11 janv. 2015

Boys out!, Rawia Arroum


Je reviens mes chers lecteurs, pour reprendre mon blog avec un peu plus de sérieux maintenant que les partiels sont derrière moi.
Toutefois, avant de passer à ma chronique je tiens à revenir sur la triste actualité de ces derniers jours. Il me semble qu'en tant que blogueuse littéraire la liberté d'expression me touche et nous touche particulièrement. Nous aimons les livres, nous aimons les mots mais derrière ces mots il y a des idées, des idées fortes qui ont le droit et le devoir d'exister. Personne n'a le droit de tuer et encore moins de tuer quelqu'un pour ses idées.  
                                                       
Je suis Charlie
 


 
Couverture Boys out !Quatrième de couverture :

"Dans le monde de Lyra, les hommes sont des fugitifs.

Les hommes sont des proies qu'il faut éliminer.
Ils n'ont qu'une utilité : la procréation.
Une fois cette unique tâche accomplie, ils sont exécutés.

Lyra s'entraîne dur pour être un des meilleurs éléments de cette société d'amazones. 
Jusqu'au jour où c'est à son tour d'être en contact avec un garçon..."
 
 
 
 
 
 
Alors même que ma PàL frôle les 35 livres et que je lis à un rythme d'escargot asthmatique, j'ai récemment craqué sur Boys Out! de Rawia Arroum.
En effet je voulais voir comment l'auteur traitait son concept de civilisation ultra-féminine dont les hommes sont bannis. A vrai dire j'avais déjà pensé à ce scénario et il m'intéressait au plus haut point de connaître le point de vue de l'écrivain. J'avais peur qu'elle ne tombe dans la facilité et autant le dire tout de suite, si j'ai été plus qu'emballée par l'idée de base le livre en lui-même m'a relativement déçu.

Le début m'a assez plu, l'auteur plante bien son décor, on a envie d'en savoir plus sur son univers et ses personnages. Mais très vite j'ai ressenti un certain manque de profondeur qui, malheureusement, n'a fait qu'empirer au fil de ma lecture.

L'action s'enchaîne vite, trop vite, notamment sur la fin qui semble bâclée. L'auteur a sans doute voulu donner une impression de précipitation dans les évènements mais le résultat n'est pas celui escompté.

Ce manque de profondeur s'est également fait sentir au niveau des personnages: Lyra, l'héroïne paraît excessivement lunatique, elle passe d'un avis à un autre, se contredisant sans cesse. Là encore l'auteure a sans doute voulu rendre compte des hésitations et du chamboulement dans la vie, dans l'esprit de Lyra. Toutefois, le résultat est qu'on se retrouve avec un personnage dont le caractère semble superficiel et dont la psychologie aurait mérité davantage d'attention. Quant aux autres personnages, seul un a véritablement retenu mon attention car il y a beaucoup de mystère autour de lui, les autres sont assez plats, je n'ai pas réussi à m'attacher à eux.

Mais si ce n'était qu'une question de personnages ou d'écriture j'aurais pu qualifier ce roman de bonne lecture car il reste malgré tout, sympathique et agréable à lire.
Seulement voilà, je l'avoue, j'ai un petit côté féministe et le message de l'auteur (du moins l'impression que j'ai eu) m'a un peu embêté. En fait, l'image qu'elle véhicule de la femme parfaite toute-puissante m'a clairement dérangé: si pour elle être une "vraie" femme pouvoir c'est pouvoir se battre en talons aiguille, avoir les cheveux longs et une silhouette mince... Hum. Ce sont justement ces clichés là que je ne pensais pas retrouver dans un tel livre. Elle aurait pu également tomber dans l'exact inverse avec des femmes au pouvoir ultra musclées, aux cheveux courts et buvant comme trois, cela m'aurait tout autant dérangé. 

/Spoiler/Et puis, l'histoire d'amour inévitable m'a semblé tellement facile ! L'idée selon laquelle les femmes ne peuvent vivre sans les hommes est vrai, bien sûr, mais je pense que l'auteur aurait le montrer de mille autres façons.

En bref, Boys Out! est un roman divertissant qui m'a cependant laissé sur ma faim et dont l'idée de base aurait véritablement pu être mieux exploitée.

"Le courage est un trait de caractère permettant de faire face aux situations les plus critiques. La raison est une faculté de l’esprit qui permet de dissocier le bon du mauvais, le sûr de l’incertain. La sagesse désigne le savoir et la grande vertu de l’être.
Courage, raison, sagesse : telle est la définition vraie de la « Femme » "
 
16€
320 pages

14 commentaires:

  1. J'ai bien envie de découvrir ce livre, il n'y a pas une suite ?

    RépondreSupprimer
  2. J'ai eu le même ressenti que toi, c'était pas mal, l'idée était même assez cool, mais aurait pu être mieux développé et exploité !

    RépondreSupprimer
  3. Le principe est très sympa mais malheureusement tu n'es pas la seule à remarquer un manque de profondeur. Je pense tenter malgré tout afin de me faire mon propre avis.

    RépondreSupprimer
  4. Tiens, je crois que c'est la première chronique que je lis qui n'est pas positive ^^ Il me fait envie quand même, mais j'avoue que ta phrase "si pour elle être une "vraie" femme pouvoir c'est pouvoir se battre en talons aiguille, avoir les cheveux longs et une silhouette mince... " me laisse un peu dubitative haha, c'est vrai que c'est cliché.

    RépondreSupprimer
  5. Désolée que ça aurait été plus. J'ai deja lu un livre du genre mais je ne me rappelle pas le titre que j'avais beaucoup aimé du coup pas sur que je tente celui ci.

    RépondreSupprimer
  6. Malgré cette petite déception j'ai très envie de le lire, j'en entends beaucoup de bien, j’essaierai juste de ne pas en attendre trop !
    Et je suis contente que tu reviennes sur la blogo :D

    RépondreSupprimer
  7. J'aimais bien le résumé, mais je pense que comme toi, les clichés véhiculés risquent de m'horripiler! C'est dommage, j'aimais bien l'idée de départ!

    RépondreSupprimer
  8. Une bonne lecture malgré que je partage ton avis sur le personnage principal qui change souvent d'idée... Autrement l'histoire est assez originale :)

    RépondreSupprimer
  9. Je n'ai pas encore craqué pour ce livre mais je ne pense pas le faire vu ta chronique ^^

    RépondreSupprimer
  10. En effet, je pense qu'il est de notre devoir de nous battre pour la liberté d'expression ! JE SUIS CHARLIE
    En ce qui concerne le roman, je ne vais clairement pas m'attarder dessus, même si le concept me paraît sympathique, le fait qu'il est abordé de façon trop simple, trop rapide me dissuade malheureusement.

    RépondreSupprimer
  11. J'ai envie de le lire, j'espère ne pas être déçue...

    RépondreSupprimer
  12. J'ai acheté ce livre et au vu du sujet, je savais que je prenais un risque. Et le fait que tu dises qu'il manque de profondeur et d'exploitation, ça me fait davantage peur. Mais bon, je le lirai quand même pour me faire mon propre avis :) Merci pour ta chronique !

    RépondreSupprimer
  13. /AttentionSPOILER/
    J'aime beaucoup ton avis parce que je suis plutôt d'accord. L'héroïne m'a parut creuse, abusivement naïve. Ses actions sont sans logiques. Et si on ne s'attarde pas sur l'héroïne lunatique et un peu crédule, ou encore sur la profondeur absente de ce livre, c'est le contexte en lui-même qui m'a dérangé. En effet, tout le système "de la reproduction" est incohérent avec la logique des femmes au pouvoir. Comment peut-on laisser une femme sous la main d'un homme alors que c'est tout ce qu'on répugne dans cet univers ? Je ne comprends pas malgré les explications du livre et ça m'a dérangée dès le départ. Bref, je m'étale, mais je suis globalement d'accord avec toi. La narration ça va, mais le reste est un peu bancale, voire un peu inquiétant sur les valeurs que ça transmet (surtout pour un livre Black Moon et donc adressé à de jeunes ado). -E

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥