8 juin 2016

Les Fragiles, Cécile Roumiguière



Drew a dix-sept ans. On est grand à dix-sept ans. Pourtant, dans sa tête, Drew est encore cet enfant de neuf ans qui a pris le racisme de son père en plein plexus. Drew déteste son père tout en cherchant à lui plaire. Jusqu'au jour où il rencontre… Sky, une fille aussi fêlée que lui. Et SOLAIRE. Et BELLE ! Une fille qui, comme lui – mais comme son père aussi -, est une Fragile. 









Je remercie tout d'abord les éditions Sarbacane pour l'envoi de ce livre. 

A vrai dire, en ouvrant ce joli roman je ne savais absolument pas à quoi m'attendre. Et comme bien souvent avec les livres de la collection Exprim' je me suis retrouvée embarquée dans une histoire un peu loufoque, un peu dingue, menée par une écriture  poétique comme on a pas l'habitude d'en lire. Je crois, d'ailleurs, que c'est un peu la marque de fabrique de cette maison de choisir des styles d'écriture très particuliers, très reconnaissables, très forts, totalement originaux. C'est à double tranchant bien sûr, parfois un style passera moins bien qu'un autre, mais on ne pourra jamais leur reprocher de ne pas se démarquer !

Que dire sur ce roman ? D'un point de vue objectif Les Fragiles est un bon livre c'est indéniable. Tous les ingrédients d'un bon roman y sont : une écriture soignée, des personnages intéressants, une histoire intrigante... Alors pourquoi suis-je sortie de ce roman avec un « mouais » au bout des lèvres ? C'est là que je me rend compte à quel point écrire son ressenti sur un roman n'est pas évident. D'un côté, je me dois d'être honnête avec vous : je n'ai pas vraiment aimé ce roman, mais de l'autre je ne peux pas m'empêcher de penser que ce roman pourrait vous plaire. C'est extrêmement délicat, à la fois je dois vous expliquer pourquoi je n'ai pas apprécié ce roman mais de l'autre j'ai envie de vous montrer qu'il pourrait vous plaire... 

Alors qu'est-ce qui ne m'a pas plu dans ce roman ? En réalité, ce sont les personnages qui m'ont dérangé. Je n'ai pas réussi à m'identifier ni à Sky ni à Drew, pire je n'ai pas réussi à les apprécier ! Leur relation m'a paru confuse, flou, incompréhensible à bien des égards. Si Sky est décrite comme « solaire » dans le résumé elle m'a plutôt semblé grise et sombre, torturée et perdue, et c'est bien en cela qu'elle se rapprochait de Drew. De plus, j'aurais aimé en savoir davantage sur elle, le mystère qui l'entoure était sans doute voulu, mais trop de flou m'a conduit à un détachement total envers ce personnage... en plus court : trop de mystère tue le mystère. Drew quant à lui m'est apparu comme un total étranger, un garçon un peu fou, extrêmement bizarre et triste et l'auteure n'a vraiment pas réussi à le rendre attachant. Mais peut être était-ce sa volonté ? 

Les autres personnages n'ont pas réussi à rattraper ce manque d'attachement aux principaux protagonistes. J'ai cependant bien apprécié avoir le point de vue du père de Drew. C'est un gros point positif et je trouve que l'auteur a vraiment bien approfondi la psychologie de ce personnage.

Dernière chose qui m'a un peu désorienté : la problématique du racisme relativement mise en avant dans le résumé n'était pas assez présente à mon goût. On l'aperçoit, on l'effleure, mais elle n'apparaît, que comme un problème de surface et pas du tout comme un problème de fond. La relation entre Drew et son père prend bien plus de place que le seul racisme de celui-ci.

Pourquoi devriez vous tout de même le lire ? Parce que vous arriveriez peut être à vous attacher à ces personnages hors norme et mal dans leur peau et que, dans ce cas, cela ne m'étonnerait pas que vous ayez un coup de coeur pour ce roman.

En bref, Les Fragiles est un roman fort, fou, libre, totalement hors des sentiers battus. Si vous aimez les romans originaux, un peu abstrait, un peu out of control... Alors ce livre est pour vous.

Un passage : « - Ca change tout ces couleurs. J'en pouvais plus de ces vieux coussins.
Elle rit, continue de sortir ses trouvailles d'un énorme sac plastique.
- Je crois que j'en ai assez pour recouvrir tout le canapé !
Andrew la regarde s'agiter, il aime ces moments où elle oublie d'être triste. »


200 pages
15,50 €

6 commentaires:

  1. Ce roman me fait vraiment envie ! :)

    RépondreSupprimer
  2. Je comprends très bien ce que tu veux dire car même si j'ai mit une très bonne note et que j'ai beaucoup apprécié le thème de ce livre, il m'a donné un sentiment de pesanteur... Ce n'est que peu à peu, après l'avoir fini, que je m'en suis rendue compte ^^'

    RépondreSupprimer
  3. Le résumé m'intriguait mais en lisant que tu n'as pas réussi à t'attacher aux personnages, je vais en rester là. J'ai peur de passer à côté.

    RépondreSupprimer
  4. C'est un roman qui ne m'attirait pas tellement à la base, mais qui maintenant me tente énormément ! ^-^

    Camille :)

    RépondreSupprimer
  5. Ce livre a l'air très beau! Et puis j'aime les sélections des éditions Sarbacane. Merci pour cette découverte, j'espère que j'aurai l'occasion de découvrir cette histoire :)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥