Les stagiaires, Samantha Bailly

Ophélie, Arthur, Hugues et Alix viennent d’horizons différents, mais ils rêvent tous de travailler chez Pyxis, entreprise spécialisée dans l’édition de mangas et de jeux vidéo, pilier dans le secteur de l’industrie créative. Une réalité s’impose rapidement  : beaucoup de candidats, peu d’élus. Désormais, le stage est l’étape obligatoire pour ces jeunes.
Provinciale tout juste débarquée, Ophélie a laissé derrière elle petit ami et logement, et doit faire face aux difficultés de la vie parisienne. Étudiant en école de commerce, Arthur est tiraillé entre les grands projets qu’on a pour lui et son envie de mettre la finance entre parenthèses. À leurs côtés, Alix, passionnée de mangas, ne jure que par ses sagas favorites, et Hugues, graphiste, teste ses limites dans les soirées électro…
Dans une atmosphère conviviale, travail et vie privée s’entremêlent. Pourtant, une question demeure en fond sonore  : qui restera  ?



Je remercie les éditons Le livre de poche pour cet envoi.

J’étais vraiment enchantée lorsque j’ai vu que Les stagiaires allait sortir en livre de poche et ce pour deux raisons : 1. parce que ça faisait un bout de temps que j’avais envie de découvrir la plume de la fameuse Samantha Bailly et 2. parce que je préfère les livres de poche aux grands formats (c’est moins cher et ça prend moins de place) (oui je suis une fille pragmatique). Ainsi, lorsque j’ai reçu cette petite merveille j’étais joie et amour malgré quelques appréhensions : j’ai souvent été déçu par des livres qu’on m’a trop vanté. Mais pour le coup on peut dire que j’ai été enchanté par ma découverte et que j’ai hâte que le tome 2 (À durée déterminée) sorte également en poche. 

Enfin, pour en revenir au vif du sujet j’ai été ravie de constater que la plume de Samantha Bailly me plaisait, efficace et impertinente : elle a su faire mouche dans mon coeur de lectrice. 
Toutefois, je dirais que le gros point fort de ce roman est son originalité : je n’avais jamais lu de livre mettant en avant les stagiaires et j’ai juste adoré pouvoir me retrouver dans les situations vécues par les personnages. L’identification a leur vie a été extrêmement simple, notamment par le fait que l’un d’entre eux, Arthur, venait d’une école de commerce et qu’Ophélie a des parents restaurateurs. 
Mais au-delà de ces ressemblances purement factuelles, la personnalité de chacun des personnages est bien travaillée et donc loin des clichés, chacun d’entre eux étant unique à sa façon. 


En bref, Samantha Bailly explore les différentes facettes de la vie des stagiaires et ça donne un roman intelligent et totalement addictif qui se lit très très vite.

Un passage : "Parfois, j’ai envie de tout balancer, de partir faire un road trip en Amérique du Sud. Après, je me dis que c’est super cliché : quel étudiant d’école de commerce blindé ne fait pas sa crise pseudo-aventurière avant de signer bien sagement un CDI ? Je les vois bien, ceux des promos au-dessus, qui postent leurs photos de voyage sur Facebook. Ce sont toutes les mêmes : une bande de potes chaussés de lunettes Ray-Ban, sur un fond de paysage à couper le souffle. Le must : le saut dans les airs, captation de l’unique moment où ils ont tenté de toucher le ciel, avant de retomber les pieds vissés au sol. Dans trois ans, leur statut passera de « Célibataire » à « En couple », et ils mettront des clichés Instagram de leur super déjeuner entre collègues à New York.
Flippant"

448 pages
7,90 €

Commentaires

  1. Beaucoup d'avis positifs sur ce roman qui me tente depuis un moment :) Contente que tu aies aimé.

    RépondreSupprimer
  2. J'en ai beaucoup entendu parler mais c'est nos âmes jumelles qui me tente le plus en ce moment :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥

Posts les plus consultés de ce blog

Café ! Un garçon s'il vous plaît, Agnès Abécassis

Horizon Crash, Scott Westerfeld

Marque-page #44