10 avr. 2016

Le temps des loups, Claude Merle



1513. Nicole, une jeune paysanne de l’Aubrac, vit comme la plupart des montagnards dans la terreur des loups qui attaquent les fermes par grands froids et déciment les troupeaux. Un jour, en se promenant, elle découvre un louveteau blessé.Au lieu de l’achever, comme l’exige la loi, elle le soigne et le nourrit. Entre la fille et le loup naît alors une amitié qui va transformer leur vie et modifier les mentalités.











Je remercie les éditions Bulles de Savon pour cet envoi.

Je vous avais parlé de ce petit livre lors de ma précédente chronique sur Génération Mur, que j’avais reçu en même temps, en vous disant que j’espérais être tout autant conquise par Le temps des loups. A vrai dire, si j’ai apprécié ma lecture, j’aurais pensé être davantage captivée par cette histoire qui avait pourtant tout pour me plaire. 

Nicole, jeune paysanne du XVIème siècle, aide ses parents dans leur modeste ferme. Plusieurs fois, ils se font sauvagement attaquer par les loups et, à l’instar de sa famille, Nicole apprend à vouer une haine féroce à ses bêtes sanguinaires qui ravagent leur troupeau. Mais un jour, elle tombe sur ce petit loup à l’air si innocent et… elle le sauve. S’ensuit toute une aventure bien ficelée, bien trouvée, vraiment je n’ai rien à redire sur l’intrigue, le problème n’est pas là.
Ce qui m’a empêché de réellement adorer ma lecture c’est la plume de l’auteur ou plutôt la façon dont est racontée l’histoire. C’est un style… Comment vous expliquer ? Enfantin est le mot qui me vient à l’esprit mais pas dans le sens où le vocabulaire employé serait trop simple. Non c’est plutôt qu’il dit les choses sans laisser aux lecteurs la possibilité d’imaginer. Il montre au lieu de suggérer. Je ne sais pas si voyez ce que je veux dire mais par exemple à la place d’écrire « Elle le regarda avec des yeux écarquillés » il écrit « Elle était surprise ». Et c’est cela qui m’a dérangé, qui a ôté un peu de charme a cette histoire cependant touchante.

Parce que mine de rien, sur le fond, je ne vois aucun point négatif à soulever, le fil de l’histoire est cohérent, les personnages sont intéressants, l’univers recherché et travaillé : on voit que l’auteur s’est vraiment documenté avant d’écrire. Malgré tout, j’ai plutôt eu l’impression de lire un conte qu’un roman. Il m’a manqué les émotions, les sentiments, un supplément d’âme pour être conquise.

Toutefois, je suis absolument certaine que ce court roman plairait beaucoup aux plus jeunes lecteurs, c’est d’ailleurs le public visé, donc pour moi il rempli tout à fait sa mission.

En bref, Le temps des loups a été une agréable lecture que je recommande chaudement à un public de jeunes ados (et moins jeunes) !


Un passage : "Et soudain, je sais. Il est minuit lorsque les loups attaquent. Ces monstres affamés descendent de la montagne quand le froid anéantit le gibier. Ils fracassent les portes et dévorent tout ce qu'ils trouvent. Cette malédiction se répète tous les vingt ans environ. C'est le temps des loups, le temps du sang et des larmes."


13,90 €
177 pages

6 commentaires:

  1. Coucou Léa ♡ Je n'avais jamais entendu parler de ce livre et je comprend que le style d'écriture t'ai dérangé ! C'est très bien que tu aies exprimer ton ressenti dans ta chronique parce que comme ça, je cerne mieux ce qui pourrait me déranger moi aussi !
    Je tenais également à te dire que ta bannière est absolument magnifique ! Bravo, ça a du te prendre beaucoup de temps mais c'est amplement réussi ! Je te souhaite de bonnes prochaines lectures :)
    Alice.

    RépondreSupprimer
  2. Pas sûr que ce serait une lecture pour moi ça... du coup je passe mon tour ^^

    RépondreSupprimer
  3. Je ne pense pas que je réussirais à accrocher à ce livre, déjà à cause du style. Du coup, je passe mon tour. ^^'

    RépondreSupprimer
  4. Je ne sais pas si c'est un livre qui me plairait ; pour moi le style compte beaucoup dans un livre. :/

    RépondreSupprimer
  5. C'est dommage pour le style, même si je peux comprendre étant donné le public visé. Le résumé me plaît bien mais c'est vrai que si c'est pour un public jeune je pense que moi aussi je serais gênée dans ma lecture.

    RépondreSupprimer
  6. Je ne connaissais pas du tout mais la couverture est splendide !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥