5 juin 2015

Trop tôt, Jo Witek


Quatrième de couverture :
J'ai repris mon souffle et je lui ai souri. Il m'a offert sa main. Tout de suite, comme ça, sans parlote, ni drague. Il m'a pris la main et j'ai aussitôt perdu la tête. Immédiatement. J'ai tout oublié, les parents, Marthe et même cette discothèque de bord de mer. A partir du moment où il m'a pris la main, je suis passée dans un autre monde.











Je remercie les éditions Talents Hauts de m'avoir fait découvrir ce roman que j'ai littéralement adoré et dévoré. Un livre qui a réussi à me faire sourire, à me transporter, à me passionner : je n'ai pas pu le lâcher après l'avoir ouvert.

Etant féministe dans l'âme, l'avortement est un thème qui me tient très à cœur. Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car je crois que je pourrais écrire une thèse mais il me semble normal qu'au XXIème siècle une femme ait le droit de choisir si elle se sent capable ou non d'élever un enfant dans de bonnes conditions. Bref.

J'ai trouvé que l'auteur traitait le sujet vraiment parfaitement. Le bon ton, les bons mots, les bons personnages. J'ai d'ailleurs, chose rare, eu un gros coup de cœur pour l'héroïne, Pia, dans laquelle je me suis beaucoup retrouvée et dans laquelle de nombreuses filles pourront s'identifier facilement; c'est là la force de ce roman et de cette auteure.

Jo Witek a su insuffler une véritable bouffée d'air frais à son histoire, qui est très réaliste mais sans qu'on ne tombe jamais dans le pathos. Je me suis sentie emportée dans un univers coloré, pimpant, plein de vie malgré le fond assez tragique de la situation.

En parlant de l'auteure je suis ravie de l'avoir découverte, je ne la connaissais pas du tout et je risque fortement de lire d'autres de ces livres !

En bref, un superbe petit livre, très fin, très frais et subtil à souhait. Je ne peux que vous le recommander !

Un passage : « C'est étrange quand on y pense d'ailleurs, cette expression. Tomber enceinte. On dit aussi tomber amoureuse. Pourquoi la langue française fait-elle toujours tomber les êtres humains dès qu'il s'agit de traduire leurs émotions fortes ? Tomber enceinte convient bien quand la grossesse n'est pas une bonne nouvelle, mais quand je vivrai un grand amour et que je serai prête à accueillir un bébé, un joli petit, pas la poupée Chucky, alors le verbe « tomber » ne sera pas adapté. Voler enceinte serait plus juste. » 

92 pages
7 €

12 commentaires:

  1. Je n'ai jamais lu de livres sur l'avortement mais c'est la deuxième fois aujourd'hui que je lis une chronique sur le sujet. Comme quoi il est temps que je m'y mette, surtout que ce sujet tabou mais intéressant me tient à coeur également !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je te conseille vraiment ce petit livre :D

      Supprimer
  2. Je crois que ta chronique va me faire dépenser mon argent dans cette merveille très rapidement ! Je suis déjà amoureuse du livre avant de l'avoir lu, l'extrait m'a conquise :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je suis heureuse de t'avoir convaincue :D

      Supprimer
  3. J'adore cette auteure ^^Je savais pas qu'elle sortait un nouveau livre :o L'extrait mis est vraiment très beau ! Je le note...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira si tu le lis :D

      Supprimer
  4. Le résumé me tente bien, ainsi que ta chronique bien sûr :p J'aimerais bien le lire !

    RépondreSupprimer
  5. Je ne connaissais pas l'auteure, mais le sujet me tente vraiment! Je crois que je n'ai jamais rien lu sur l'avortement, donc ça me pourrait être intéressant! La citation est très belle en tout cas!

    RépondreSupprimer
  6. C'est vrai que la citation est magnifique '_' Le sujet est poignant, je suis curieuse de voir comment l'auteure a choisi de le traiter... Et ta chronique m'a totalement convaincue !

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥