9 oct. 2017

Saisis ta chance Bartholomew Neil, Matthew Quick


Pendant trente-huit ans, Bartholomew Neil a vécu seul avec sa mère... jusqu’au jour où elle succombe après une longue maladie. Dès lors, comment vivre sans elle ? Ainsi commence la quête de notre héros pour se construire une nouvelle famille.



Un prêtre défroqué, une bibliothécaire agoraphobe, un acolyte survolté, rencontré en analyse sur les conseils d’une psychothérapeute elle-même borderline, sans oublier le lien cosmique que Bartholomew est persuadé d’avoir avec Richard Gere... Tout ce petit monde va bientôt s’embarquer dans une Ford Focus de location, à la recherche d’un mystérieux Parlement des Chats, et de bien plus encore.




Je remercie les éditions Préludes pour cet envoi.

C'est assez rare avec les éditions Préludes mais je dois bien avouer que ce roman a été une petite déception pour moi. Bien qu'il soit apparemment un best-seller je n'ai pas vraiment accroché. Ce n'est pourtant pas faute de rebondissements ou de personnages atypiques et attachants. Je n'ai tout simplement pas pu m'empêcher de me demander à longueur du roman où l'auteur voulait en venir. En toute honnêteté je crois que je me suis ennuyée : je n'ai pas réussi à rentrer dans le roman, ni à me sentir concernée par le sort de Bartholomew. Et pourtant comme dit plus haut il avait tout pour me plaire : une personnalité complexe, un esprit alambiqué et surtout un air de ressemblance frappant avec Forrest Gump (film que j'ai absolument adoré).

A mon avis, le problème que j'ai rencontré avec ce livre est le style employé par l'auteur. Des phrases souvent courtes, dénuées de détails ou de descriptions superflues, sans sentiments même. Je sais que ce style était dû au fait que le narrateur n'est autre que Bertholomew, mais du coup je n'ai pas été emballée par ma lecture. Bien que je ne remette pas du tout en cause la qualité du roman, il n'était tout simplement pas fait pour moi et j'en suis vraiment désolée après mes nombreux coup de coeur dans cette maison d'édition. 
Mais comme qui dirait ce n'est que partie remise ! 

En bref, un roman frappant de sincérité et puissant de vérité qui n'a pas su me convaincre bien que Forrest Gump lui-même aurait approuvé !

Un passage : "Bartholomew avait fait des heures supplémentaires dans la peau du fils de sa mère pendant presque quarante ans. Bartholomew avait été émotionnellement écorché vif, décapité et crucifié tête en bas, tout comme le saint dont il portait le prénom, selon différentes légendes – sauf que c’était métaphorique –, mais aussi dans le monde moderne bien réel, d’aujourd’hui. Être Richard Gere, c’était comme appuyer sur le bouton de ma propre pompe mentale à morphine."


14,60 €
384 pages

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥