28 sept. 2014

Les yeux de Leïlan, Magali Segura

Quatrième de couverture :
Il est un royaume mystérieux que l’on nomme Leïlan, le pays des Illusions.
Depuis qu’un drame affreux a frappé la famille royale, ses frontières sont fermées et son peuple est opprimé par l’infâme duc Korta.
Une rencontre pourrait tout changer : celle d’un jeune messager, Axel, et d’une fascinantes jeune fille aux yeux bleus. Mais un secret entouré de sorcellerie les sépare et rend leur amour impossible.
Pourtant, autour d’eux, l’espoir renaît : un justicier insaisissable met les hommes du duc en échec. Qui est ce héros dont l’identité cachée est jalousement défendue? Quelle est cette étonnante compagnie qui partage ses exploits ?



Acheté lors de l'évènement 10 romans-10€ lancé par Bragelonne pour le 10ème anniversaire des éditions, l'intégrale de Leïlan me lorgnait de son étagère depuis un long moment. Ainsi, toujours dans ma résolution de janvier de réduire ma PàL à néant (je suis mal partie les amis), j'ai bravement évité d'entrer dans une librairie où s'alignent de vils tentateurs, pour me diriger vers cette trilogie dont on m'avait tant vanté les mérites. Chers lecteurs soyons clair : ce premier tome est magistral.
Je pourrais arrêter ma chronique ici mais comme je veux vraiment que vous le lisiez je vais développer un peu.

Axel est donc un jeune prince qui parcourt le monde, toujours en quête de nouvelles découvertes. Lorsque nous le rencontrons il est chargé de transmettre un message au Roi de Leïlan. S'ensuit comme vous pouvez vous en douter une succession d'aventures épiques, toutes plus captivantes les unes que les autres. Vraiment, je ne plaisante pas, ce livre est réellement passionnant ! On est là, avec Axel, la Fille-aux-bleux et sa troupe, et on retient son souffle en dévorant les mots de peur qu'un grand malheur advienne si on le relâche (si si avouez vous aussi vous faites ça !).

Pour ne rien gâte, l'écriture de Magali Ségura est un régal, elle réussi à nous faire aimer ses personnages sans tomber dans les clichés. L'héroïne ne ressemble pas à la fille parfaite dont les défauts sont en fait des qualités déguisées. Ici elle doute, elle souffre, elle fait des erreurs... Génial quoi !

Bref, que dire de plus ? Ce premier n'est pas un coup de cœur mais il le frôle de très très près. Amateurs de magie, de créatures fantastiques, d'amours contrariés, d'aventures folles et de batailles haletantes, un mot: foncez !

Un passage : "Ce ne fut que lorsque la viande fut cuite qu'il pointa sa truffe ; il s'approcha en rampant sur le sol, la chemise dans la gueule, fouettant les herbes folles de sa queue fournie.La position était si comique pour un animal sauvage qu'Axel ne put s'empêcher de rire. Surpris et vexé, le loup se leva d'un bond pour s'éloigner. Ses yeux fendus, aussi brillants que des flammes, imposèrent le silence. Axel se tut et contempla le susceptible animal.  " 


347 pages
16€ (mais existe en poche)

21 sept. 2014

Si je reste, Gayle Forman

Couverture de Si Je Reste, Tome 1Quatrième de couverture :
Mia a 17 ans, un petit ami que toutes ses copines lui envient, des parents un peu excentriques mais sympas, un petit frère craquant, et la musique occupe le reste de sa vie.
Et puis. Et puis vient l'accident de voiture. Désormais seule au monde, Mia a sombré dans un profond coma. Où elle découvre deux choses stupéfiantes: d'abord, elle entend tout ce qu'on dit autour de son lit d'hôpital. Ensuite, elle a une journée seulement pour choisir entre vivre et mourir. C'est à elle de décider. Un choix terrible quand on a 17 ans. Si je reste est une merveilleuse histoire d'amour, mais aussi un livre qui nous fait réfléchir à l'essentiel, à la place de l'amour et du bonheur, à tous ces liens avec nos proches auxquels on s'habitue et qui sont pourtant le vrai trésor de nos vies.






Si je reste était dans ma wish-list depuis un bout de temps et il y serait resté longtemps si Pata59 ne me l'avait pas envoyé à l'occasion du mini-swap wish-list n°6.

Mia a 17 ans, une vie heureuse et un avenir brillant devant elle. Pourtant rien ne va se passer comme prévu. A la suite d'un terrible accident de voiture elle devra choisir entre vivre sans sa famille ou mourir. Cruel dilemme, n'est-ce pas ? Ainsi par une sorte de processus étrange Mia se retrouve propulsée hors de son corps: elle voit et entend tout ce qui se passe autour d'elle mais personne ne la voit ni ne l'entend. Elle observe donc en spectatrice silencieuse et impuissante les réactions de ses proches. J'ai beaucoup apprécié Adam qui aime Mia comme n'importe qu'elle fille voudrait qu'on l'aime. Pourtant, au début du livre je trouvais leur histoire d'amour assez fade mais il faut préciser que je venais de lire Eleanor & Park ^^

Par différents flash-backs Mia remonte alors dans le fil de ses souvenirs, souvenirs qui nous aide à construire et comprendre sa vie, en même temps qu'elle réfléchit à la valeur de son existence. Je ne m'attendais pas à un tel processus mais ce choix de narration m'a paru, au final, tout à fait judicieux ! Gayle Forman a de plus, une plume raffinée et légère qui rend la lecture particulièrement sympathique.

En bref, un livre agréable, divertissant qui aborde des thèmes forts tout en restant léger. J'achèterais sans doute la suite si je le croise en librairie, en tout cas il me tarde d'aller voir le film qui sort très bientôt il me semble !

Un passage : "Au bout d’un moment, quand ses yeux sont enfin secs, il se lève et dépose un baiser sur mon front. Je crois qu’il va s’en aller, mais il garde son visage près du mien.
« Si tu veux partir tu peux, chuchote-t-il à mon oreille. Tout le monde veut que tu restes et Dieu sait que c’est mon vœu le plus cher. »
Sa voix se brise. Il se racle la gorge, prend une profonde inspiration, puis reprend :
« Mais c’est ce que je veux, moi, et je sais que ce n’est pas forcément la même chose pour toi. Je tiens à te dire que si tu nous quittes, je le comprendrai. Si tu dois t’en aller, si tu préfères arrêter de te battre, tu peux, Mia. »"


5€
224 pages

14 sept. 2014

In my mailbox #6


In My Mailbox a été mis en place par Kristi du blog The Story Siren et inspiré par Alea du blog Pop Culture Junkie. C'est un moyen de partager les livres reçus chaque semaine (ou chaque mois) dans notre boîte aux lettres ainsi que les livres achetés ou empruntés à la bibliothèque.


***
Cette semaine deux nouvelles acquisitions ont rejoint ma bibliothèque !

L'ÉPOPÉE DU PERROQUET - Kerry REICHS
Cette fois, la coupe est pleine ! À 25 ans, Maeve est sur le point de craquer. Alors qu'elle vient de perdre son job, ses parents ont décidé de lui couper les vivres pour l'aider à se prendre en charge...
Ni une ni deux, Maeve, accompagnée de son perroquet Oliver, part refaire sa vie à Hollywood. Mais c'est compter sans le destin qui s'acharne. En pleine traversée des États-Unis, sa voiture rend l'âme au milieu de nulle part. Voici Maeve coincée avec son perroquet, loin des siens, loin de son rêve, dans une petite ville perdue du fin fond de l'Arizona. Petite ville perdue certes, mais qui recèle bien des charmes, comme Maeve ne tarde pas à le découvrir... Au point de renoncer à rejoindre la mythique Hollywood ?


MAUDIT KARMA - David SAFIER
 
Animatrice de talk-show, Kim Lange est au sommet de sa gloire quand elle est écrasée par une météorite. Dans l'au-delà, elle apprend qu'elle a accumulé beaucoup trop de mauvais karma au cours de son existence. Non seulement elle a négligé sa fille et trompé son mari, mais elle a rendu la vie impossible à son entourage. Pour sa punition, Kim se réincarne en fourmi. Et le pire reste à venir : de ses minuscules yeux d'insecte, elle voit une autre femme la remplacer auprès de sa famille. Elle doit au plus vite remonter l'échelle des réincarnations. Mais, de fourmi à bipède, le chemin est long et les obstacles nombreux...
 

8 sept. 2014

Les liaisons dangereuses, Choderlos de Laclos

Couverture de Les Liaisons dangereusesQuatrième de couverture :
La jeune Cécile Volanges quitte son couvent pour faire l'apprentissage du monde et épouser le comte de Gercourt, mais une de ses parentes, la marquise de Merteuil, entend profiter de ce projet de mariage pour se venger d'une infidélité que lui a faite autrefois Gercourt. Elle charge donc son complice, le vicomte de Valmont, de pervertir Cécile avant ses noces. Mais loin de Paris, dans le château de sa vieille tante, Valmont s'est de son côté mis en tête de séduire la dévote présidente de Tourvel, et une idylle bientôt se noue entre la « petite Volanges » et le jeune Danceny.
Rien ne semblait destiner Laclos à la littérature, et Les Liaisons dangereuses, qu'il fait paraître en 1782, sont la seule grande oeuvre qu'ait achevée le capitaine et futur général d'artillerie. Le succès est immédiat, mais le roman, frappé de condamnation morale, cessera d'être réédité pendant une partie du xixe siècle.






Les liaisons dangereuses, voilà un classique qui me tentait depuis longtemps ! De nombreux échos m'en étaient parvenu, tous plus positifs les uns que les autres et tous vantant son indubitable qualité. Ainsi, j'ai débuté ce roman épistolaire avec confiance. Une confiance qui ne s'est pas érodée au long de ma lecture, bien que j'ai mis plus de deux semaines à le terminer ! Il faut dire (pour ma défense) que c'est un petit pavé, mais la faute revient surtout à mes vacances mouvementées. Bref, arrêtons là le papotage et venons en à la bête.

Tout d'abord, je vais commencer par le point faible. J'ai trouvé que Laclos avait une tendance assez fâcheuse à se répandre en longueurs. C'est vraiment le seul point qui m'a un peu gêné. Mais, en même temps, je pense que ce sentiment de longueurs vient de la récurrence des thèmes abordés à savoir l'amour, l'amour et... l'amour. Toutefois, je ne me suis pas ennuyée une seule seconde, les nombreux rebondissements ont su me tenir en haleine ! Laclos sait captiver son lecteur, il n'y a pas à dire.

De plus, la forme épistolaire me plaît toujours beaucoup, je pense que c'est un excellent moyen de rentrer directement en "contact" avec les personnages. Ces personnages qui, d'ailleurs, ont réussi à me charmer malgré leurs vices et leurs faiblesses. Je ne parle pas de leurs qualités parce que, j'ai beau chercher toutes celles que je trouve se retournent de suite en défauts. Oui, Laclos nous offre une vision assez noire de la société du XVIII. Mais plus loin encore, l'auteur nous livre une vision noire de la nature humaine même avec ces personnages sombrissimes (non, en effet ce mot n'existe pas).

En bref, Les liaisons dangereuses est un classique qui m'a beaucoup plu malgré ses quelques longueurs. Je le recommande aux âmes romantiques et torturées, et aux férues d'histoires d'amours qui ne finissent pas toujours bien.

Un passage : "Et puis, savez-vous ce qui arrive ? par cela seul qu'on dispute, on ne veut pas céder. A force de chercher de bonnes raisons, on en trouve; on les dit; et après on y tient, non pas tant parce qu'elles sont bonnes que pour ne pas se démentir."
4,80 €
512 pages

4 sept. 2014

Marque-page #31



Voici le nouveau marque-page de la semaine. Dites moi ce que vous en pensez :)
A très vite !




1 sept. 2014

Moi après mois... Août 2014

@Donnalacherie on instagram

Etre enfin en vacances//Les Deux-Sèvres//Se faire prendre au piège par un sentier enchanteur//Mais très... sportif//Des tongs Havainas//Aller dans des Center Parcs//Une première//Le temps pluvieux mais heureux//Belgique//Le déroutant conflit linguistique//Les frites en cornets//Une première//Les maisons en brique//Tellement sublimes *o*//Les chevaux partout//Les forêts, la verdure//Les carillons//Bruxelles//La Grand-Place//Divine//Pays-Bas//Deflt, une ville magique//Rotterdam, tellement moderne//Des magasins PARTOUT//Hema ou LE magasin le plus génial du monde ♥//La Place ou LE self le plus génial du monde//Des maisons cubistes//Des moulins, des moulins...//Des vélos et encore des vélos//D'ailleurs, où sont les magasins qui vendent les vélos ?//Mange des Poffertjes//Back to France//Avec un talon défaillant//Aller aux urgences//Rien de cassé, simple inflammation//Aller prendre un verre avec une véritable amie et son copain//Préparation du déménagement//Acheter plein de choses indispensables//Comme un épluche-légumes par exemple//Coup de blues//Rentrée !