20 juil. 2013

La Sélection, Kiera Cass

Quatrième de couverture :

Trois cents ans ont passé et les Etats-Unis ont sombré dans l'oubli. De leurs ruines est née Illéá, une monarchie de castes. Mais un jeu de téléréalité pourrait bien changer la donne.

Elles sont trente-cinq jeunes filles : la "Sélection" s'annonce comme l'opportunité de leur vie. L'unique chance pour elles de troquer un destin misérable contre un monde de paillettes. L'unique occasion d'habiter dans un palais et de conquérir le coeur du prince Maxon, l'héritier du trône.
Mais pour America Singer, cette sélection relève plutôt du cauchemar. Cela signifie reconcer à son amour interdit avec Aspen, un soldat de la caste inférieure. Quitter sa famille. Entrer dans une compétition sans merci. Vivre jour et nuit sous l'oeil des caméras ...
Puis America rencontre le Prince. Et tous les plans qu'elle avait échafaudés s'en trouvent bouleversés ...
Tout jeu comporte des règles, et les règles sont faites pour être transgressées.

Lorsque j’ai vu ce livre pour la première fois, ma réaction a été assez… radicale. Il me le FALLAIT et TOUT DE SUITE. En fait depuis Hunger Games, je n’ai pas retrouvé de livre aussi addictif et je pensais que celui-ci le serait. Sans aucun doute possible. Grave erreur.
J’ai entendu tellement de bien sur ce premier tome d’une série dystopique que je l’ai peut-être idéalisé. Ce qui est certain c’est que j’en attendais trop : je voulais un roman à l’envergure de Hunger Games, pas simplement un livre qui reprennent quelques éléments de cette fantastique trilogie !

Ce n’est pas qu’il soit mal écrit (Kiera Cass a un style plutôt fluide et agréable) ou que l’intrigue soit spécialement mauvaise. Non, je m’attendais simplement à mieux. A beaucoup mieux. Je trouve que l’idée de base est tellement bonne, tellement géniale et a un potentiel tellement énorme, que à côté, la façon dont elle déroulée et traitée me paraît… fade et désenchantée. Par exemple comment avec une idée de base comme ça, peut-on avoir une héroïne aussi… cliché ?
América est donc belle, impertinente et ne veut surtout pas être sélectionnée contrairement aux autres filles… évidemment. Je vous laisse deviner la suite u.u A côté de cette héroïne un brin agaçante, nous avons des personnages qui heureusement, relève le niveau. J’ai particulièrement aimé le Prince, Aspen et Marlee qui ont à mon sens, une certaine profondeur: ils sont plutôt intéressants.

L’univers dans lequel on évolue pendant tout le livre ressemble un peu trop à Hunger Games à mon goût, notamment au début. C’est-à-dire qu’on a un système de castes, l’histoire se passe aux Etats-Unis après qu’il y ait eu un événement qui a tout chamboulé et bien sûr le principe du jeu de télé-réalité. Cependant ce dernier point est beaucoup moins exploité : en y réfléchissant je ne vois d’ailleurs pas pourquoi on parle de télé-réalité, puisque tout au long du roman les caméras ne suivent pas les filles dans leur quotidien, on assiste seulement à leur présentation et à quelques reportages. A moins que je n’ai vraiment rien saisis ^^’

 Bref, vous l’aurez compris bien que je ne me sois pas ennuyée et que ce roman soit plutôt bon, j’ai été déçue. Ce qui n’aurait peut-être pas été le cas si je n’y avais pas placé autant d’espoir. Mais c’est ainsi et malgré tout je compte acheter la suite, qui pourrait davantage me plaire maintenant que je suis descendue de mon nuage !

Un passage : "Escalader à l'aide d'une seule main les planches clouées au tronc est un jeu d'enfant, à présent. Plus j'avance et plus je me sens soulagée. J'ai l'impression de laisser l'agitation de mon foyer loin, très loin derrière moi. Ici je ne suis la princesse de personne. A l'instant où je pose le pied dans la cabane, je sais que je ne suis pas seule. Quelqu'un se tapit dans un coin, cerné par les ténèbres. Mon coeur s'emballe."

16,90 €
344 pages






7 commentaires:

  1. Dommage que tu n'aies pas été autant emportée que tu ne le pensais. Peut être que le tome 2 te plaira davantage... personnellement, Maxon m'a plus agacée, ainsi qu'America, qui reste très indécise dans ses choix.
    En tout cas, je trouve les couvertures superbes.
    PS : le loup à droite de ta bannière me plait beaucoup *.*

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que les couvertures sont divines, ça ont ne peut pas le nier Ö
      Merci beaucoup pour le loup ^^

      Supprimer
  2. Arf, ça arrive souvent quand on place vraiment beaucoup d'espérances dans un livre... C'est dommage ! Je doute que le tome 2 te plaise davantage, cela dit : Maxon et America sont vraiment pénibles !
    J'espère que tu vas vite te consoler avec un autre livre ;) Bises !

    RépondreSupprimer
  3. Ce livre m'avait déjà fait de l'oeil depuis sa sortie (et même avant puisque certains l'ont eut en avant-première). Mais il est vrai que depuis Hunger Games je n'ai pas trouvé un autre coup coeur dans ce genre ci. Après comme tu l'as dit on met beaucoup d'attente souvent et donc déception plus grande.
    Les premiers tomes ne sont pas toujours les meilleurs alors affaire à suivre :)

    RépondreSupprimer
  4. A l'inverse de toi j'ai hésité de le lire à cause de mon coup de coeur pour Hunger Games. J'avais peur que cela ce ressemble beaucoup trop, et je pensais que je comparerais trop les deux Saga. Au final même si cela ce ressemble sur le principe je trouve que l'histoire en elle même est assez différente. Mais contrairement à je n'en attendais pas grand chose, je me suis dit "aller on verra bien". Je ne pense pas que le deux te plaira car même si j'apprécie toujours autant il est beaucoup moins "addictif" que le premier et America y est vraiment agaçante je trouve.

    RépondreSupprimer

Merci pour votre petit mot ♥