31 mars 2017

Rien ni personne, Lorris Murail


La vieille dame semble avoir poussé comme un champignon, au milieu de la clairière. Quand Jeanne la trouve par hasard, elle ne réagit pas, semble égarée. Jeanne n’a que faire d’une mamie sauvage : elle s’apprête à l’abandonner à qui voudra…

… et cependant, contre toute attente, elle revient sur sa décision et l’emmène avec elle – pour un temps. La voilà dans la cabane où elle s’est établie, face à la mer, avec sur les bras cette vieille mutique qui ne lui appartient pas.
Jeanne a ses propres problèmes. En fuite, elle vise la lointaine Thaïlande, où elle espère exercer ses talents de boxeuse thaï. En effet, elle sait pouvoir encaisser les coups : son corps ne les sent pas. À l’intérieur, c’est une autre histoire.







Je remercie les éditions Sarbacane pour cet envoi !

Alors à première vue, comme ça, en regardant la couverture, on ne peut pas dire que ce roman avait de quoi me plaire !
Et pourtant, comme d'habitude j'ai fait confiance aux éditions Sarbacane et j'ai bien fait.

Jeanne est cette fille sauvage, cette fille du phare, cette fille bagarreuse et hargneuse à qui personne ne résiste. Pourquoi et comment est-elle devenue comme ça sont des questions lancinantes dont les réponses arrivent au compte-gouttes, à la manière dont Jeanne s'ouvre progressivement à la petite vieille rabougrie qu'elle a trouvé dans la forêt. Jeanne est cette huître, hirsute, blessée à l'extérieure mais qui dévoile ses trésors à qui sait l'ouvrir. 

Au fil du récit je me suis attachée à Jeanne, à la petite vieille, à ce couple mal assorti : la force brute et la fragilité incarnée, la colère en sourdine et la délicatesse affirmée...
Je ne sais pas trop comment, je ne sais pas trop pourquoi mais il y avait quelque chose dans ce livre qui m'a touché. Quelque chose d'universel, quelque chose de beau : lutter pour choisir son destin, lutter pour survivre. 

Si c'était la première fois que je lisais du Lorris Murail, j'avais déjà lu des romans de Marie-Aude Murail et c'est marrant de constater à quel point on retrouve cette même énergie, ce même brin de sauvagerie dans leurs plumes respectives.

En bref, Rien ni personne est un roman en parfaite cohérence avec la ligne éditoriale de la collection Exprim : poignant, décalé et à lire de toute urgence si vous avez besoin d'un petit coup de fouet !

Un passage : "Le regard délavé s'était figé, Jeanne crut y lire de la crainte, de la terreur peut être, une urgence aussi, comme si la vieille dame la suppliait d'achever, de livrer le fond de sa pensée"





224 pages
15,50 €

7 commentaires:

  1. Un Exprim' qui m'avait un peu moins convaincu. Mais, une bonne lecture tout de même.

    De Marie-Aude et Lorris Murail, j'ai lu L'expérienceur, qui m'avait beaucoup plu ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai pas mal entendu parler et j'ai très envie de le découvrir ! :)

    RépondreSupprimer
  3. Tu me donnes énormément envie!! :D

    RépondreSupprimer
  4. J'avais aussi beaucoup aimé ce livre.

    RépondreSupprimer
  5. Il fait parti des Exprim' qui ne me tente pas particulièrement, mais vu ce que tu en dis je m'y pencherai un peu plus !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥