27 juin 2013

La Dame aux camélias, Alexandre Dumas (fils)

Quatrième de couverture :

Elle l'aimait, elle en était aimée mais la bienséance et la mort la séparèrent
de lui.

Ce roman, dont Alexandre Dumas fils tira aussi un drame, est inspiré de l'existence authentique de Marie Duplessis. Merveilleusement belle et
intelligente, cette courtisane fut adorée du Tout-Paris et de l'auteur lui-même.
Il dut renoncer à elle, car il n'était pas assez riche.
Armand et Marguerite vivent un amour immense, qui survivra à tous les obstacles et à toutes les tromperies. Le père d'Armand interdit cet amour
inconvenant. Mais rien n'aura empêché le bonheur d'aimer, la virginité retrouvée, l'argent et les conventions dédaignés. L'amour véritable, c'était
pour Marguerite l'espoir, le rêve et le pardon de sa vie. Tout lui fut donné, mais à quel prix !




Impressions :

Je suis tombée sur "La Dame aux camélias" un peu par hasard. En fait je cherchais un livre en rapport (plus ou moins) avec les plantes, pour un swap organisé entre ma meilleure amie et moi. Et je me suis dit que les camélias justifieraient largement mon choix (je vous jure que ce n'est vraiment pas un thème facile u.u). Et puis comment résister à l'annonce d'une si belle histoire d'amour ?
Car autant vous le dire tout de suite, l'action est focalisée autour de deux jeunes amants : Armand et Marguerite. Armand, très humain avec sa jalousie dévorante et Marguerite à la fois si inaccessible et si proche... Je me suis beaucoup attachée à eux au cours de ma lecture et il m'arrive encore de penser à leur histoire fortement émouvante. Énormément de choses les séparent mais un amour immense, insensé, démesuré, les réunit. Cet amour les entraînent loin, très loin, dans un espace hors du temps, hors de la réalité. Ils traverseront toutes les épreuves, tous les mensonges... sauf un, celui dicté par l'Amour lui-même. L'amour brisant l'amour... N'est-ce pas magnifique ?
Alexandre Dumas (fils) a un style d'écriture très moderne, très agréable à lire et accessible. Il sait emmener le lecteur dans son univers, le captiver à l'aide de phrases efficaces. Et en même temps, tout le texte est empreint d'une sorte de poésie nostalgique absolument fascinante.
A la façon des tragédies anciennes, ont connaît l'issue de la pièce, son dénouement, mais on ne peut s'empêcher d'espérer, de guetter une fin heureuse qui, finalement, ne vient pas. Je n'ai pleuré que trois fois en lisant un livre ;  "La Dame aux camélias" chef-d'oeuvre de poésie et de grâce en fait parti.



Passage : "J'étais en contemplation. Ce qui se passait en moi, j'aurais peine à l'expliquer. J'étais plein d'indulgence pour sa vie, plein d'admiration pour sa beauté. Cette preuve de désintéressement qu'elle donnait en n'acceptant pas un homme jeune, élégant et riche, tout prêt à se ruiner pour elle, excusait à mes yeux toutes ses fautes passées. Il y avait chez cette femme quelque chose comme de la candeur."

 

Autre :
 

Edition Le Livre de Poche 
312 pages
4,50 €
 
2997456239_1_3_GSBGp7kz
 
 

4 commentaires:

  1. "La Dame aux camélias" fait partie de mon top trois littéraire. J'ai beaucoup pleuré en le lisant.

    RépondreSupprimer
  2. Je viens de l'acheter. Je ne sais pas trop dans quoi je vais me lancer mais j'ai hâte de le lire !

    RépondreSupprimer
  3. J'ai beaucoup aimé ce roman, magnifiquement écrit, tout en délicatesse et en finesse. La Traviata est un très bel opéra tiré de ce roman.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥