Et elle se satisfait plus ou moins de cette existence. Jusqu'au jour où elle rencontre Justin. Celui-ci l'entraîne dans un univers inconnu, où les gens se voient sans le filtre de l'écran, se parlent, se touchent...Maddie découvre alors un mode de vie différent de celui que la société et ses parents lui ont imposé. Pour changer sa destinée, elle devra apprendre à se rebeller, à ses risques et périls.
 
 

8 févr. 2014

Pause

Coucou mes petits lecteurs chéris !

Vous l'avez sans doute remarqué mais le blog tourne au ralenti en ce moment et pour cause : entre le code (que j'ai eu whouhou champagne!) et le bac blanc de la semaine prochaine je n'ai même plus le temps de lire alors gérer le blog vous imaginez :p

J'annonce donc que le blog est en pause jusqu'au week-end prochain :) Après je reviendrais avec plein de chroniques et d'articles chouettes (enfin j'espère !).

A très vite, vous allez me manquer,

Herbe Folle.


*_*

2 févr. 2014

Mini-swap wish-list spécial Résolutions

Il y a quelques temps je me suis inscrite au Mini Swap n°5: Wishlist et bonnes résolutions proposé par Nelcie sur Livraddict.

Le contenuComme les éditions précédentes, le colis devait comprendre 3 objets de base :- Un livre issu de la liste de votre swappé
- Un marque page
-Un carte avec un gentil mot pour votre swappé


A cela, s'ajoutait une surprise qui devait aider votre swappé à tenir une des résolutions qu'il souhaite prendre en 2014.
Vous savez ? Ces paris que l'on fait en début d'année : "Cette année, je me mets au sport", "cette année, je passe mon permis"...

S'agissant d'un mini swap, l'ensemble du colis devait tenir dans une enveloppe à bulle. De plus l'identité de notre swappeur nous était inconnue jusqu'à l'ouverture du colis !

Ma super swappeuse était
Gagathe.

 
Le colis avant déballage. Rien que les paquets étaient superbes, c'est dire que la suite ne pouvait qu'être bonne !
 
 
Le colis une fois déballée :
 
-Un magnifique marque-page Les Cakes de Bertrand que je convoitais depuis longtemps.
-Une superbe carte
-Le livre de ma wish-list "Les Hauts de Hurlevent" qui tombe très bien pour mon challenge un Classique par Mois (Gagathe avait tout prévu!)
-Un livre "Les filles pensent que..." qui va m'aider à tenir ma résolution de trouver le Prince Charmant( ou son sosie) de Lucie de Paola
-Et un autre livre "Si le bonheur m'était conté..." de David Lelai-Helo pour m'aider dans ma résolution d'avoir plus confiance en moi, de m'affirmer et de voir la vie du bon côté.
 
Enfin Gagathe m'aide à tenir une résolution hautement importante : lire plus ! Mission accomplie !
 
 Encore un grand merci Gagathe <3
 
Pour voir le colis que j'ai envoyé à julieblack :)