10 sept. 2016

Le jardin du repos, Pa Kin

Le Jardin du repos est un îlot de lumière et de tendresse dans l'oeuvre de Pa Kin, sans doute parce que les personnages principaux en sont deux enfants et une jeune femme pleine de sensibilité. L'un est le fils d'un homme riche qui a dilapidé sa fortune au jeu puis achevé de mal tourner en se faisant jeter en prison pour vol. Pourtant l'enfant ne peut se détacher de ce père indigne dans la faiblesse duquel il décèle les signes d'une humanité que n'ont ni sa mère ni son frère aîné, enfermés dans leur préjugés. L'autre, dont le père est veuf et adore son fils, se conduit au contraire en égoïste capricieux, gâté par une grand-mère qui ne pardonne pas au père de s'être remarié avec une femme jeune, belle et intelligente. Le sort va frapper les deux enfants, de façon aussi différente que sont leurs natures...

Le jardin du repos est un livre qui se déroule dans la Chine du XXè siècle. Je lis rarement de lire se passant sur le continent asiatique ou ayant pour thème l'Asie non par choix conscient mais plus parce que je n'ai pas le réflexe d'aller vers ce type de livre. Donc si vous avez des titres à me donner n'hésitez pas (autre que Le Clan des Otori qui fut un coup de coeur monumental).
Pa Kin, romancier chinois célèbre, nous emmène au coeur d'une société bourgeoise chinoise vieillissante. Pour cela il plante un décor ravissant : une maison grandiose et les protagonistes : une femme qui n'a pas conscience de sa bonté et de sa valeur, un écrivain en quête de sens et de sa propre utilité et deux enfants diamétralement opposés. Ce sont des personnages atypiques, simples en apparence mais qui sous la plume de l'auteur m'ont apparu comme décalés, riches dans leur complexité. J'ai aimé découvrir cette Chine ancienne, traditionnelle, en plein déclin face à la conquête de l'Occident et de sa modernité. 
Et puis, j'ai été dépaysé par la plume de Pa Kin, cette façon d'écrire typiquement asiatique et tellement charmante.
Le Jardin du repos est un roman agréable, parfait à lire à l'ombre d'un figuier, le soleil transparaissant entre ses grandes feuilles vertes. 
Je ne dirais pas que j'ai adoré ce livre, ce ne serait pas exact, mais dire que j'ai été transporté à une autre époque, dans une autre culture et que j'ai adoré ce dépaysement, me paraît bien plus parlant. 

 En bref, un livre loin de mes habitudes de lecture et qui a su me faire voyager.

Un passage : « A mon avis, je n'en ai plus pour longtemps à vivre. Après ma mort, je ne sais combien de temps ce jardin et toutes ces choses seront préservées. Je ne suis pas rassuré avec vous. Ce n'est qu'aujourd'hui que je comprends que laisser à ses héritiers des biens sans leur léguer de principes moraux est peu sûr. Ai-je donc été idiot toutes ces années ! »

8€
308 pages

2 commentaires:

  1. Bizarrement (ou pas ^^) la littérature chinoise ne m'attire absolument pas ^^

    RépondreSupprimer
  2. Ce roman a l'air pas mal, je ne lis quasiment jamais de romans se passant sur le continent asiatique, comme toi. Ce serait l'occasion de me lancer.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥