Horizon Crash, Scott Westerfeld


Après un crash aérien au dessus de l'Arctique, huit jeunes survivants se réveillent, s'attendant à un paysage de neige et de glace. Autour d'eux s'étend une jungle étrange, impossible à identifier. Peu de nourriture, pas d'eau potable, la jungle qui les entoure regorge de menaces surnaturelles : oiseaux carnivores au bec tranchant comme des lames de rasoirs, baies empoisonnées, et un cri sinistre qui résonne la nuit, se rapprochant petit à petit... 
Où ont-ils atterri ? Sont-ils les victimes d'un accident d'avion ou le jouet d'une expérience ? Auront-ils le courage de faire face à la menace qui les entoure ? 










Je remercie les éditions Albin Michel Jeunesse pour cet envoi.

A première vue on peut dire que j'avais pas mal d'à priori sur ce roman : la couverture ne me plaisait pas et j'avoue que je trouve qu'elle fait trop jeunesse alors que clairement ce livre s'adresse à un public qui peut être beaucoup plus âgé... et puis les histoires de crash aérien, survie tout ça... J'avais peur du cliché ! Et bien je suis ravie de vous dire que le dicton selon lequel il ne faut pas juger un livre selon sa couverture est totalement vrai. 


À vrai dire je n'ai pas eu beaucoup à combattre mes préjugés puisque le nom de Scott Westerfeld ne m'est pas inconnu, loin de là. J'ai lu deux de ses sagas : Uglies et Midnighter, que j'ai adoré. Je me souviens toutefois que j'avais eu des petits soucis avec le style d'écriture de l'auteur dans ces sagas mais je n'ai pas du tout eu le même ressenti avec Horizon Crash. C'est peut être une question de traduction ? Aucune idée mais je dois dire que je n'en ai que davantage apprécier ma lecture.

Dans ce premier tome on sent que l'auteur prend le temps de mettre en place son univers, ses personnages... C'est sans doute pour cette raison que le début m'a paru un peu long. Et puis finalement l'intrigue s'accélère, on découvre tout un pend très mystérieux de l'île, on comprend qu'elle est pleine d'énigmes et ma curiosité s'en est trouvé vraiment piquée. L'auteur a su faire monter son intrigue en pression progressivement, distillant juste assez d'informations pour rendre son lecteur complètement accro. 

En bref, Horizon Crash fut une belle découverte qui a confirmé mon attachement à Scott Westerfeld. Je lirais la suite sans aucun doute possible !

Un passage : "Il lui semblait que l'avion tout entier aurait dû céder à la fureur des éléments et se replier sur lui-même comme une feuille de papier aluminium froissée ; pourtant il poursuivait sa course dans l'air glacé, droit devant lui, comme guidé par une main géante. C'est alors que se produisit un phénomène encore plus étrange..."


13,50 €
306 pages

Commentaires

  1. Je ne garde pas beaucoup de souvenir de ce roman :/

    RépondreSupprimer
  2. J'avais lu Uglies Qui ne m'avait pas vraiment plu :/
    La couverture m'a fait penser au labyrinthe ahaha
    S'il n'est pas cliché bien c'est tant mieux ! Je verrais si je ne laisse tenter :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Merci pour votre petit mot ♥

Posts les plus consultés de ce blog

Café ! Un garçon s'il vous plaît, Agnès Abécassis

Marque-page #44