19 juin 2015

Coeur de Brindille, Yves-Marie Robin

Quatrième de couverture :
Été 1975, Cité des Biscottes, dans le Nord de la France. Lolita dite Brindille, une adolescente de 15 ans, vit seule avec sa mère, alcoolique notoire. En vraie « fleur de béton », Brindille ne rêve que de partir – d’abord et avant tout, pour revoir son frère aîné Angelo, incarcéré à Marseille.
C’est à l’occasion d’une rencontre foudroyante avec un jeune jongleur travaillant dans un cirque tzigane qu’elle concrétise ce désir… au grand désarroi de son professeur de lycée, très attaché à cette élève atypique qui va se lancer à sa poursuite. Mais Lolita laisse peu de traces ; lancée sur les routes avec le cirque, elle apprend le métier, change d’identité, s’adapte aux péripéties en suivant son instinct, toujours. En cargo, à pied ou sur la selle d’un scooter, elle ira jusqu’au bout de son aventure…
… par le chemin où naissent les légendes !



Tout d’abord, je tiens à remercier les éditions Sarbacane pour leur envoi.

J’ai lu des avis très mitigé sur ce roman, parfois des critiques vraiment très négatives ce qui m’a fait légèrement appréhender ma lecture. Toutefois, ne m’attendant à rien de spécial venant de ce roman, je n’ai pas été déçue.

Cœur de Brindille raconte l’histoire de Lolita alias Brindille dont le souhait principal est d’aller voir son frère en prison à l’autre bout de la France. Son périple commence par son engagement dans un cirque. Puis les évènements et les rebondissements s’enchainent, l’amenant à vivre des situations assez invraisemblables, ce qui m’a parfois laissé un peu perplexe. Ce manque de réalisme s’explique sans doute par la vitesse à laquelle les actions se succèdent: tout va très vite, trop pour être réaliste.

Autre point négatif, je n’ai pas réussi à m’attacher à Brindille à cause notamment de son côté «personnage-cliché». Vous savez, la jolie fille qui parle comme un charretier, à laquelle personne ne résiste, que tout le monde veut aider parce qu’elle est teeeellement douée… Légèrement insupportable.

Les personnages secondaires sont un peu de cette trempe là aussi, sauf certains, comme la femme du professeur de Brindille que j’ai beaucoup apprécié parce qu’elle était plus profonde, plus travaillée.

Cependant, avec un style d’écriture aussi agréable, je pense qu’Yves-Marie Robin a un véritable potentiel et pourrait écrire des romans encore meilleurs ! Auteur à suivre donc !

En bref, Cœur de Brindille est un roman avec quelques défauts mais frais, divertissant et prenant. Une bonne lecture que je vous recommande si vous n’avez pas envie de vous prendre la tête.

Un passage : "Je ne sais pas où demain me conduira... Peut-être au bout du Monde. Ou bien aux Amériques !
Qu'importe le voyage : j'ai le rire à la main et la vie en bagage..."


188 pages
15,5 €


  Livre lu en lecture commune avec Livres de cœur ♥ Sa chronique ici !

7 commentaires:

  1. Auteur à suivre, je le pense également =)

    RépondreSupprimer
  2. Malgré tous les avis mitigés que j'ai pu lire, j'avais quand même envie de me laisser tenter et ta chronique me donne envie :D

    RépondreSupprimer
  3. Ah, j'avais lu des avis coups de coeur, du coup j'étais tiraillée entre les avis négatifs dont tu parles et cela ^^ c'est vrai qu'il y a un tel enchaînement d'événements inattendus, que ça fait pas franchement réaliste !
    Je suis aussi très contente d'avoir fait cette lecture commune avec toi :D

    RépondreSupprimer
  4. Je suis d'accord avec toi sur tous les points :D

    RépondreSupprimer
  5. Hooo... On a mis la même citation *-* J'ai par contre un peu plus apprécié ma lecture que toii^^' Mais c'est vrai que cet auteur a vraiment une belle plume :)

    RépondreSupprimer
  6. Il me fait envie malgré les défauts... Je ne sais pas, le côté cirque m'intrigue ^^

    RépondreSupprimer
  7. Je pense que le côté personnage cliché me taperai sur le système. merci de ton avis =)

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥